CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Les hommes armés de Lamentin ne feront pas marche arrière, prévient leur chef

vendredi 11 mai 2012 par Administrator

Haïti : « Aucun revirement ne sera fait. Ce sera l’armée ou la mort », indique Jean Fednel Lafalaise, le « commandant de la 46e compagnie des Forces armées d’Haïti(Fad’h) », installée dans l’ancien campement militaire de Lamentin (périphérie sud), en dépit de l’appel du président Michel Martelly à déposer les armes.

Plusieurs des supposés anciens militaires de la Croix-des-Bouquets (nord de la capitale) ont, par contre, annoncé, le mardi 8 mai, avoir déposé les armes suite à cet appel du chef de l’Etat tout en attendant l’arrêté présidentiel consacrant officiellement le retour des anciennes Forces armées d’Haïti.

Réagissant sur la décision prise par ces anciens militaires, Lafalaise, ancien sergent des Forces armées d’Haïti, affirme qu’à Croix-des-Bouquets, il n’y a aucune base militaire des Fad’h et que ces militaires sont « un ensemble de mercenaires indécis qui sèment le trouble ».

« Ils n’ont pas de mandat pour agir au nom de la population. Ils ne veillent qu’à leurs intérêts », critique t-il, dans une interview accordée à AlterPresse.

« Nos bases sont plus solides que jamais à travers les dix départements », se vante le chef des troupes des présumés anciens militaires à Lamentin.

Les anciens militaires de Lamentin représentent la force à travers laquelle doivent graviter toutes les discussions et négociations, d’après Lafalaise qui fait référence aux démarches de négociations qui ont été initiées auprès d’eux par la commission civile chargée d’analyser les modalités de création d’une force armée.

Cette dite commission a été mise sur pied par le président de la République, Michel joseph Martelly.

Dans le cadre d’une opération de désarmement enclenché dans le pays, la Police nationale d’Haïti (Pnh), assistée de la mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (Minustah), avait procédé, le dimanche 6 mai 2012, à Carrefour (banlieue sud), à l’arrestation de deux hommes armés se présentant comme des anciens militaires.

Le 9 mai, un membre de ces troupes controversées, ayant le grade présumé de sergent a été arrêté aux abords de la marine haïtienne, à Bizoton (périphérie sud), informe Jean Fednel Lafalaise.

Depuis quelque temps, des groupes d’anciens militaires, revêtus d’uniformes spécifiques, ont investi d’anciens campements des défuntes Forces armées d’Haïti en divers points du territoire, notamment dans la municipalité de Carrefour (au sud de la capitale, département de l’Ouest), aux Gonaïves (Artibonite / Nord) et au Plateau central (Est/Nord-Est).

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com







Accueil | Plan du site | info visites 317624

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site La Nouvelle Force Armée d’Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network