CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Marriott à Port-au-Prince : plus qu’un hôtel !

mercredi 25 février 2015 par Capsules

45 millions de dollars américains. 175 chambres. Plus de 200 emplois directs. Un engagement de s’approvisionner en produits locaux. L’hôtel Marriott de Port-au-Prince accueillera à partir de la deuxième quinzaine de mars ses premiers clients et donne un coup de pouce aux voyages d’affaires, au tourisme et à l’économie haïtienne. Pour l’ancien président américain Bill Clinton, c’est une grande occasion de montrer au monde entier qu’Haïti peut recevoir de bons investissements. En plus d’être un hôtel, l’immeuble est un concentré de solutions technologiques en termes de génération d’électricité solaire, de traitement de l’eau usée et de climatisation.

L’hôtel Marriott offre un nouveau cadre dans le domaine de l’hôtellerie en Haïti. . Lancée à la fin de 2012, la construction du bâtiment devant loger l’hôtel n’a pas suivi le rythme de la construction des bâtiments publics haïtiens. Ce mardi 24 février, Digicel a reçu officiellement les clés de son hôtel. Si certaines chambres sont déjà occupées, l’hôtel sera officiellement inauguré le 1er mars et un événement marquant l’ouverture officielle est prévu pour le mois de juin. Digicel a, en effet, consenti un investissement de 45 millions USD dans ce projet qui symbolise, d’après les responsables, la reprise économique du pays à la suite du tremblement de terre de 2010. Tout au long des travaux de construction, l’hôtel a permis de créer plus de 1 100 emplois.

Le président de la République, qui a participé à cette cérémonie, a expliqué que la réalisation de ce projet a une double signification. « C’est une preuve que la synergie de l’international peut aider et c’est un signal pour tous ceux qui veulent investir en Haïti », a témoigné Michel Joseph Martelly, soulignant que cette construction donne une nouvelle image du centre-ville de Port-au-Prince gravement affecté par le séisme. Michel Martelly a félicité son administration qui a fait de 2014 une période de forte croissance dans le secteur des infrastructures touristiques dans le pays. « Haïti est une place privilégiée pour les touristes internationaux, mais ce domaine a été négligé durant les décennies passées », a dit le chef de l’Etat.

Le fondateur et président de Digicel Group, Denis O’Brien, a souligné que l’ouverture de cet hôtel montre au monde entier ce que l’on peut faire en Haïti. « Nous avons toujours dit que nous nous engageons en faveur de la reprise économique d’Haïti et la réalisation de son potentiel en tant que lieu idéal d’investissement et, à ce titre, nous sommes fiers d’ouvrir aujourd’hui les portes du Marriott Port-au-Prince », a déclaré M. O’Brien, reconnaissant qu’Haïti est un bon endroit pour faire des affaires. « Nous espérons que l’ouverture de l’hôtel indiquera que le pays est vraiment prêt à faire des affaires et à accueillir tant les investisseurs que les voyageurs », a souligné l’Irlandais.

Le fondateur de Digicel Group remercie l’administration Martelly d’avoir accompagné ce projet. « C’était un pilier que le président Martelly avait mis debout, encouragé en cela par le président Clinton », a indiqué l’homme d’affaires. Le propriétaire de Digicel Group dit reconnaître les efforts de l’ancien président américain à travers sa fondation. « Il n’y a personne qui fasse autant d’efforts pour Haïti que le président Bill Clinton », a-t-il déclaré, rappelant que bien avant la catastrophe du 12 janvier 2010, le président Clinton s’impliquait pour la cause d’Haïti. « Après la catastrophe, Bill m’a dit : ‘’ Denis, reconstruisons mieux pour Haïti’’ », a-t-il dévoilé.

L’ancien président américain dit grandement apprécier cette opportunité qu’il a eue de contribuer au développement d’Haïti. « Je remercie Marriott et Digicel de leur engagement vis-à-vis de ce projet et j’espère que le succès de cette initiative servira d’inspiration pour d’autres investissements et opportunités en Haïti », a souhaité Bill Clinton. Il a fait savoir que si plus de gens savent comme Denis O’Brien et moi, ce qu’Haïti représente, nous aurons beaucoup plus de touristes. M. Clinton dit avoir profité de son séjour pour visiter sept projets financés par sa fondation qui génèrent des centaines d’emplois.

Le représentant de la chaîne d’hôtels Marriott pour les Caraïbes et l’Amérique latine, Smith S. Graig remercie les autorités haïtiennes d’avoir permis à l’hôtel de ne pas afficher de retard dans sa construction. « Marriott fait partie d’une dynamique qui va participer au développement d’Haïti », a précisé M. Graig. Il a toutefois souligné que Marriott va développer de bons rapports avec les autres institutions hôtelières du pays. C’est avec fierté, dit-il, que nous allons rejoindre les autres hôteliers d’Haïti.

