CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Martelly veut sortir Haïti de la vulnérabilité économique

dimanche 2 décembre 2012 par Administrator

Dans le cadre de sa visite à La Havane, le président de la République, Michel Joseph Martelly, a rencontré une quinzaine d’ambassadeurs accrédités en Haïti, mais résidant à Cuba, en vue de partager avec eux sa volonté de sortir Haïti de la vulnérabilité économique. Parmi ces diplomates, on peut citer ceux de la Norvège, du Portugal, de la Serbie, de la Turquie, du Koweit, du Qatar, de l’Inde, du Bénin, de la Bolivie, du Ghana, de l’Iran, de la Malaisie, du Mali et du Vietnam.

Dressant le bilan et les perspectives de l’action gouvernementale, dont les priorités sont l’éducation, l’emploi, l’intensification des actions de reconstruction d’Haïti, l’avancement des projets d’infrastructures de développement et le développement agricole, le président Martelly a souligné dans un communiqué de presse que l’un des fondements les plus solides du pays est son ouverture sur l’extérieur.

Sa rencontre avec ces ambassadeurs a aussi porté sur l’importance de nouvelles actions en vue de la sensibilisation et de l’éducation des jeunes dans le domaine de l’environnement. Il en a profité pour inviter le ministre de l’Environnement, Jean Vilmond Hilaire, à proposer un plan de développement pour ce secteur qui mettra l’accent sur le reboisement, un travail intense sur le lit des rivières et des actions concrètes contre l’érosion.

Toutes ces actions visent, selon lui, à faire d’Haïti un pays émergent à l’horizon 2030, avec comme moyens pour y arriver un pays stable et une croissance forte. La lutte contre l’inflation et la cherté de la vie, a poursuivi le chef de l’Etat, pourrait se faire également grâce à des mesures conjoncturelles sur les plans fiscal et parafiscal.

Cette rencontre qui s’est tenue en présence des ministres des Affaires étrangères, Pierre Richard Casimir ; du Commerce et de l’ndustrie, Wilson Laleau ; de l’Agriculture, Thomas Jacques ; du Tourisme, Stéphanie Villedrouin et de l’Environnement, Jean Vilmond Hilaire a été l’occasion pour le premier citoyen de la nation d’exposer à ces ambassadeurs ses attentes par rapport à la coopération à établir dans les prochaines années de son mandat.

« La situation d’Haïti après les deux cyclones Isaac et Sandy est préoccupante, mais les efforts de relèvement du gouvernement haïtien sont considérables », a-t-il ajouté, tout en rappelant la nécessité d’un travail continu en vue de l’éradication de la faim et du renforcement des institutions.

S’agissant de l’état des relations de la première République noire du monde avec les pays amis, le président de la République a indiqué qu’après plusieurs années d’isolement, notre pays est de retour sur la scène internationale et entend jouer le rôle qui est le sien dans les relations bilatérales et multilatérales avec les autres nations et les partenaires.

A cet égard, le président Martelly a souligné que les offensives diplomatiques menées au cours de ces derniers mois tant en Afrique, en Europe et dans la Caraïbe, ainsi que les prochaines visites qu’il compte effectuer dans le reste du monde, rentrent dans ce cadre. Selon le chef de l’Etat, ces missions menées à l’extérieur du pays ont consisté à sensibiliser les bailleurs de fonds, tant publics que privés, aux les opportunités offertes par notre pays et sur sa capacité à rebondir rapidement.

Par ailleurs, le chef de l’État a indiqué que sa volonté est de bâtir une nation forte grâce au concours de la communauté internationale qui doit agir de sorte que les défis auxquels Haiti est confrontée soient autant d’occasions d’illustrer la vitalité des liens de coopération et d’amitié.

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com

cincir2005@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 321368

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network