CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Privert va prendre l’initiative

mercredi 20 juillet 2016 par Administrator

Le Conseil électoral va être en mesure de réaliser les élections mais il doit donner son budget détaillé et en gourdes- c’est ce qui ressort d’informations qui circulent.

Le porte-parole adjoint de la présidence, Eddy Jackson Alexis, a annoncé dans la presse, le lundi 18 juillet 2016, que sous peu le président Jocelerme Privert allait prendre des décisions politiques importantes. Contacté par le journal, il n’a avancé aucun détail. Cependant, des sources concordantes ont révélé que l’arrêté convoquant le peuple dans ses comices serait publié incessamment au journal Le Moniteur.

« Il fallait donner du temps au Parlement. Mais plus d’un mois après, on ne veut pas rater les élections prévues pour le 9 octobre. Ce sera suicidaire pour le pays », a confié une source proche de la présidence, soulignant « que le chef de l’État, ouvert, discute avec tout le monde, députés et sénateurs, pour dégager le consensus nécessaire vers une normalisation institutionnelle, passant par l’élection d’un nouveau président de la République par le peuple haïtien ». « Le président Privert avait voulu attendre pour que la publication de cet arrêté ne soit pas perçu comme un irritant », a expliqué cette source.

Sur le financement des élections, elle a indiqué que l’État haïtien allait honorer son engagement de financer les élections avec l’argent du Trésor public. « Les finances publiques ont des normes. Il y a une façon dont les dépenses publiques sont ordonnancées », a souligné une source gouvernementale. Le « CEP, comme si elle n’était pas une institution publique, est venu avec un protocole de financement et exige qu’on fasse le virement de près de 55 millions de dollars, le budget présenté pour les prochaines élections », a déploré cette source gouvernementale.

En ce qui concerne les dépenses publiques, le CEP doit produire des réquisitions qui seront alimentées. Quand il demande par exemple 16 millions de dollars pour le personnel vacataire, on doit savoir de combien de personnes il s’agit et si elles seront mobilisées le jour du scrutin. Avec des détails, une ventilation, on peut faire des économies en mobilisant des jeunes universitaires, des membres d’églises, des citoyens et citoyennes volontaires au sein des communautés. S’il faut des moyens de transport, 128 motocyclettes payées par l’administration à un fournisseur locale pourront être utilisées. Des véhicules de l’Etat pourront être mis à contribution, au service du CEP et du peuple le jour du vote. Par exemple, l’État, si 5 millions de dollars sont prévus pour la campagne d’éducation civique, peut demander un prix spécial aux médias, a expliqué cette source gouvernementale.

« Si le budget est de 55 millions de dollars, rien ne dit que l’on ne peut chercher à bien faire en impliquant les citoyens et les moyens de l’État », a souligné cette source gouvernementale. La semaine dernière, un conseiller électoral avait indiqué que l’État n’avait pas encore alimenté le compte du CEP pour réaliser les élections. C’est vrai, mais le CEP n’a encore donné aucun détail de son budget.

Le pays est entré dans le cycle des élections dispendieuses depuis au moins dix ans. Toutefois, ici, nombreux sont ceux, habités par le rationalisme budgétaire, l’implication citoyenne, qui dénoncent tout ça.

Roberson Alphonse : robersonalphonse@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Source le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 259238

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network