CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Nous, les femmes, nous avons la voix et le pouvoir » ! (Yannick Etienne) - Par : Hudler Joseph

dimanche 15 mars 2009 par William Toussaint

Culture

« Nous, les femmes, nous avons la voix et le pouvoir » !

Toujours solidaire des causes féminines, Yanick Etienne, qui vit aux
États-Unis, a fait un petit tour en Haïti. À côté de sept autres
chanteuses, la mystérieuse Yanick s’est encore distinguée, samedi
dernier, au Parc historique de la Canne à sucre, lors du spectacle
commémoratif de la Journée mondiale de la femme. Selon Yanick Etienne,
les femmes sont fortes. Elles ont la voix et le pouvoir. Contente de
sa visite en Haïti, Yanick Etienne exprime son regret de ne pas
pouvoir y allonger son séjour. Elle n’a pas non plus laissé tomber ses
projets. Yanick répond à nos questions.

Vous résidez aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans. Durant ce laps de
temps, vous avez eu la chance de visiter votre Haïti pendant deux
années consécutives. Quels sont vos sentiments ?

Yanick Etienne – Je me sens très émue. Cela me fait énormément plaisir
de revoir mon pays dans l’intervalle de si peu de temps. Je suis venue
pour le peuple haïtien. J’ai été invitée à prendre part au concert « 8
fanm kanpe pou huit 8 mas ». Dès que Zchéa m’a invitée, je ne pouvais
pas refuser d’être là. Solidarité féminine oblige. (Rires)… En outre,
c’est notre cause. Nous, les femmes, nous avons la voix et le
pouvoir.

Comment jugez-vous votre performance à ce concert ?

Yanick Etienne – Au public d’en juger. J’ai fait un bon spectacle
l’année dernière. J’ai récidivé cette année. J’ai interprété « Mistè
lanmou ». J’espère que, encore une fois, les fans sont satisfaits. Je
regrette simplement que certains musiciens, qui ont l’habitude de
m’accompagner sur scène, n’aient pas pu rentrer pour jouer avec nous.
Nous avons eu un bon « back up » en tout cas.

L’année dernière, vous aviez promis un nouveau disque. Qu’en est-il ?

Yanick Etienne – J’ai lancé deux vidéoclips, cela fait longtemps.
Malheureusement, la promotion n’a pas été faite. Paraît-il, très peu
de gens sont au courant de mes nouvelles chansons. « Mwen renmen w »
est l’adaptation d’une chanson anglaise « Love in you » qui sera
gravée sur mon prochain disque. Cette chanson a été lancée depuis
l’année dernière. Il y a un autre morceau que j’ai interprété pour un
film sorti à la fin de l’année 2008. Le producteur vit à Boston. Le
public devrait avoir toutes ses informations. On va essayer de porter
les corrections nécessaires.

Est-ce qu’on peut dire que le disque est encore en préparation ?

Yanick Etienne – Certainement. Au contraire, je travaille sur deux
disques maintenant. Le premier opus consacré essentiellement à la
musique Jazz est en train d’être peaufiné. Le second sera du genre
gospel. Pour ce qui concerne ce disque, la majorité des morceaux sont
déjà prêts. Je suis certaine que le secteur évangélique va beaucoup
apprécier.

Depuis quelque temps, Yanick Etienne s’est lancée dans la musique
chrétienne. Qu’est-ce qui explique cette décision ?

Yanick Etienne – J’ai reçu l’invitation d’une église pour chanter en
solo deux fois par mois. Je n’ai eu aucun problème à accepter, car
c’est la volonté de Dieu. Cependant, je n’ai pas laissé tomber mes
projets personnels. Je viens de vous dire que j’ai plusieurs disques
en préparation notamment un disque de musique jazz. On peut se
produire pour un public sélect, tout comme ça peut se faire à
l’intention d’un public ouvert. L’un n’exclut pas l’autre, je
présume !

Récemment, vous avez participé à un concert jazz. Comment a été
l’expérience ?

Yanick Etienne – J’ai été invitée à prendre part à plusieurs concerts
jazz. On a eu toujours des succès. Cependant, la plupart de mon temps
est consacré désormais à la musique évangélique.

Combien de jours vous comptez passer en Haïti ?

Yanick Etienne – Un mois. (Rires…) Non, je repars tout de suite. Je
regrette infiniment de ne pas pouvoir passer beaucoup plus de jours
avec vous, mes frères et sœurs. J’ai un agenda extrêmement rempli.
Parfois, je me demande pourquoi les promoteurs ne pensent pas à
m’inviter. J’aimerais bien venir beaucoup plus souvent.

Par Hudler Joseph








Accueil | Plan du site | info visites 316025

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network