CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Pour un partenariat binational équilibré

vendredi 21 septembre 2012 par Administrator

Les relations commerciales entre Haïti et la République dominicaine sont marquées par d’énormes déséquilibres. À cet effet, l’Union européenne (UE) s’engage à les redynamiser en promouvant des investissements, en développant les ressources des deux pays et en appuyant des initiatives transfrontalières. Une décision à laquelle souscrit le ministère du Commerce et de l’Industrie haïtien.

Les relations commerciales entre Haïti et la République dominicaine sont marquées par d’énormes déséquilibres. À cet effet, l’Union européenne (UE) s’engage à les redynamiser en promouvant des investissements, en développant les ressources des deux pays et en appuyant des initiatives transfrontalières. Une décision à laquelle souscrit le ministère du Commerce et de l’Industrie haïtien.

Les dirigeants de l’Union européenne disent relever un déséquilibre dans le partenariat entre Haïti et la République dominicaine. Ils croient que les relations entre les deux Républiques devraient être redynamisées par le renforcement des capacités administratives douanières des acteurs privés dans le but de faciliter des échanges commerciaux avantageux pour les deux pays. En ce sens, une Convention de contribution, financée par l’UE à hauteur de 9,3 millions de dollars américains sur une période de trois ans, a été signée entre les deux États.

« Le relèvement de la situation économique constitue l’une des voies indispensables au développement. C’est ainsi qu’Haïti parviendra à changer son statut de Pays moins avancés (PMA) à celui de pays émergent à l’horizon de 2030 ». C’est ce qu’a déclaré le ministre du Commerce et de l’Industrie (MCI), Wilson Laleau, au cours de la cérémonie de lancement du programme d’appui à la coopération binationale le mardi 18 septembre 2012 dans les locaux de ce ministère.

Selon le titulaire du MCI, l’objectif principal de ce programme consiste à relever certaines contraintes majeures auxquelles font face le secteur privé et le gouvernement haïtiens. Ce partenariat, dit-il, vise en substance à appuyer le pays dans les domaines du commerce, de l’environnement et du développement local transfrontalier.

Cette cérémonie, souligne M. Laleau, revêt une importance particulière. Car, elle constitue un pas de plus vers la mise en œuvre d’un plan d’action stratégique du ministère qu’il dirige avec le lancement de la composante « appui au commerce » bilatéral relatif au développement durable des deux pays. Le ministre a salué la tenue de ce programme qui se base sur la modernisation et le renforcement des petites et moyennes entreprises (PME), comme vecteur incontournable à la conquête d’autres marchés. Cela contribuera à la création d’emplois et au relèvement de l’économie haïtienne.

En outre, le titulaire du ministère du Commerce a avoué que ce programme servira au renforcement des normes de production et de qualité des produits haïtiens. Ainsi, il préconise des relations binationales équilibrées et équitables.

À entendre le ministre, le commerce dominicain ne cesse de gagner en importance le marché haïtien au cours des dernières années. Une situation qui a fait d’elle le deuxième partenaire d’Haïti en termes de fourniture de biens de toutes sortes. Il a cependant signalé que l’intérêt principal de cette cérémonie consiste à mettre l’accent sur un développement harmonieux entre les deux Républiques voisines à travers l’exécution de travaux pouvant contribuer au renforcement des capacités des acteurs privés et étatiques. Cela, soutient M. Laleau, favorisera la création d’un cadre propice aux affaires à travers des politiques publiques.

Dans la même veine, Pamela Coke Hamilton, directrice de la Caribbean Export Development Agency (CEDA), se dit déterminée à accompagner les secteurs de production de ces deux pays en vue répondre à ce besoin d’équilibre. Cela, poursuit-elle, constitue l’une des étapes cruciales dans la perspective de faire de la Caraïbes un pôle d’attraction important sur le marché mondial.

Pour Joao De Santana, chef de la délégation de l’UE, le programme d’appui à la coopération binationale vise à insuffler une nouvelle dynamique dans les échanges commerciaux entre Haïti et la République dominicaine. Dans cette perspective, l’Union entend mettre en place un bureau de programmation en Haïti sous peu en vue d’assurer la promotion des secteurs privés de ces deux États frontaliers.

À son avis, cette démarche est innovatrice dans la mesure où l’objectif principal consiste à promouvoir l’harmonisation et l’équilibre. Cela permettra d’évaluer le progrès réel des deux peuples, a conclu M. Santana.

Reynold Aris

arisreynold@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 316229

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Republique Dominicaine   Politique de publication

Haitimonde Network