CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le tourisme haïtien reçoit une douche froide

dimanche 6 janvier 2013 par Administrator

Des centaines d’internautes ont protesté contre un article du très populaire site web Yahoo qui a classé Haïti parmi les 12 destinations touristiques à éviter pour la fin d’année. Ce texte qui présente le pays comme un territoire où "il ne reste plus un arbre debout" n’aura pourtant pas provoqué autant de malaises que les derniers avertissements des gouvernements des États-Unis et du Canada pour les voyages vers le pays.

Cette semaine, c’est le gouvernement haïtien, lui-même, qui s’est insurgé contre ces mises en garde émises par les ambassades américaine et canadienne enjoignant leurs ressortissants à éviter Haïti comme destination de voyage ou à faire preuve d’extrême prudence vis-à-vis de celles et de ceux qui y vivent.

" Ces avertissements sont incompatibles avec les progrès constatés sur le terrain et sont définitivement préjudiciables à l’image du pays à un moment où l’administration Martelly-Lamothe conjugue tous ses efforts pour remettre Haïti sur la carte internationale", protestent "avec véhémence les autorités, à travers une note de presse de la Primature, ce mercredi 2 janvier. " C’est une injustice ", a renchéri la ministre du Tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin dans une interview accordée , ce jeudi, à Radio Magik 9.
Dans une mise à jour de ses avertissements, publiée le 28 décembre dernier, le Département d’Etat américain recommande aux citoyens américains d’être plus prudents durant leur séjour en Haïti. Cette note d’avertissement dit prendre en compte les récentes évolutions de la criminalité dans le pays, l’ampleur du choléra, le manque d’infrastructures - particulièrement au niveau des soins de santé -, le climat météorologique et la fragilité de la sécurité publique.

" Personne n’est à l’abri du kidnapping, indépendamment de son occupation, de sa nationalité, de sa race, de son genre, ou de son âge. Au cours des derniers mois, des voyageurs vénus des Etats-Unis ont été victimes d’attaques et de vols juste après avoir quitté l’aéroport de Port-au-Prince. Au moins deux Américains ont été tués par balle à cause des activités de vol et de kidnapping en 2012", a averti le gouvernement américain dans la note tout en indexant la faible capacité de la justice haïtienne.

De même, dans une note publiée le 2 janvier, le Canada recommande à ses ressortissants d’éviter tout voyage non essentiel dans les quartiers de Martissant, de Carrefour, de Bel’Air et de Cité Soleil, à Port-au-Prince, car les conditions de sécurité y sont particulièrement instables et dangereuses. " Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble d’Haïti. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du taux de criminalité élevé à différents endroits au pays et des tensions politiques qui persistent", signale cette note.

"Ces travel warnings ne reflètent pas la réalité", s’offusque la ministre Stéphanie Villedrouin, qui les considère plutôt comme une douche froide pour le secteur du tourisme haïtien. En 2012, beaucoup d’investissements ont été engagés dans le secteur, laissant présager la création de milliers d’emplois et de nouvelles chambres d’hôtels. Après l’ouverture du premier hôtel cinq étoiles du pays, Oasis, et le lancement du chantier de construction d’un hôtel Mariott à Port-au-Prince, en décembre dernier, l’offre hôtelière continue de se développer. A Pétion-Ville, les hôtels Best Western et NH Haïti El Rancho sont sur le point d’ouvrir leurs portes. D’ici l’été 2013, les autorités touristiques prévoient la mise en disponibilité de 1 000 nouvelles chambres et l’offre de 6 000 nouveaux emplois dans le secteur. Dans sa vision de replacer le pays comme destination de voyages, la ministre espère étendre ce dynamisme à tous les maillons de la chaîne touristique.

" Le gouvernement veut rassurer la diaspora haïtienne et les voyageurs étrangers qu’ils peuvent visiter Haïti en toute quiétude et tient à rappeler, par la même occasion, les efforts consentis par les autorités haïtiennes pour, d’une part, renforcer les institutions républicaines, notamment celles impliquées dans le maintien d’ordre et la paix publique et d’autre part, pour améliorer le système sanitaire en Haïti qui a vu une nette régression de la maladie du choléra sous la présidence de Michel Joseph Martelly", lit-on dans le communiqué de la Primature.

" C’est la première fois qu’un gouvernement haïtien proteste contre les "travel warnings " des ambassades étrangères", a fait remarquer la ministre du Tourisme. Il n’est pas normal que le pays ne réagisse pas quand on lui colle n’importe quelle étiquette ". Selon la ministre, les Haïtiens doivent faire valoir jusqu’au bout leur point de vue. Elle a annoncé, en ce sens, la tenue prochaine d’une conférence de presse afin de démentir les communiqués alarmistes des ambassades américaine et canadienne concernant la sécurité dans le pays.

Après les fêtes de fin d’année, les autorités ont déjà mis le cap sur le carnaval national, prévu pour les 10, 11 et 12 février prochain. " La préparation du carnaval va bon train ", assure la ministre, qui espère attirer lors de cette édition de nouveaux visiteurs dans le pays. Certains pays amis d’Haïti ne sont pas aussi optimistes : " Il faut s’attendre à des grandes foules et à des perturbations à la circulation. Soyez particulièrement vigilants pendant cet évènement ", recommande déjà le Canada à ses citoyens.

Carl-Henry CADET








Accueil | Plan du site | info visites 415957

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Haiti - Tourisme  Suivre la vie du site Activités & Initiatives   Politique de publication

Haitimonde Network