CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Revue de la presse sur www.radiokiskeya.com

dimanche 23 août 2009 par William Toussaint

Haïti-USA-Diplomatie

Arrivée à Port-au-Prince du nouvel ambassadeur américain

Kenneth Merten, qui présente lundi ses lettres de créance au Président Préval, a effectué une visite de reconnaissance à l’ambassade américaine

vendredi 21 août 2009,

Radio Kiskeya

Le nouvel ambassadeur américain en Haïti, Kenneth H. Merten, est arrivé vendredi à Port-au-Prince où il doit présenter lundi ses lettres de créance au Président René Préval, a appris Radio Kiskeya de sources diplomatiques.

Peu après son arrivée à l’aéroport international Toussaint Louverture par un vol régulier de la American Airlines, le diplomate a rendu visite au personnel de l’ambassade américaine à Tabarre (banlieue nord de la capitale). Il était accompagné de son épouse et de leurs deux filles.

Désigné en juin dernier par le Président Barack Obama, M. Merten, succède à Janet Ann Sanderson qui, au terme de sa mission en Haïti, a été appelée à des fonctions élevées au Département d’Etat. Elle s’occupe notamment de l’épineux dossier du Proche-Orient.

Diplomate de carrière parlant le français et le créole, l’ambassadeur Kenneth Merten connaît bien Haïti pour avoir déjà travaillé, il y a quelques années, à la section économique de la mission diplomatique américaine et occupé le poste de vice-consul des Etats-Unis.

Washington représente le premier partenaire politique et économique d’Haïti. spp/Radio Kiskeya

Haïti-Suisse-Fonds Duvalier

La Fondation Héritage pour Haïti salue la décision de la Suisse de remettre à Haïti les fonds détenus chez elle par Jean-Claude Duvalier et consorts

La LFHH appelle à des poursuites contre des auteurs de détournements sous Aristide et à la gestion rigoureuse et transparente des fonds restitués

samedi 22 août 2009,

Radio Kiskeya

La Fondation Héritage pour Haïti (LFHH), section haïtienne de Transparency international (TI), accueille avec satisfaction la décision du Tribunal Pénal Fédéral (TPF) suisse ordonnant la restitution à la république d’Haïti de la somme de sept millions de francs suisses, détenue auprès d’une banque suisse par Jean-Claude Duvalier et ses proches.

Dans un communiqué daté du 21 août, la LFHH considère que le TPF confirme la décision déjà rendue le 11 février 2009 par l’Office Fédéral de la Justice (OFJ), ordonnant la restitution à la République d’Haïti de ladite somme.

Au plan de la lutte contre la corruption à travers le monde, la LFHH estime que la décision prise par la Suisse vis-à-vis des fonds détenus par Duvalier, constitue un précédent en matière de récupération de fonds détournés.

Partant de ce fait, la fondation encourage les autorités haïtiennes à engager les poursuites judiciaires à l’encontre des présumés auteurs et complices de crimes économiques figurant dans les deux rapports de la Commission d’Enquête Administrative (CEA) sur l’Administration de l’ex-Président haïtien Jean-Bertrand Aristide au cours de son deuxième mandat (février 2001-février 2004), afin que les coupables soient clairement identifiés et punis.

La décision du TPF est également un signal non équivoque concernant les prescrits de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC) relatifs à la coopération judiciaire en matière de recouvrement des avoirs volés, de l’avis de la LFHH. Cette convention est donc en train d’être appliquée par les pays signataires avec pour conséquence que les refuges pour les gains illicites des dirigeants kleptocrates sont en train de disparaître à travers le monde.

A l’instar de la Coalition des ONG suisses qui a lutté en faveur de la restitution des fonds à Haïti, la LFHH souhaite que les fonds, une fois restitués à la République d’Haïti, soient utilisés dans des projets clairement identifiés et dans la transparence la plus totale au bénéfice de la population haïtienne en vue d’éviter de nouveaux détournements.

L’organisme haïtien de lutte contre la corruption souhaite enfin que la procédure judiciaire en cours puisse enfin aboutir sous peu à la restitution effective de la somme confisquée à la République d’Haïti. [jmd/Radio Kiskeya]

Haïti-Sénat-Elections

Les Sénateurs en fonction et ceux élus se rencontrent

L’OPL sommée d’abandonner sa stratégie d’obstruction sous peine de voir les Sénateurs du 21 juin entrer en fonction avec ou sans son aval

vendredi 21 août 2009,

Radio Kiskeya

Les Sénateurs en fonction et les élus issus des sénatoriales partielles du 21 juin ont pris part vendredi après-midi à une réunion spéciale au Palais Législatif au cours de laquelle une entente a été trouvée en vue de la tenue de la séance de validation des pouvoirs des nouveaux mandataires.

Le Sénateur du Sud-Est, Joseph Lambert, dont le frère cadet Wencesclass Lambert figure parmi les parlementaires entrants, a indiqué que face à la volonté affichée de l’Organisation du peuple en lutte de bloquer le processus un bureau d’âge pourrait être installé dans les prochains jours.

