CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Marc Bazin : Une Traversée controversée de l’histoire - Le Matin Hebdo - Par : Daly Valet

jeudi 24 juin 2010 par William Toussaint

Bonjour,

C’est un personnage haut en couleur que fut Marc Bazin. Tres controversé, il demeure malgre tout à nos yeux un Grand Haitien. Dans ce Special des textes de votre serviteur, du Prof Leslie Manigat, de l’economiste Leslie Pean, de Gerard Bissainthe, etc. Des témoignages et révelations assez surprenants.

Voir piece jointe !

Bonne lecture.

Daly

Marco !

Par Daly Valet

Il a fait ses dernières valises de mortel, contraint par la maladie,

alors que le pays se trouve virtuellement perdu, comme
devenu groggy sous l’effet narcotique de l’ambiance des stades d’Afrique du Sud que nous transmettent les ondes hertziennes. Nos idoles d’ailleurs et passions compensatoires y sont en déploiement pour leur show quadriennal. Obsessions subliminales. Délires oniriques. Envoûtements psychédéliques. Par ces temps d’anomie aux soubresauts kafkaïens, chacun a son Kaka à adorer, son Messi à aduler et sa part d’Haïti à ignorer ou à occulter. Cette suprême distraction d’État qu’aura constituée cette année la Coupe du Monde de football a eu ses dommages collatéraux. Il s’est trouvé même assez d’esprits, autrement sains mais soudainement ubuesques, à emboucher leurs « vuvuzelas » pour nous claironner de navrantes inanités. Dans tout ce fracas inouï, il n’y a pas eu, évidemment - à notre sens - suffisamment de voix ni d’espaces médiatiques pour nous « entretenir » de Marco. Haïti ? On eût dit que notre société étourdie inscrivait la disparition de cette belle figure dans l’ordre de ses faits divers. Mais, notre génération, celle de toutes les atrocités et de toutes les privations, peut-elle encore s’émouvoir d’une perte ou d’un décès depuis les événements effarants du 12 janvier, quand les cadavres se comptaient en quantité himalayenne ?

Pour beau joueur qu’il fût, il faut le reconnaitre, Marc Bazin n’a pas su comment manœuvrer pour avoir le contrôle du dernier jeu. Le jeu de la mort. Quand on est entiché de visibilité et très porté vers les projecteurs des avant-scènes, on ne choisit pas de mourir en Haïti alors que les prodiges du ballon rond du Brésil, de l’Argentine et tutti quanti occupent le petit écran pour y étaler leurs propres jeux. Enfin quelque chose qui l’a dépassé et qui expose cette tragique limitation inhérente à la condition humaine. Homme méticuleux, d’agenda et de programmation, il n’a pas su déterminer quand mourir, même s’il avait tout pensé pour ses obsèques. La famille tient de lui une feuille de route qu’elle applique à la lettre. Depuis trois mois, il savait que sa fin était proche. Le diagnostic médical se voulait tranchant. Métastase. Phase terminale. Irréversibilité. Il a tout vécu avec stoïcisme. Il espérait même pouvoir suivre le Mondial, son dernier vœu mondain et « populaire » parmi nous. Mais avec des regrets d’outre-tombe. Sa course s’est arrêtée net à 78 ans le mercredi 16 juin tandis que la Coupe du Monde bat encore son plein. Aristocrate, il était l’homme de la distinction. De la distinction dans ses plis et replis idéologiques et sous toutes ses coutures de classe. Il y a, malgré tout, de l’ordinaire dans sa façon de nous quitter. A pas de chat.

Comment le Marc Bazin du « limelight » - comme l’écrit Leslie Manigat - cet étalon de la démesure dans ses ambitions, des expositions flamboyantes sur l’échiquier social et politique haïtien, ce gaillard nordiste et tout en hauteur, a-t-il pu vouloir autant de discrétion, de modestie et de mesure autour de sa mort ? Paradoxe ! C’était bien là, pourtant, son vœu. L’inhumation a eu lieu dans la sobriété. En famille. Il doit regretter de là-haut qu’en raison des dégâts causés par le séisme sur nos infrastructures, ses dépouilles n’aient pu été incinérées comme il le souhaitait de son vivant.

Il était obsédé, Marco, par la fuite du temps. Ce n’était point le genre hypocondriaque à se morfondre dans l’abattement sur l’implacabilité des affaires haïtiennes. Il avait des projets et s’imaginait même pouvoir dompter des dictatures et humaniser des pouvoirs criminels. Il voulait tout faire et réaliser vite. Opportuniste ? Il l’était, certes, dans l’âme et avait la verve pour défendre, au nom du bien, ses options. Fût-ce les plus impensables et condamnables. Intellectuel racé, il était avant tout homme de pouvoir. Des pouvoirs, dirions-nous. De Duvalier à Aristide. Il était là. De tous les bords et dans toutes les sauces. D’abord, pour servir, se justifiait-il. Et avec les mains propres. Il alla jusqu’à tenter récemment une dernière séduction à l’endroit du régime très fermé de René Préval. Dans la tempête des dernières manifestations anti-Préval et anti-occupation, à quelques jours de mourir, il s’est fait le champion de la très controversée CIRH. Il fallait être du côté du pouvoir. Celui que tient encore à peine le Palais national et celui que détiennent pour longtemps encore nos tuteurs internationaux. C’est au beau milieu de son ballet classique avec les grands et les hommes forts du moment que le temps l’a finalement rattrapé. Il avait raison d’avoir eu peur du temps, ce maître ultime de tous les jeux. Des jeux d’acteurs aux jeux de scène. Tombée de rideaux.

Au Matin, nous saluons le départ de ce Grand Haïtien. Il est de ces races d’homme qu’il nous faut regretter dans un pays qui ne produit que très peu de beaux esprits du genre. Il cumulait, certes, son lot de péchés. Cependant, nous retiendrons surtout de lui ses vertus éclairantes. A côté de son parcours en zigzag, il y a un ordre, une direction et une cohérence dans sa trajectoire. Seuls ceux qui ont vraiment connu Marc Bazin, comme Leslie Manigat, Gérard Bissainthe et Leslie Péan, peuvent en témoigner d’autorité. Nous leur avons ouvert nos colonnes pour qu’ils nous entretiennent un peu de leur Marco l’intrigant, le bon vivant, l’épicurien, le brillant, le mal-aimé, l’incompris. Enfin, le regretté.


titre documents joints

24 juin 2010
info document : PDF
2 Mo







Accueil | Plan du site | info visites 316025

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network