Plus qu’un hôtel

Grâce à ce projet, Marriott est en mesure de démontrer comment un hôtel peut servir de modèle à l’innovation sociale et à l’investissement communautaire. En collaboration avec le ministère du Tourisme, Marriott a sélectionné huit jeunes Haïtiens qui ont rejoint le service des opérations du nouvel hôtel JW Marriott en République dominicaine pour y être formés. Ces jeunes, de retour en Haïti après un stage pratique de 12 semaines de l’autre côté de la frontière, ont récemment été embauchés en qualité de superviseurs de premier échelon à l’hôtel Marriott.

Marriott a également collaboré avec le ministère du Tourisme et World Central Kitchen afin d’améliorer les compétences et la formation de la main-d’œuvre haïtienne dans le secteur hôtelier, par l’intermédiaire d’un programme créé récemment pour les étudiants haïtiens en art culinaire. Outre les 200 nouveaux emplois créés et une formation offerte dans le secteur hôtelier, l’hôtel s’approvisionne également en marchandises, produits alimentaires et produits de bain auprès de petites entreprises locales, entreprises sociales, exploitations agricoles et artisans haïtiens. En effet, la fondation Clinton a travaillé en étroite collaboration avec Marriott et le Digicel Group afin d’identifier et de recruter de petites entreprises, des coopératives agricoles et des entrepreneurs haïtiens pouvant fournir des marchandises et services à l’hôtel. L’approvisionnement local s’avère être un aspect essentiel du développement de l’hôtel pour toutes les parties concernées. Le Marriott de Port-au-Prince est le premier hôtel en Haïti à s’approvisionner en produits en provenance de l’association « Afè Nèg konbit », une coopérative située à Kenscoff, regroupant 5 500 agriculteurs et employant 8 000 personnes au total. En effet, l’équipe d’approvisionnement du Marriott collabore avec les agriculteurs depuis plus d’un an afin de les aider à produire, conditionner et transporter les fruits et légumes en se conformant aux normes de qualité, de rendement et de faible gaspillage du secteur hôtelier.

En plus, ce sont les œuvres d’art uniques de plus d’une dizaine d’artisans locaux qui décorent les chambres, les couloirs, la grande salle, les salles de conférence, le restaurant et la cour intérieure. Qu’il s’agisse de pièces uniques de ferronnerie, de masques en papier mâché, de drapeaux vaudou, de photographies contemporaines ou de sculptures en pierre et en bois créées à partir de matières naturelles et recyclées, la culture haïtienne riche et vibrante est partout présente. L’hôtel organisera également des marchés d’art hebdomadaires, où les visiteurs pourront acheter des objets créés par des artistes locaux dans l’enceinte de l’hôtel.

Grâce à un partenariat avec la compagnie Café Rebo, l’intégralité du café qui sera servi à l’hôtel sera fournie par cette entreprise socialement responsable, qui investit dans la formation agricole et financière des petites et moyennes exploitations agricoles.

La présence remarquée de l’ancien Premier ministre Laurent Lamothe a retenu l’attention. Presque tous les intervenants ont mentionné son apport dans l’implantion de cet hotel à Port-au-Prince. L’acteur Sean Pen a également participé à la cérémonie d’ouverture du Marriott.

L’hôtel Marriott a été conçu et construit de manière durable, fournissant des services publics autonomes tout en utilisant des technologies de construction à haut rendement énergétique. La construction de l’hôtel répond aux caractéristiques suivantes : une enveloppe de bâtiment extrêmement isolante et un vitrage à faible gain solaire auquel s’ajoutent des pare-soleils directs supplémentaires ; une installation à haut rendement énergétique, produisant 6 mégawatts d’électricité à l’aide de 6 générateurs diesel de 1 100 kw. L’installation est connectée à une centrale solaire de 1 mégawatt, située à proximité du site ; des systèmes de stockage et de traitement des eaux sur place pour fournir des réserves en eau pouvant durer cinq jours ; 60 % de la demande en eau chaude de l’hôtel est satisfaite par des panneaux solaires installés sur le toit ; une station de traitement des eaux usées de 227 000 litres ; une installation de climatisation de pointe où tous les services à l’intérieur de l’hôtel sont contrôlés par un système central de gestion du bâtiment.

Auteur : Carlin Michel

cmichel@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 275013

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Haiti - Tourisme  Suivre la vie du site Activités & Initiatives   Politique de publication

Haitimonde Network