CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Les principaux auteurs de la destruction d’Haïti

mardi 7 février 2012 par Wadner Isidor

Après deux cents ans d’histoire, Haïti ne s’apprête même pas à prendre la case de départ. Il reste un pays qui marche à reculons et qui est condamné à revenir sur son passé, tandis que le temps presse et l’heure est au progrès, au développement et au changement positif.

Haïti qui avait fait la fierté des peuples noirs est devenu la risée du globe. Ces principaux destructeurs tournent autour du pont et détiennent les rênes de sa libération et son progrès. Contrairement à ce que l’on dit toujours les principaux auteurs de sa régression vertigineuse ne sont pas les blancs qui manipulent à distance ces marionnettes déguisés en noirs à l’assentiment blanc, mais ce sont ces marionnettes elles-mêmes qui ont la nature de caméléon qui prétendent plaider pour une cause pour laquelle elles n’ont nul intérêt.

Les principaux auteurs de la destruction d’Haïti ce sont en effet, ces législateurs qui au lieu de trouver les solutions aux problèmes cruciaux du pays s’éternisent sur une affaire de double nationalité pour faire passer le temps, ces politiciens traditionnels qui alimentent une crise dont ils sont co-auteurs, ces bandes armées qui sèment la pagaille dans les coins et recoins, ces kidnappeurs qui terrorisent l’ensemble de la population jusqu’à l’étrangler ; le tout force les cerveaux haïtiens à fuir constamment le pays, sans le goût d’y retourner.

Aujourd’hui le prestige haïtien est piétiné et sa fierté ridiculisée. Obtenir un visa est présentement la seule alternative pour ces millions de citoyens et citoyennes qui ne savent à quel saint se vouer. Combien sont prêts à vendre leur âme pour fuir cette situation d’enfer qui est tellement frustrante, sans savoir l’humiliation qui les entend de l’autre bord pour parler des infirmières qui sont devenues des préposées aux bénéficières (qui prennent soin des personnes âgées), des médecins, ingénieurs qui se retrouvent comme chauffeurs de taxi, des agronomes qui travaillent comme ouvriers sans métier, des professeurs qui sont devenus chauffeurs d’autobus et agents de sécurité en Amérique du Nord comme en Europe rien que pour leur survie, parce que la vie chez eux est trop risquée ; car, comme dit le proverbe haïtien : « Ti vi miyò pase gran vi ».

Ces auteurs impitoyables de la destruction d’Haïti avec la complicité des prétendants amis du pays ne font que poursuivre une déclaration de plus de 60 ans qui a encore son effet dans la conscience des manipulateurs : « Il nous faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s’entredéchirer les uns les autres, c’est la seule façon pour nous d’avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes. Ce qui est un mauvais exemple pour les 26 millions de noirs d’Amérique », a relaté Franklin D. Roosevelt.

A bien constater cette prédominance accapare à coup sûr l’esprit, l’âme et la conscience de ceux qui sont censés placer pour trouver des solutions aux immenses problèmes du pays afin de sortir le peuple de son ornière. Après tout, en deux cents ans d’histoire, Haïti ne s’apprête même pas à prendre la case de départ. Il reste sans conteste un pays qui marche à reculons et qui est condamné à revivre le passé, tandis que le temps presse et l’heure est au progrès, au développement et au changement positif.

Wadner Isidor

Wadneri26@yahoo.fr








Accueil | Plan du site | info visites 331305

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network