CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La notion de Développement et de la Gouvernance pour Haïti - Par : Snold JOSEPH

dimanche 22 mars 2009 par William Toussaint

La notion de Développement et de la Gouvernance pour Haïti.

Le terme de ‘’développement’’ est très souvent utilisé ; c’est même un terme à la mode que l’on trouve de-ci, de-là, dans les publicités, des journaux, dans des textes dits officiels et surtout dans les discours politiques. Mais malheureusement, il fait parfois pour ne pas dire souvent l’objet d’une confusion simpliste, qui ne considère qu’un aspect des choses ou encore du concept de développement. Il devrait en somme un développement qui préserverait l’environnement, et c’est plus complexe que cela dans le cas d’Haïti. Qu’est-ce que cela pourrait signifier quand le système éducatif haïtien est boiteux ou encore confronté à pas mal de problèmes ? Quel serait le rôle véritable des soi-disant dirigeants quand toutes les conditions pouvant mettre le pays sur une raille sont inégales ? Et comment pouvons-nous passer de la parole aux actes ?

D’abord, basons-nous un peu sur les quatre piliers pouvant servir à un développement durable. Normalement, on doit dire que le développement durable est un concept élaboré au cours des années 1980, où son principal objectif est de Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité pour les générations futures et de satisfaire leurs besoins dits essentiels. Là, il s’agit bien de viser une double solidarité : une solidarité horizontale, à l’égard des plus démunis du moment (exemples de quelques localités du pays…) et une solidarité verticale entre les générations dites futures. Maintenant, partons avec l’aspect environnemental du terme. Pour ce premier point ayant une importance capitale, atteindre l’objectif d’un développement c’est savoir respecter les principales conditions suivantes :
a) l’utilisation, la gestion durable des ressources naturelles c’est-à-dire, eau, sol, air et surtout des savoirs humains.
b) le maintien des grands équilibres naturels, là il s’agit de notre climat, de la diversité biologique, nos rivières, nos forêts…
c) la maîtrise de l’énergie et l’économie des ressources non renouvelables : pétrole, gaz, charbon, minerais…
Sur le plan économique, le concept de développement dépend en particulier d’un développement économique respectueux des milieux naturels d’où viennent les ressources de base c’est-à-dire l’agriculture et la pêche, il s’agit d’un changement profond dans les réalisations économiques internationales afin de promouvoir un commerce équilibré essentiel et un tourisme solidaire et surtout d’exiger que les entreprises prennent en compte les conditions du développement comme un des principaux pivots pour une autre Haïti car c’est possible. Et pour ce qui a trait aux facteurs sociaux du développement dans le cadre du pays, on devrait avoir accès à la santé, à l’habitat, à l’alimentation et surtout à l’éducation, car celle-là, est la voie royale pour une autre Haïti, afin de :
a)Satisfaire les besoins essentiels des populations
b) Combattre l’exclusion sous toutes ses formes
c) Stabiliser la croissance urbaine et les flux migratoires, là c’est surtout au niveau local que peuvent se mettre en place les structures sociales indispensables à un développement humain harmonieux du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest pour une Haïti souveraine et non dépendante de l’extérieur.

Lire le document au complet en ouvrant le document joint à l’article.

PDF - 68.9 ko

Snold JOSEPH,

Etudiant à l’Université CFDE

En Gouvernance

snoldj@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 331300

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Essai   Politique de publication

Haitimonde Network