CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Plus de 100 experts d’organismes impliqués dans la réduction des risques de catastrophe se réunissent actuellement en République Dominicaine

jeudi 9 août 2012 par Administrator

La préparation au risque sismique doit être une priorité pour les pays de Caraïbe, C’est un de principaux messages de la rencontre Expériences et Défis de la Réduction du Risque Sismique dans les Caraïbes, organise par le Département d’Aide Humanitaire et Protection Civile de la Commission Européenne (ECHO) et 14 de ses partenaires qui doit se tenir en République Dominicaine du 8 au 10 Août.

Plus de 100 scientifiques et experts en la matière participeront à cette rencontre qui vise à partager les expériences de plusieurs pays afin de favoriser une meilleure préparation dans le but de faire face à des catastrophes naturelles.

Tous les pays de la région Caraïbe, à la exception de Bahamas et la Guyane, se trouvent proches des limites de deux importantes plaques tectoniques : celle d’Amérique du Nord et celle des Caraïbes. Ce qui fait que la région a connu des très nombreux tremblements de terres de grandes magnitudes et des tsunamis de par le passé. “Les iles des Caraïbes se trouvent dans une zone de grand séismicité et un tremblement de terre de 8.0 pourrait arriver à n’importe quel moment selon les modèles passés observés”, a déclaré le sismologue Joan Latchman du Centre de Suivi Séismique de Trinidad et Tobago.

« La réduction du risque sismique est devenu un véritable défi pour la région des Caraïbes, en raison de facteurs tels que la forte densité de population, le développement urbain sans prise en compte du risque sismique ainsi que celui intervenu le long des côtes, et la faible diffusion et analyse des études technico-scientifiques », ont souligné dans une déclaration commune les 14 organismes initiatrices de la réunion, qui comptent parmi elles au delà d’ECHO, Plan international, l’Assemblée de coopération pour la paix (ACPP), Caritas, la Croix-Rouge Dominicaine, Oxfam, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation internationale pour les migrations, l’UNICEF, le Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes et l’Organisation panaméricaine de la santé. "Une bonne planification urbaine et le développement de plans de gestion territoriale tenant compte de la réduction du risque sismique, restent un défi majeur dans la région », a ajouté l’organisation.

Le dernier événement de grande ampleur dans la région a été le tremblement de terre du 12 Janvier 2010 en Haïti, qui a causé 222.570 décès, plus de 3 millions de personnes affectées et 8 milliards de dollars en pertes économiques. Ce tremblement de terre a souligné la nécessité de mieux comprendre la nature et le degré de danger de tremblements de terre et des tsunamis dans la région des Caraïbes, selon la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’agence des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO ), l’un des partenaires du département d’Aide Humanitaire de la Commission européenne est de travailler sur la réduction des risques de catastrophes associées aux tremblements de terre et aux tsunamis à travers l’Amérique latine et les Caraïbes). « Les Tsunamis, étroitement associée à des tremblements de terre, ont déjà eu lieu dans la région, et la question n’est pas de savoir s’ils se répéteront mais quand", a ajouté la COI-UNESCO.

Plus de 100 experts d’organismes impliqués dans la réduction des risques de catastrophe dans les Caraïbes se réuniront 8-10 Août à Saint-Domingue, République dominicaine, afin de sensibiliser et de promouvoir la réduction des risques sismiques et la préparation aux catastrophes dans les Caraïbes par l’échange d’expériences, de connaissances et d’analyse sur les défis à relever.

Durant l’événement, le simulateur de séisme CAOS, du Réseau sismique de Porto Rico, permettra de recréer la sensation d’un tremblement de terre pour les participants. Des expériences locales telles que la cartographie de la vulnérabilité sociale et structurelle dans les communautés de San Pedro de Macorís et Barahona ou le microzonage de Santiago de los Caballeros seront partagés avec les participants. Un spécialiste d’Haïti présentera les enseignements tirés de la réponse au séisme et comment ils ont intégré le risque sismique dans la réponse. Il y aura aussi des expériences de Cuba, de la Martinique, du Pérou et d’Équateur. L’objectif une meilleure compréhension du risque sismique et l’identification de recommandations sur les mesures à adopter à court et moyen terme dans les Caraïbes.

La réunion comprendra la participation d’institutions clés telles que l’Agence de gestion des urgences et catastrophes des Caraïbes (CDEMA), spécialistes des systèmes nationaux de prévention et de réponse des pays des Caraïbes, des institutions universitaires et de recherche, les organisations partenaires du Plan d’action de préparation aux catastrophe (DIPECHO) pour les Caraïbes 2011-2012, les ONGs, les agences des Nations Unies, les donateurs et autres acteurs œuvrant à réduire le risque sismique.

EJ/Radio Métropole Haïti








Accueil | Plan du site | info visites 321011

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site GOUVERNANCE & POLITIQUE  Suivre la vie du site Politique  Suivre la vie du site Politique Publique   Politique de publication

Haitimonde Network