Très critique vis-à-vis de l’OPL, l’élu de Lespwa prévient que si les parlementaires de ce parti tentent de boycotter la séance de validation en infirmant le quorum, mercredi prochain en soirée, le bureau du Grand Corps tiendra une séance avec les Sénateurs en fonction et les nouveaux.

Un bureau provisoire formé du doyen d’âge de l’assemblée et des deux plus jeunes Sénateurs validera alors le mandat des élus du 21 juin et organisera leur prestation de serment.

De son côté, Mélius Hyppolite, élu pour un second mandat sous la bannière de l’OPL dans le Nord-Ouest, s’est rangé résolument dans le camp de ceux qui cherchent à faciliter l’entrée en fonction des nouveaux Sénateurs.

En revanche, la formation politique à laquelle il appartient et la Fusion des sociaux-démocrates continuent de conditionner la validation des pouvoirs de certains élus à une révision des résultats définitifs du processus électoral entaché d’irrégularités.

Marqué par une abstention record, le scrutin du 21 juin est contesté dans au moins deux départements, le Sud et l’Artibonite (nord). spp/Radio Kiskeya

Haïti-Parlement-Gouvernement

Nouvelle pomme « apparente » de discorde entre le Législatif et l’Exécutif : la suppression du 14ème mois de salaire aux employés de l’Etat

Convocation « urgente » des ministres des Finances et de la Planification par la Commission Finances de la Chambre basse

jeudi 20 août 2009,

Radio Kiskeya

La décision de ne pas accorder un 14ème mois de salaire cette année aux employés de l’état commence à devenir un véritable sujet de préoccupation au parlement où certains sénateurs, des députés et même des employés du parlement appréhendent les conséquences d’une telle disposition sur la rentrée scolaire.

Le sénateur Jean Hector Anacacis (Ouest, LESPWA) a ouvertement désapprouvé cette disposition, estimant qu’elle nuira à coup sûr aux parents qui se servent ordinairement de cet argent pour faire face aux coûteuses exigences de la rentrée scolaire. Anacacis demande au gouvernement d’user de tout ce qui est en son pouvoir afin de trouver les ressources nécessaires au paiement du 14ème mois de salaire.

Abondant dans le même sens, le député Anthony Dumont (Léogane, RDNP) a critiqué le fait que le gouvernement ait attendu la veille de la rentrée scolaire pour annoncer « une aussi grave décision ».

Le parlementaire a lancé un appel au gouvernement pour qu’il se ressaisisse au plus vite.

Se mêlant de la partie, des employés du parlement ont exprimé jeudi leur désarroi face à cette mesure au micro des journalistes accrédités au Palais législatif.

Face au tollé soulevé par la disposition, le président de la Commission Finances de la Chambre basse, le député Jean Marcel Lumérant, a annoncé la convocation la semaine prochaine, pour des explications, du ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Dorsainvil et de son collègue de la Planification et de la Coopération Externe, Jean Max Bellerive.. [jmd/Radio Kiskeya]

Haïti-Agriculture-FAO

La FAO annonce une augmentation substantielle de la production vivrière en Haïti

Une enveloppe de 10,2 millions de dollars a été mise à la disposition du pays pour la réalisation d’un programme après les émeutes de la faim de 2008

jeudi 20 août 2009,

Radio Kiskeya

L’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a salué jeudi à Rome le relèvement au bénéfice de la population de la production vivrière en Haïti et la multiplication des semences de qualité grâce à l’exécution d’un plan de 10,2 millions de dollars.

Mis en place par la FAO et financé par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA), ce programme, qui répond à une demande du gouvernement haïtien à la suite des émeutes de la faim d’avril 2008, permet d’offrir à la population des aliments à des prix moins élevés. Parallèlement, les agriculteurs ont la possibilité d’augmenter leurs revenus.

Dans un communiqué, la FAO rappelle qu’outre la flambée des prix alimentaires qui s’était dramatiquement répercutée en Haïti, une série de tempêtes tropicales avait dévasté les récoltes et les stocks de semences des cultivateurs.

Bien avant la saison cyclonique en cours, les stocks semenciers de l’agence onusienne en Haïti ont été reconstitués et le pays disposera de semences de qualité à distribuer en cas de nouvelles pertes dans le secteur agricole.

Près de 250.000 petits exploitants et paysans sans terres ont reçu ou recevront des semences de qualité dans le cadre de ce programme qui, à mi-parcours, a déjà dégagé un bon niveau de rentabilité.

"Nous sommes profondément encouragés par les résultats auxquels nous assistons dans ce programme qui, soutenu par les conditions météorologiques favorables, a été un important facteur d’accroissement de la nourriture disponible pour les populations pauvres d’Haïti", a affirmé le Représentant de la FAO en Haïti, Ari Toubo Ibrahim, conclut le communiqué. spp/Radio Kiskeya








Accueil | Plan du site | info visites 316229

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network