CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Les normaliens haïtiens annoncent deux journées de grève

lundi 12 novembre 2012 par Administrator

Le bureau exécutif de l’Union National des normaliens d’Haïti(UNNOH) et des syndicalistes venus des États-Unis, ont donné une conférence de presse le lundi 12 novembre 2012 pour lancer les deux journées de grève d’avertissement qui seront tenues les 13 et 14 novembre.

Pour démarrer ces deux journées de grève d’avertissement, une grande manifestation est fixée pour le mardi 13 novembre 2012 sur tout le territoire national.

L’UNNOH appelle tout le corps enseignant haïtien, les élèves, les étudiants-tes, les professeurs d’universités, le personnel administratif, le petit personnel, les parents d’élèves, les organisations syndicales, toutes les organisations sociales à se mobiliser en vue d’obtenir enfin de l’État la totale satisfaction des revendications. Parmi les revendications de l’UNNOH, soulignons : un salaire minimum de cinquante mille gourdespar mois et par professeur des avantages sociaux pour tous les enseignants, la réalisation, au niveau des établissements scolaires et universitaires, d’une réelle campagne de vaccination contre le choléra et la mise en place au niveau de tous les établissements scolaires et universitaires de cafétéria.

Le coordonnateur de l’UNNOH ,Josué Mérilien dénonce les mauvais traitements que subissent les enseignants haïtiens tout en déclarant que les travailleurs des secteurs public et privé n’accepteront pas le prélèvement de la taxe additionnelle du 2% sur leur maigre salaire : « A travers ces deux journées de grève d’avertissement, nous invitons d’une part, à une réflexion collective sur l’état de dégradation de notre environnement, les dangers que cela fait planer sur notre avenir et les mesures concrètes à exiger du gouvernement haïtien et d’autre part, à une mobilisation nationale sur les questions de l’environnement, de l’éducation et cet inacceptable prélèvement de la taxe additionnelle de 2% sur le maigre salaire des travailleurs. » à-t-il déclaré .

Selon le coordonnateur de l’UNNOH, ce gouvernement oppresse les travailleurs en leur imposant de nouvelles taxes, alors qu’il refuse d’adopter des mesures visant à exiger aux riches le paiement de leurs taxes « le gouvernement n’arrive à prélever que 40% des taxes ; les 60% sont laissées aux mains des fortunés au détriment des masses défavorisées », à-t-il conclu.

Pour sa part, la syndicaliste américaine et professeure à l’université de New York, Monica Shine, venue directement des États-Unis pour participer à ces deux journées de grève, déplore les conditions de travail des enseignants haïtiens : « Nous sommes venues ici pour apporter notre contribution aux différentes revendications des enseignants haïtiens contre les mauvaises conditions de travail. C’est aussi une occasion pour nous d’apporter notre solidarité internationale à la population haïtienne qui exige de l’Etat haïtien l’eridication du choléra », a-t-elle fait savoir.

Le secrétaire général de la Lutte pour un environnement viable et une éducation renforcée en Haït (Leve-Haïti), Rodenet Jean-Baptiste demande à l’État haïtien de caser les étudiants de l’École normale supérieure(ENS) qui attendent toujours leur nomination : « nous avons entendu que l’État haïtien a nommé cinq mille professeurs, cependant ces personnes n’ont rien avec voir à l’Ecole normale supérieure », a-t-il déclaré.

Enfin, les normaliens haïtiens demandent à la population de prendreson destin en main en venant participer d’abord à cette manifestation et ensuite en respect les deux journées de grève d’avertissement.

Jocelyn Belfort








Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network