CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Nos enfants nous suivent ! - Par : Jean Erich René

mardi 24 février 2009 par Erich Jean René

Nos enfants nous suivent ! - Par : Jean Erich René

23/02/09

Tous les parents visent de nobles objectifs pour leurs enfants. Ils aimeraient leur inculquer les bonnes manières. Malheureusement la bonne volonté ne suffit pas. Le sens moral n’est pas inscrit dans les gênes de
l’individu. C’est plutôt le contact quotidien qui façonne son comportement. Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir. L’enfant passe le plus clair de son temps avec ses parents qui, sans même s’en rendre compte,
l’influencent considérablement en faisant d’eux ses héros.

Toute immuabilité génétique mise à part, les bons et les mauvais signaux viennent le plus souvent de ses procréateurs. Si le père ou la mère à longueur de journée lance des propos obscènes, comment voulez-vous que notre progéniture ait un langage châtié. Si nous mentons tout le temps à nos amis en sa présence, de quelle franchise nous lui parlons ? L’honnêteté, la politesse, les vertus nobles en général sont transmises par
la pratique quotidienne. Si nous sommes impolis et violents à la maison, cette image imprègne sa carte mentale et sera reproduite textuellement avec une forte probabilité dans son foyer. La transmission des repères moraux doit être une priorité absolue pour les parents.

Si nous voulons que notre enfant suive le droit chemin il ne suffit pas de lui enseigner les principes moraux, nous devons commencer par les respecter nous-mêmes afin de l’encourager à les pratiquer par une surveillance stricte. Avec la patine du temps, ils finiront par s’intégrer dans ses attitudes comportementales. L’habitude est le fondement le plus sûr de la moralité. Ce n’est pas par l’énervement ni les jurons et pis encore les punitions que nous allons dresser notre enfant. Au contraire nous pouvons le révolter et en faire notre pire ennemi secret. Pour le mettre sur la bonne voie, nous devons d’abord prêcher d’exemple. A ce compte, il faut avoir une échelle de valeurs c’est-à-dire un ensemble de qualités que nous apprécions et que nous comptons inculquer à notre enfant. Citons : la gentillesse, l’honnêteté, la propreté, le goût de l’effort etc.

Si nous voulons que notre enfant soit onctueux et courtois dans ses rapports avec autrui, il faut qu’un certain charme se dégage de notre personne dans nos rapports avec son père, sa mère, le personnel de service etc. Si pour n’importe quelle bagatelle nous éclatons en injures : Ti Cina, machann lèt, imbécile, pitit Cécile, arroyo, alcali 3 dégouttes etc. , l’enfant comme une bande magnétique enregistre tout. Au moment opportun, il ne manquera pas de débiter sa leçon bien apprise. Si nous employons des moyens détournés pour soutirer de l’argent des autres ou pour ne pas payer nos dettes, ou diminuer nos factures d’électricité, il va reproduire le même pattern avec ses camarades. Le mensonge devient le penchant naturel dans ses moindres faits et gestes. Si nous noyons nos problèmes dans l’alcool, la drogue, le tabagisme, c’est le plus court chemin pour faire de nos enfants des ivrognes, des tafiateurs, des addictés à la drogue et des
fumeurs endurcis. Si notre foyer est troublé par des scandales amoureux tels que : plaçage, vagabondage, dévergondage, libertinage, rantre ta, dòmi deyò , dòmi lan lòt kay, les enfants encaissent sans mot dire et deviennent nos copies conformes.

Avec les difficultés économiques qui s’annoncent on devient grincheux et même hostiles aux bonnes manières d’antan. Certains parents ne prennent plus le temps de s’asseoir autour d’une table pour manger avec leurs enfants. Chacun remplit son assiette à la cuisine et se retire paisiblement dans un coin de la maison et même dans sa chambre. Quelle catastrophe ! Selon les psychologues, le dîner en famille c’est le moment idéal pour les parents d’entrer en communion avec leurs enfants. C’est l’occasion de les écouter attentivement afin d’apporter à temps certains correctifs. Les conditions de la vie à l’étranger n’offrent pas souvent à la diaspora l’occasion d’être tous présents à la maison au même moment. Conflit d’horaires ! Mais ne serait-ce qu’une fois par semaine il faut manger en famille pour resserrer les liens. Au cours des chaudes journées d’été, il faut aménager un espace de temps pour organiser des activités récréatives pour vos enfants. Emmenez-les au parc, à la plage, sur les berges d’une rivière. A votre retour ils se montreront plus obéissants, plus réceptifs à vos remarques et à vos recommandations.

Si la télévision apporte de nouveaux agréments pour la société moderne, par contre elle représente aussi une grande source de tourments pour cette jeunesse, soumise à toutes sortes de programmation, échappant au contrôle des parents. Les films d’horreur faussent la perception de l’enfant des rapports humains. Toujours des scènes de tir, de vol, de braquage de banques, de viol de femmes, des scènes pornographiques à gogo jusqu’aux homosexuels qui s’embrassent sur le petit écran. L’enfant se croit Batman, Spider Man, l’homme de 6 millions et répète leurs gestes au risque de péter ses jambes ou de se casser une paire de cotes. Pour lui le monde n’est rien d’autre qu’une jungle. Il développe secrètement une culture débordante d’agressivité et d’érotisme inappropriés.

Avec les gadgets électroniques qui inondent le marché, les enfants de nos jours n’ont plus le goût de la lecture. Pourtant certains textes comme : le fils du laboureur, l’enfant espiègle, la curiosité punie, le père Thomas, Robert Bruce etc. aiguisaient le sens moral des enfants d’autrefois tout en leur plaçant des balises dans leur vie courante. Le côté pratique de l’écriture c’est que on peut choisir les textes à l’attention de l’enfant, tandis que pour la télévision il a la possibilité de pitonner sur la commande automatique en absence de ses parents. Ces nouvelles trouvailles électroniques font de nos enfants, dans notre propre maison, de grands inconnus. Nous ne saurions mesurer l’ampleur des connaissances acquises par la magie de l’image et du son. Ils sont nos émules dans tous les domaines et parfois ils nous dépassent.

Parents et amis internautes, il y a une forte probabilité de transmettre nos mauvaises mours en héritage à nos enfants. Pour acquérir de bonnes habitudes, ils doivent être placés sur de bons rails. Bon chien chasse de race. Le bon exemple doit d’abord venir de leurs entourages immédiats. Attention ! Nos enfants nous suivent en singeant nos manières et nos habitudes. Ajustons bien nos rétroviseurs pour relever les erreurs de
parcours et les dérapages. Observons dans un miroir l’image que nous reflétons afin de faire des retouches cosmétiques et offrir à nos progénitures un meilleur patron à suivre. L’enfant est une terre glaise qui prend la forme du moule qui le façonne compte tenu des conditions du milieu ambiant.








Accueil | Plan du site | info visites 403906

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network