CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
IGPNH /Bilan mensuel

Peu de violence policière au carnaval national de cette année, dixit Marc Wilkens Jean

dimanche 30 mars 2014 par Administrator

13 policiers licenciés, 53 plaintes reçues, 37 enquêtes finalisées, très peu de violence au carnaval national qui s’est déroulée aux Gonaïves, constituent, entre autres, le bilan de l’Inspection générale de la Police nationale d’Haïti (IGPNH) pour le mois de mars rendu public, le jeudi 27 mars 2014.

En ce qui a trait aux infractions commises par des policiers, 37 enquêtes finalisées sont déjà transférées à la direction générale de la PNH pour les suites de droit et 102 autres se poursuivent. « Dans la même veine, 13 policiers sont mis à pied conformément aux règlements de la police. Ils sont accusés, entre autres, d’escroquerie, d’homicide, de concussion et corruption », a révélé le porte-parole de l’IGPNH, soulignant que 4 autres policiers sont placés en isolement. Au total, 52 policiers ont été révoqués depuis le début de l’année, a-t-il précisé devant une meute de journalistes dans la salle de conférence de l’IGPNH.

Déterminée à punir avec la dernière rigueur les ripoux, l’IGPNH a reçu, pour le compte du mois de mars, 53 plaintes émanant des membres de la population qui concernent des policiers accusés pour la plupart de violation de droits humains, d’abus d’autorité, de corruption et de tirs injustifiés.

L’IGPNH, en vue de contrôler la légalité de toutes les arrestations et les traitements infligés aux personnes gardées à vue, entreprend, depuis plusieurs semaines, toute une série de visites dans les commissariats de la région métropolitaine. « Dans la foulée des visites, nous comptons agir en ce sens en fonction de nos pouvoirs », a-t-il affirmé, sollicitant l’implication de tous les policiers pour qu’enfin, l’IGPNH puisse mener à bien sa mission.

Selon Marc Wilkens Jean, en prélude à l’organisation du carnaval aux Gonaïves, l’IGPNH avait entrepris une tournée d’inspection dans le département de l’Artibonite. Des consignes en ce qui a trait à la réduction des violences policières ont été passées aux policiers qui devaient s’assurer de la sécurité des festivités. « Cela a porté ses fruits, a-t-il déclaré.Il y eut une gestion de foule relativement satisfaisante et on a retenu moins de cas de violence policière comparativement aux années antérieures ».

Juno Jean Baptiste
jjeanbaptiste@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network