CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Salaire minimum : lentement mais sûrement, selon le MAST

mardi 30 avril 2013 par Administrator

Le brûlant dossier du salaire minimum dont l’ancien député de Pétion-Ville Steven Irvenson Benoît assure la paternité a fait un rebondissement au Parlement. Il a été, lundi, au centre des discussions entre la commission permanente Affaires sociales du Grand corps et le ministre des Affaires sociales et du Travail, Charles Jean-Jacques. Les parlementaires sont en passe de trouver satisfaction quant à leur demande de la formation du Conseil supérieur des salaires(CSS).

« D’importants pas ont été franchis dans la mise en application de la loi sur le salaire minimum », a dit le ministre Jean-Jacques. En ce qui a trait à la mise en place du Conseil supérieur des salaires(CSS), l’ancien directeur général de l’’Office d’assurance accidents du travail, maladie et maternité (OFATMA) a révélé que 6 des 9 membres de ce conseil ont déjà été désignés. « L’exécutif a déjà jeté son dévolu sur ses trois représentants. Le secteur des syndicats a déjà choisi les siens. Il revient au patronat de compléter la liste », a fait savoir Ronald Jean-Jacques.

En ce qui concerne la mise sur pied du Conseil d’administration des organes de sécurité sociale(CAOSS), le ministre des Affaires sociales indique que le processus va bon train. « Il ne reste que la publication des noms dans le journal officiel Le Moniteur par le président Michel Martelly, a-t-il précisé devant la commission sénatoriale. Tous les neuf membres sont déjà là : trois ont été désignés par l’Etat, trois par le secteur syndical et trois par l’association des patrons. »

Par ailleurs, le successeur de Josépha Raymond Gauthier croit que des avancées ont été faites quant au quota du salaire minimum. Selon lui, 16% des ouvriers dans le secteur de la sous-traitance gagnent déjà le salaire de 300 gourdes pour huit heures de travail.

« Ce sont des personnes travaillant avec des appareils modernes qui reçoivent ce salaire, a-t-il précisé. C’est en raison du fait que les autres travaillent avec des machines désuètes qu’ils n’ont pas encore ce salaire. »

Le ministre Charles Jean- Jacques a, en outre, annoncé un train de mesures visant à accompagner les ouvriers. Des négociations, a-t-il dit, sont en cours pour leur permettre de bénéficier de l’alimentation et de bons de transport.

De son côté, le véritable instigateur de cette convocation, à savoir le sénateur Steven Benoît, se dit satisfait des explications du ministre des Affaires sociales. Il se félicite de la formation du Conseil d’administration des organes de sécurité sociale. Mais, il demande de mettre des pressions sur le secteur patronal afin de compléter le Conseil supérieur des salaires (CSS).

Parmi d’autres, le sénateur Pierre Francky Exius exprime ses inquiétudes par rapport au budget du MAST. Selon le parlementaire, c’est le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) qui gère le budget du ministère. Il recommande que ce dernier rapatrie son budget, condition nécessaire pour que le ministre sauve son image au Sénat.

Cette séance de questionnement a servi de prétexte aux sénateurs pour clouer le directeur général de l’Office national d’assurance-vieillesse, Bernard Degraff, qui a vu de toutes les couleurs au Sénat ce lundi.

Yvince Hilaire








Accueil | Plan du site | info visites 320910

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network