CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Michaëlle Jean nommée à l’UNESCO - Marie Vastel, La Presse Canadienne, Ottawa

jeudi 24 juin 2010 par William Toussaint

La gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, poursuivra son engagement auprès de son pays d’origine, Haïti, à l’UNESCO, où elle agira à titre d’envoyée spéciale pour le pays des Antilles dès l’automne.

Michaëlle Jean, qui est d’origine haïtienne, se joindra à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) comme envoyée spéciale en Haïti, lorsqu’elle quittera Rideau Hall cet automne.

Confirmant la nouvelle, dans un communiqué de presse diffusé mardi après-midi, Mme Jean a expliqué que cette nouvelle nomination la mènerait à « soutenir les efforts de reconstruction des infrastructures patrimoniales et du réseau national d’éducation en Haïti ».

Mme Jean, qui est d’origine haïtienne, se joindra donc à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) comme envoyée spéciale pour son pays d’origine, lorsqu’elle quittera Rideau Hall, à la fin de son mandat qui doit se terminer fin septembre.

« Comme envoyée spéciale, j’encouragerai la communauté internationale, l’ensemble des pays donateurs et des partenaires, à faire de l’éducation de base, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur une priorité aux côtés de l’État haïtien, de ses citoyennes et de ses citoyens pour un développement durable et humain », a détaillé la gouverneure générale, dans une déclaration écrite.

Mme Jean, qui procédait à la revue annuelle de la Garde de cérémonie sur la colline parlementaire, mardi matin, a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Le premier ministre, Stephen Harper, avait d’abord confirmé la nouvelle quelques heures plus tôt, dans un communiqué de presse émis en matinée.

M. Harper, qui selon certains médias aurait milité pour aider la gouverneure générale à obtenir ce poste, a souligné que Mme Jean tirerait profit de « son expérience unique et de son dévouement à l’égard d’Haïti ».

« Elle sera en mesure de soutenir la réponse de la communauté internationale aux besoins urgents d’Haïti, qui se remet du tremblement de terre dévastateur de janvier dernier. Sa nomination témoigne également du rôle de chef de file que joue le Canada dans la reconstruction d’Haïti », a fait valoir le premier ministre.

Qualités humaines

Les qualités humaines de Mme Jean et son engagement envers son pays natal ont également été soulignés du côté de l’UNESCO, par la directrice générale de l’organisme, Irina Bokova.

« Je me réjouis que la riche expérience, le dynamisme et le dévouement de Michaëlle Jean contribuent à réaliser les objectifs de l’UNESCO, spécialement en Haïti, où elle est née et où l’Organisation travaille avec les autorités nationales sur des projets dans le domaine de l’éducation, de la culture, de la science et des médias - autant de piliers pour la reconstruction du pays », a souligné Mme Bokova, dans une brève déclaration.

Michaëlle Jean s’est rendue dans le petit pays des Antilles à la suite du tremblement de terre du 12 janvier dernier. Chaque visite dans son pays natal donne lieu à des moments forts en émotions puisqu’en Haïti, Mme Jean est rien de moins qu’un héros national, porteur d’espoir.

Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, s’est d’ailleurs dit convaincu qu’elle remplirait ses nouvelles fonctions avec brio.

« J’ai vu la passion de cette personne pour cette cause-là, et je suis convaincu que Mme Jean pourra faire un travail exceptionnel auprès de ses compatriotes haïtiens », a estimé le ministre, qui a expliqué avoir travaillé « en étroite collaboration au cours des tragiques événements qui se sont déroulés au mois de janvier ».

De par le mandat de l’UNESCO, qui a notamment pour mission de promouvoir l’éducation, le nouveau rôle de Michaëlle Jean la mènera probablement à travailler auprès des jeunes, l’un de ses objectifs depuis son entrée en fonction en 2005, a-t-on rappelé dans son entourage.

« Autre chose »

Et même si ce nouveau rôle l’occupera à temps plein, cela « ne l’empêchera pas de faire autre chose », a-t-on laissé planer dans son entourage.

Déjà, Mme Jean a par ailleurs annoncé mardi la mise sur pied de la Fondation Michaëlle Jean, qui oeuvrera à « soutenir et développer l’usage des arts et de la culture comme outils de médiation et de transformation sociale ».

La fondation aura « pour but d’appuyer les nombreux acteurs sociaux et culturels, et tout particulièrement les organisations de la jeunesse et pour la jeunesse », a expliqué la gouverneure générale dans son communiqué.








Accueil | Plan du site | info visites 316025

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Canada   Politique de publication

Haitimonde Network