CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
Pour sa première messe au stade Sylvio Cator

« Prenons le chemin de la raison et du respect de nos institutions » a dit le cardinal Langlois

mardi 11 mars 2014 par Administrator

« Habemus cardinalem ! Nous avons un cardinal ! » Ces mots du ministre des Affaires étrangères et des Cultes Pierre Richard Casimir ont résonné comme des trompettes aux oreilles de la grande foule présente au grand rendez-vous de l’histoire de l’Eglise catholique en Haïti.

Kaléidoscope de parasols ondulant dans un stade Sylvio Cator gagné par l’enthousiasme de la foi chrétienne, pelouse envahie de journalistes, sièges réservés des tribunes occupés par des ministres, des parlementaires et des membres du corps diplomatique, plus de 10 000 personnes ont assisté à la messe d’action de grâces pour le premier anniversaire de l’élection de Sa Sainteté le pape François et la création du premier cardinal haïtien, Son Eminence Chibly Langlois, le 10 mars qui ouvre le 1er dimanche de carême.

« Le cardinalat, l’Eglise catholique en Haïti vous remercie très sincèrement et va continuer à aider le peuple haïtien et le pays tout entier à contempler l’avenir autrement. Cet avenir passe par la fraternité qui prend aujourd’hui la forme du dialogue sans perdre de vue que le dialogue ouvre le chemin du développement. Le pape François nous encourage à continuer dans cette direction », a déclaré solennellement le cardinal Chibly Langlois dans un stade où les évêques des dix diocèses d’Haïti sont présents. Dans une enceinte où plus de 400 prêtres et encore davantage de religieuses, de diacres et de séminaristes de diverses régions du pays répondent présent à cet événement historique, le cardinal a demandé aux Haïtiens de « prendre le chemin de la raison et du respect de nos institutions » à un moment où les forces politiques, alignées en position de combat, réclament, à cor et à cri, des élections honnêtes et démocratiques ou le départ du président Martelly.

A un moment où une dynamique de « rache manyòk » prédomine dans l’arène politique, ce haut dignitaire de l’Eglise catholique apostolique romaine, aujourd’hui chargé d’élire et d’assister le pape, appelle les citoyens à opérer un changement dans leur cœur, une autre manière de vivre la parole de Dieu sous le soleil de l’Esprit.

Un élan de gratitude

Natif de La Vallée de Jacmel, 55 ans, nommé cardinal le 12 janvier 2014, date marquant le 4e anniversaire du tremblement de terre en Haïti, le cardinal a rappelé au public que « l’État, dans ses composantes, a montré sa sensibilité pour la nouvelle réalité qui fait partie du paysage haïtien : le cardinalat. »

Dans le même élan de gratitude qui rythme la cérémonie, le ministre Pierre Richard Casimir a remercié le pape François pour avoir matérialisé le vœu du président de la République qui avait souhaité qu’Haïti ait un des siens dans la curie romaine. A cette solennelle occasion, il a lancé : « Aujourd’hui nous pouvons crier fièrement haut et fort avec tout le peuple haïtien : habemus cardinalem ! Nous avons un cardinal ! »

Le nonce apostolique Bernadito Auza, représentant du Vatican en Haïti, pour sa part, a félicité les chrétiens d’Haïti en ces termes : « Afin de manifester son grand amour pour Haïti, le pape nous a fait un don merveilleux et historique en donnant à ce pays son premier cardinal, en la personne de Chibly Langlois ».

Pendant la messe d’action de grâces, l’assistance acclamait : « Oui nous sommes libérés. Oui, nous sommes délivrés. Par ton corps et ton sang, tu as sauvé l’humanité. Aujourd’hui c’est la fête pour tant de millions d’hommes perdus et retrouvés, et qui chantent vive l’Eucharistie d’amour ! »

Aussitôt la cérémonie terminée, les photographes se bousculent pour immortaliser cet instant. Scouts, jeunes gens et jeunes filles placés le long du tapis rouge déployé sur le terrain de football s’élancent pour toucher la chape du cardinal qui avance en rassembleur du peuple de Dieu, une barrette sur la tête, un bourdon en main, symbole de sa fonction de berger.
Claude Bernard Sérant

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 334423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network