CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Un scandale financier sans précédent à Wall Street.

vendredi 12 décembre 2008 par William Toussaint

Quelle similarité avec le scandale des coopératives en Haïti - Un scandale financier sans précédent à Wall Street.

L’Affaire Bernard Madoff vient de secouer l’univers des spéculations financières et des investissements à la bourse. En analysant les faits rapportés dans ce scandale financier, ceci nous rappelle notre fameux scandale des coopératives en Haïti. En effet, la stratégie de Bernard Madoff, consistant à payer les investisseurs avec l’argent que ramènent les nouveaux investisseurs est la même que pratiquaient les coopératives en Haïti avant le grand débâcle. Le système est basé sur la confiance et surtout sur le gout du risque des investisseurs qui sont avides de rendements élevés. La différence ici est que Bernard Madoff est accusé de crime financier et est arrêté, alors que dans le cas des coopératives haïtiennes, les concernés sont en liberté et profitent de leur richesse. Là encore il faut questionner le rôle de l’’Etat en Haïti. Lire la version des faits de l’affaire Bernard Madoff sous le titre :

Fraude de 50 milliards à Wall Street sur Radio-Canda.

"" Le FBI a arrêté jeudi à Wall Street le financier et ex-PDG de Nasdaq Bernard Madoff, sous des accusations d’avoir commis une fraude colossale qui atteindrait 50 milliards de dollars, selon le procureur de New York.
Le fondateur de Bernard L. Madoff Investment Securities LLC, aujourd’hui âgé de 70 ans, aurait monté une structure d’investissement pyramidale de plusieurs milliards de dollars, ce qui est illégal et contraire aux règles financières.
Dans le jargon financier, une « pyramide » qu’on appelle aussi un « montage Ponzi » consiste à promettre des rendements anormalement élevés à des investisseurs qu’on paie avec l’argent des nouveaux investisseurs. Selon le FBI, Bernard Madoff dirigeait un tel système depuis 2005.
Selon un communiqué conjoint du FBI et du procureur de New York, Bernard Madoff a avoué mercredi aux employés de sa société qu’il s’occupait d’une société parallèle frauduleuse dans laquelle il affirmait avoir englouti 50 milliards de dollars.
Ajoutant qu’il était « fini », l’homme d’affaires aurait ensuite avoué à ses employés avoir monté et dirigé une gigantesque pyramide financière dont il a utilisé les 200 à 300 millions de dollars restants pour régler ses dettes envers sa famille et ses amis et verser des salaires en souffrance.
Toujours selon le communiqué de la police, M. Madoff aurait expliqué aux autorités financières de la SEC que sa société de conseil et d’investissements secrète gérait 17,1 milliards de dollars d’investissements appartenant à environ 25 clients.
S’il est reconnu coupable des crimes qu’on lui reproche, Bernard Madoff est passible d’une peine de 20 ans de prison assortie d’une amende de 5 millions de dollars. L’homme d’affaires déchu, qui a comparu devant un juge, a été relâché vendredi en échange d’une caution de 10 millions de dollars.""








Accueil | Plan du site | info visites 316579

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE & SOCIETE  Suivre la vie du site Thématique  Suivre la vie du site Economie Internationale   Politique de publication

Haitimonde Network