CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
AMH - 62e congrès annuel

Le prix Dr Léon Audain décerné au Dr Gérard D. Pierre

jeudi 10 avril 2014 par Administrator

Le 62e congrès annuel de l’Association médicale haïtienne (AMH), qui s’est ouvert, mercredi à l’hôtel Montana sur le thème « Les maladies chroniques et dégénératives en Haïti ». La veille, le prix « Dr Léon Audain » a été remis au Dr Gérard Dieudonné Pierre

Le Dr Gérard Dieudonné Pierre est devenu, ce mardi 8 avril, la deuxième personnalité à recevoir le prestigieux prix Léon Audain, 18 ans après sa création, soit en 1996, par feu Dr Ary Bordes. En présence notamment de ses pairs, parents et amis, le récipiendaire peinait à ravaler ses émotions et se retenait difficilement pour ne pas fondre en larmes.

« Être honoré par l’AMH qui est l’instance [ médicale haïtienne] la plus importante qui réunit des médecins tant de la capitale qu’en province, avoir la reconnaissance officielle de cette association, je crois que cela n’a pas de prix. Même si on me donnait un million de dollars, j’aurais préféré ce prix », a déclaré le cardiologue octogénaire qui a quasiment tout connu dans sa carrière. Une carrière bien étoffée où il a été à maintes reprises décoré et honoré par ses collègues, des associations et instances reconnaissant la valeur et les mérites de son travail dans le champ médical haïtien.

« Il y a de cela 18 ans, le Dr Ary Bordes instituait le prix Léon Audain dans le but de récompenser, de manière digne et prestigieuse, un médecin haïtien ou une institution de santé ayant contribué, de façon remarquable, à l’avancement de la science et de la profession médicale, à la promotion et à l’amélioration de la santé en Haïti », a fait savoir le Dr Marie Gréta Roy Clément, l’actuelle présidente de l’AMH, dans son allocution.

Ce prix, qui consiste en une médaille d’or avec l’effigie du Dr Léon Audain, a déjà récompensé, depuis sa création, entre autres, des institutions et personnalités comme : l’Hôpital Albert Schweitzer, le docteur Simphar Bontemps, les centres Gheskio, l’Hôpital de Pignon, l’Institut Brenda Strafford des Cayes, le Dr Ary Bordes à titre posthume et les Laboratoires 4C.

« La création du prix Léon Audain représente un devoir incontournable de mémoire envers un médecin exceptionnel, un esprit sagace et fin, un formateur d’hommes de connaissance tournés vers le soulagement de la misère », a poursuivi le Dr Marie Gréta Roy Clément. Désigné pour présenter au public, particulièrement aux plus jeunes disciples d’Hippocrate, quelques étapes importantes de la vie et de la carrière du récipiendaire, le Dr Jean-Robert Mathurin a exécuté avec brio sa mission.

Le Dr Mathurin a pu ainsi apprendre à l’assistance que le récipiendaire du prix Léon Audain 2014 décrocha son diplôme de docteur en médecine en 1954 au terme de 6 années d’études à la Faculté de médecine et de pharmacie de l’Université d’État d’Haïti (FMP) et passa ensuite six années aux USA où il se spécialisera tour à tour en médecine interne et en cardiologie. « Il retourna dans sa terre natale en 1963 sous le règne de François Duvalier à un moment où plus d’un fuyait le pays comme la peste », précise le Dr Mathurin. Ajoutant :« Il peut s’enorgueillir d’avoir refusé de faire partie des 30 000 cardiologues qui pratiquent actuellement aux États-Unis pour revenir au pays dans l’incertitude la plus complète pour aider ces nombreux patients haïtiens, éduquer ces nombreux étudiants et rendre à ce pays tout ce qu’il lui a donné généreusement ».

Le congrès de l’AMH, exceptionnellement cette année, dure trois jours. Au cours de ces trois jours, le public aura droit à plus d’une trentaine d’interventions scientifiques. « Le congrès nous offre un espace idéal de discussion et de mise en commun d’idées scientifiques. […] Le congrès demeure un événement de formation, de réflexions bien structurées », a fait remarquer le Dr Marie Gréta Roy Clément.

Dans cette perspective de changement qu’elle prône, l’AMH peut d’ores et déjà compter sur le Dr Pierre qui n‘entend pas rendre de sitôt sa blouse. « Octogénaire consommé, je devrais prendre ma retraite et me consacrer à la rédaction de mes mémoires … Mais, tant que l’Éternel Tout-Puissant me donnera la santé, je continuerai à prêter mes services à la communauté », a promis le Dr Gérard Pierre au gratin du corps médical qui ovationnait chaudement à chaque passage marquant de son discours.

Outre le prix Léon Audain, l’éminent cardiologue haïtien a reçu une plaque d’honneur et mérite pour avoir contribué, de façon remarquable, à l’avancement de la science et la profession médicales en Haïti pendant 60 ans

Léon Audain est né à Port-au-Prince le 17 décembre 1862. Il fut, comme son père le Dr Louis Audain, médecin, professeur et directeur de l’école de médecine et fut aussi très actif en politique. De 1873 à 1890, il entreprit ses études secondaires et universitaires en Allemagne et en France. Il est le premier médecin haïtien à faire l’internat des hôpitaux de Paris. A 28 ans, il rentre en Haïti et ouvre, dans sa maison au Bois-de-Chêne, la clinique Claude Bernard en octobre 1891. En 1907, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur. L’occupation américaine, qui représenta pour lui une humiliation, l’éloigna du pays et continua à exercer la médecine en France jusqu’à sa mort en 1930 à Paris
Patrick SAINT-PRE
sppatrick@lenouvelliste.com

Voir en ligne : lenouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 322634

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network