CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
Le Mois de l’Histoire des Noirs au Québec

Nouvel article

mardi 4 mars 2014 par Administrator

Par Gérald Alexis

C’est pour faire suite au Negro History Week créé en 1926 aux États-Unis que le mois de février est devenu le Mois de l’Histoire des Noirs. Certains, ironiquement, prétendent que le choix de février s’explique parce que c’est le mois le plus court.

Quoiqu’il en soit, puisque l’histoire des Noirs est complexe, longue et prenante, il est heureux que, d’année en année, au moins un mois par an, il soit donné de mieux la connaître et de mieux l’apprécier.
C’est dans cet esprit que le Canada, en 1995, par une décision parlementaire, a également fait du mois de février un moment privilégié de communion avec les communautés noires de ce pays. Il est intéressant de noter que c’est un groupe d’étudiants haïtiens de l’Université Laval qui a organisé, en 1998, la première célébration du Mois de l’Histoire des Noirs dans la ville de Québec. Depuis, un riche programme : concerts, expositions, colloques, spectacles sont organisés dans les grandes villes de la province. Cette année encore, on a parlé d’Haïti, on a vu Haïti, on a lu et écouté Haïti.

On a pu voir les portraits d’une vingtaine d’écrivains montréalais d’origine haïtienne, tels Joël Des Rosiers, Marie-Célie Agnant, Émile Ollivier, Rodney Saint-Éloi et Dany Laferrière et leurs œuvres qui transcendent les frontières et les barrières culturelles contribuant du coup à l’enrichissement de la culture québécoise. L’exposition Haïti : In extremis du Musée de la civilisation dont nous avons déjà parlé s’inscrivait aussi dans le cadre de cette célébration. Dans son émission à Radio Canada – Espace Musique, Alain Lefèvre a rendu un brillant hommage aux compositeurs classiques haïtiens : Ludovic Lamothe, François Manigat et David Bontemps, Justin Élie, Férère Laguère et Micheline Laudun Denis et les auditeurs de Radio Classique Québec ont eux aussi pu goûter au charme de ces airs porteur de l’air des Antilles. Un régal !

On a parlé d’art en Haïti dans le cadre de la 13e édition du colloque annuel organisé par le Cegep François Xavier Garneau à Québec où l’on a pu aussi entendre le jeune Roberson Édouard, PhD, dans un exposé sur la violence en Haïti. Puisant dans son récent ouvrage qui traite du sujet, le conférencier, après avoir défini la violence et considéré les différents types de violence, s’est attaché au cas d’Haïti en proposant des voies pour comprendre et expliquer la violence qui marque le pays et dont la presse locale et internationale se fait l’écho. Les moyens proposés de contrer cette violence ont fait l’objet de nombreuses questions de l’assistance que le sujet a captivée. Il est souhaitable que l’ouvrage de Roberson Édouard, « Violences et ordre social en Haïti, essai sur le vivre ensemble dans une société postcoloniale », sorti des presses de l’Université du Québec, soit offert au public haïtien lors de la prochaine édition de Livres en folie.
Gérald Alexis

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 319466

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network