CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Valorisons les métiers manuels !

jeudi 29 août 2013 par Administrator

Depuis quelques années, l’ingénieur Ruben Sanon via l’émission « En route vers la technique » veut à tout prix inciter les jeunes Haïtiens à s’orienter vers un métier manuel s’ils veulent réussir leur vie. Il se démène comme un diable dans un bénitier afin de promouvoir les métiers tant méprisés de nos jours en Haïti, qui, dans d’autres pays, contribuent amplement à leur développement

Les métiers techniques et manuels n’attirent plus les jeunes en Haïti. La menuiserie, la soudure, la maçonnerie, la mécanique, la cordonnerie... sont des formations délaissées. Et pourtant, le pays a besoin de gens qualifiés. Préoccupé par cette problématique, l’ingénieur Ruben Sanon se fait le porte-parole de ce secteur négligé à travers l’émission « En route vers la technique » qui est diffusée tous les samedis entre 2 heures et 3 heures de l’après-midi sur le 96.1 FM, Radio RCH 2000.

Mise en oeuvre par l’Association en route vers la technique (ETECH), cette émission a pour ultime objectif de faire la promotion des métiers manuels en Haïti. L’apprentissage d’un métier manuel est devenu depuis quelque temps une préoccupation pour les intéressés du secteur. Cette émission se veut un miroir, susceptible de permettre la construction d’une nouvelle Haïti et de contribuer pour y parvenir à une jeunesse formée.

A l’émission, il propose une autre alternative à la jeunesse haïtienne, en lui donnant des conseils salutaires et des modèles de techniciens chevronnés et crédibles à suivre, et en lui inculquant l’éthique professionnelle, le sens des responsabilités, les précautions à prendre dans l’exercice de leur métier et l’amour du travail afin d’avoir une nouvelle société.

« Si on veut réduire le taux du chômage dans le pays, les autorités doivent commencer par encourager les jeunes à s’orienter vers les filières manuelles ou techniques. Il faut redonner aux jeunes le goût des filières techniques. Leur dire : soyez fiers de vous et de ce que vous faites. Le message doit passer aussi auprès des familles. La technique est l’outil indispensable dans le développement d’un pays », rappelle M. Sanon, qui ajoute que les jeunes ont souvent l’impression que la carrière universitaire est la seule qu’ils peuvent embrasser. Mais ces jours-ci, il y a beaucoup d’emplois dans les métiers manuels, surtout avec la reconstruction d’Haïti.

Mépris pour les métiers manuels

L’ingénieur Ruben Sanon croit dur comme fer que son émission peut aider à une sensibilisation nationale, à la relance de ce secteur. Toutefois, il déplore le mépris pour les métiers manuels sur l’ensemble du territoire depuis plusieurs décennies.

« Tous les métiers manuels, notamment la cordonnerie, la couture, la mécanique sont presque inexistants avec les souliers et les vêtements usagés venus de l’extérieur qui envahissent le marché haïtien depuis les vingt dernières années, a-t-il déploré. Si nous voulons parler vraiment de production nationale, il faut d’abord penser à multiplier et à moderniser les écoles techniques pour qu’Haïti puisse emprunter la voie du progrès. »

Selon M. Sanon, il est donc indispensable de valoriser nos ressources humaines, de rendre hommage à nos titans, à nos bâtisseurs d’espoir, que nous puisions à leurs sources intarissables cette eau de vie, de fierté, de foi, de dignité, de guérison et de création.

Déjà, à travers l’Association en route vers la technique, il a tenu à honorer plusieurs personnalités du pays qui se sont données corps et âme pour la promotion des métiers manuels et techniques. Question de les encourager pour leur contribution dans la formation de la jeunesse haïtienne.

On peut citer, entre autres, Anne-Marie Pierre Paul Desvarieux, Ginette Mompremier Beaubrun, Frantz Gouraige, Pierre Nesly Placide, Jean-Marie Paul Leveillé, Joseph Tancrède Diègue, Barthélemy Pierre Jean, Immacula Périclès, Augustin François, Fritz Alexandre, Daniel Fils-Aimé, dit « Tonton Bicha », Jacques Sampeur, Guilbaud Saint-Cyr, Marie Claude Milliance, Anténor Gabaud, Dirogène Pierre, Lesly Michel, Odnell David, Clifford Hans Larose et Jean-Robert Bourdeau. Jean-Claude Dominique Chéry, Claude Prépetit, Gérard Luc Jean-Baptiste, Mona Edna Robert, Etienne Pierre-Louis, Antony Elfagete, Jean Franckel Bernard, Joseph Expédié Alphonse, Viclès Paulemenont et Jean-Pierre Dieumène.

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 320910

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network