CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Tifane : « C’est jusqu’à présent la plus belle surprise de ma vie... »

vendredi 28 février 2014 par Administrator

Elle a voulu garder la nouvelle pour elle et les siens. Mais, après maintes réflexions, elle s’est résolue à partager la joie qu’elle lui procure avec ses fans. Tifane qui vit en Floride mais, vient en Haiti de temps en temps attend son premier bébé, à l’approche de sa 3e année de mariage. Stéphanie Séjour Antoine et son mari ont voulu avoir du temps pour le tourisme, le travail et d’autres projets avant de penser à avoir un enfant. Des instruments de musique, il en aura, le petit garçon qui débarquera dans notre monde en été prochain.

Tu n’as annoncé la nouvelle de ta grossesse sur ta page facebook que cette semaine alors que tu en es à ta 22e semaine. Pourquoi avoir mis tout ce temps à le faire ?
J’ai mis du temps à le dire même à ma famille et à mes amis aussi, parce que des fois il y a des accidents. Tout le monde sait déjà que lorsqu’il s’agit de ma vie personnelle je me fais le devoir d’être discrète pour éviter des rumeurs. C’est aussi une façon de protéger les miens. Ce n’est pas une nouvelle que j’avais l’intention d’annoncer du tout mais je suis tellement heureuse que je me suis dit qu’une nouvelle pareille ferait aussi plaisir à mes fans. Donc j’ai mis des couleurs sur mon ventre, j’ai pris mon petit djambe de Guadeloupe, et mes tchachas pour prendre des photos très gaies dans ma cour et lâcher la bombe sur facebook.

Quand tu as appris que tu étais enceinte, quelle a été ta réaction ?
Bonne question. Comme je n’avais aucun symptôme, je ne m’y attendais pas. Une collègue m ’a dit qu’elle a rêvé de moi et que j’avais une belle petite fille. Je n’ai pas trop pensé à cela, mais au fait j’étais déjà enceinte sans le savoir. Je suis rentrée en Haiti pour quatre jours ; j’ai commencé à remarquer des signes et j’ai appelé mon mari pour lui en parler. On était tous les deux anxieux. A mon retour en Floride et à la demande de mon chéri qui n’arrivait plus à garder son calme à son travail, j’ai acheté le test et j’ai eu ma réponse en 30 secondes à l’aéroport de Miami en attendant mon 2e vol. C’est jusqu’à présent la plus belle surprise de ma vie. J’ai dit à voix basse, dansant avec des larmes aux yeux : "Merci Seigneur !". J’ai tout de suite appelé mon mari et voila sa réponse après un éclat de rire et un long silence : " I need to take a a walk outside !" (J’ai besoin d’un peu d’air).

Jusque là, comment vis-tu ta grossesse, côté santé et émotion ?
J’étais fragile au début, j’ai dû rester tranquille, ce qui n’est pas dans mes habitudes. Au fur et à mesure, je me suis habituée aux moments de faiblesse, au vertige, mais pas aux longues journées avec la nausée. Je travaille dans un refuge pour femmes battues et abusées ; donc c’est assez stressant et à un certain moment je me suis sentie incapable de bien les assister. Mais je tiens le coup. Je suis quand même rentrée en Haiti pour chanter à l’occasion du forum sur l’intégration des personnes handicapées avec la BSEIPH. Je ne mange rien de trop différent, mais lorsque j’ai faim je deviens très impatiente. A part ça, je vais bien.

Ce sera un petit garçon. Voudrais-tu qu’il soit musicien ? Vous avez déjà choisi son nom sans doute.. ?
Je ne vais pas le forcer à choisir une carrière en musique. On lui offrira des instruments de musique, c’est sûr. Par contre, comme me l’ont dit mes parents, l’école n’est pas négociable. Je ne voudrais pas que la musique ou le sport soient des alternatifs à son éducation. Nous avons chacun choisi un nom qui commence par la première lettre de nos prénoms. Nous avons cherché la signification de chaque prénom pour qu’il sache ce qu’il représente et pour qu’il soit inspiré. Je préfère ne pas encore le dévoiler.

As-tu déjà réfléchi à la façon dont tu vas concilier ta carrière et tes nouvelles tâches familiales ?
Bon, jusqu’à présent, j’ai bien ménagé ma vie d’épouse et ma carrière. Heureusement, j’ai un mari qui me supporte et qui ne voudrait pas que j’arrête de chanter. Je suis une femme débrouillarde. Je me sens capable de jongler avec les trois. J’apprendrai au fur et à mesure. Mon système de support, c’est ma famille ; grâce à elle, je ne serai pas seule.

Tu continues à chanter pendant cette période ?
Si je ne suis pas très présente sur la scène musicale ces derniers temps, c’est surtout parce que je n’étais pas disponible pour les dates ou parce que les contrats qu’on me propose ne me vont pas. Je me porte assez bien. J’avais l’intention de rentrer en studio en novembre mais j’ai dû changer mes plans. Le projet sur lequel je travaille est déjà fin prêt. Donc, ce ne sera pas difficile. Bien sûr, il y a une chanson dédiée à mon chéri, et une à mon bébé.

Propos recueillis par Joël Fanfan

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 322910

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network