CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Selon l’ECOSOC, Haïti s’améliore...

mardi 4 juin 2013 par Administrator

La conjoncture nationale s’est dans l’ensemble « améliorée » par rapport à l’an dernier, selon le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC). A la fin de sa visite la semaine dernière dans le pays, ce groupe consultatif a rendu public ses constats et ses recommandations pour qu’ « Haïti demeure dans l’agenda des Nations unies et de la communauté internationale ».

« La Minustah n’est pas ici pour les vingt prochaines années, il est clair qu’Haïti doit compter davantage sur ses propres capacités pour assumer ses responsabilités », a déclaré Gilles Rivard, chef de la délégation du groupe consultatif, lors de la conférence de presse clôturant sa visite.

En moins de quatre jours, les visites de terrain dans certaines régions, notamment le Sud, ont permis aux représentants de l’ECOSOC de remarquer un grave handicap au redressement du pays : le manque d’entretien des infrastructures routières.

« On voit les effets des ouragans et il faut s’assurer que les routes soient plus durables, moins vulnérables aux intempéries », a proposé le chef de la délégation, tout en applaudissant les efforts jusqu’ici déployés dans la gestion des risques et désastres.

« Haïti est un pays qui peut tirer une grande fierté de la façon dont les débris ont été gérés. Le nombre de personnes vivant dans les camps a été réduit de 80 % », a noté le Canadien, représentant permanent du pays des hivers sans fin aux Nations unies.

Si la visite de quelques places publiques réhabilitées - Champs de Mars, place Boyer - a semblé satisfaire la délégation, Gilles Rivard a reconnu en revanche la nécessité d’augmenter les services de base. « C’est certain que pour les couches les plus démunies, il y a d’autres choses à mettre en place », a-t-il dit.

Souvent critiquées pour leurs interventions sur le terrain, les ONG ont aussi été mentionnées par la délégation onusienne. Pour ces dernières, il est manifestement très important que la coordination, la consultation et la communication avec le gouvernement haïtien se maintiennent. De l’avis du représentant onusien, la tenue du forum de coordination annoncé pour mai dernier mais reporté pourrait aider à confirmer leur rôle et à s’assurer que la coordination entre toutes ces ONGs et le gouvernement se fasse de façon harmonieuse.

L’ECOSOC dit tenir aussi « entièrement » à l’organisation prochaine des élections. « Un agenda électoral pour des élections en 2013 est possible, a déclaré Gilles Rivard, s’appuyant sur l’avis de quelques spécialistes dans le domaine électoral. Ce n’est pas facile, mais c’est possible ! »

Pour la tournée de l’ECOSOC cette année, le focus a été mis sur la question de la décentralisation et de la déconcentration des services publics en province. Les experts onusiens ont, en ce sens, rencontré non seulement les hauts représentants du gouvernement, autour de son programme de 5E, mais aussi des autorités locales.

Parmi les représentants de la société civile rencontrés par la délégation de l’ECOSOC, figurent divers hommes de loi. « Avec le bureau des avocats, nous avons discuté de l’assistance légale aux justiciables démunis, surtout en détention préventive », a-t-il rapporté.

Carl-Henry CADET








Accueil | Plan du site | info visites 321368

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network