CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le gouvernement face à ses ambitions

jeudi 1er août 2013 par Administrator

4,5%. C’est le taux de croissance prévu par le gouvernement pour le prochain exercice fiscal (2013-2014). Depuis son avènement au pouvoir, il s’agit de l’attente la moins ambitieuse de l’administration Martelly-Lamothe en matière de réalisations économiques. Après les contre-performances de 2011 et de 2012, le gouvernement devient-il plus réaliste ?

« De 1982 à nos jours, aucune prévision de croissance n’a jamais été réalisée », a signalé le ministre de l’Economie et des Finances Wilson Laleau, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier sur le projet de loi de finances récemment déposé au Parlement. Les résultats enregistrés cette année ne dérogent pas à son constat : d’une prévision de croissance avoisinant les 8%, le gouvernement a dû ramener la barre de ses ambitions à la baisse et ne table aujourd’hui que sur une augmentation de 3,4 % du PIB pour 2013.

Le ministre Wilson Laleau a une explication à ces ratés : « L’atteinte des prévisions implique la mise en oeuvre d’un ensemble d’actions et de mesures qui ne sont souvent pas réalisées ». Aussi a-t-il annoncé une nouvelle disposition pour rompre avec cette mauvaise pratique afin d’inciter les acteurs impliqués dans l’exécution du budget à une gestion plus responsable et plus efficace. Un contrat de performance sera signé entre le ministère de l’Economie et des Finances, les autres ministères et les institutions de perception de taxes telles la Direction générale des impôts (DGI) et l’Administration générale des douanes (l’AGD) au début de la prochaine année. « Les institutions dont les résultats ne sont pas satisfaisants subiront des pénalités », a prévenu le ministre.

Pour atteindre les 4,5% de croissance prévue, le gouvernement programme un ensemble de dépenses d’investissements totalisant 80 170 millions de gourdes. Parmi elles, figurent la constitution d’un fonds de garantie aux petits et moyennes entreprises (PME), la promotion du propane et du butane en substitution au charbon de bois ainsi que la construction de micro-parcs industriels et de centrales d’achat et de distribution. « Le gouvernement fait le pari des PME », a déclaré le ministre qui espère voir l’émergence d’une classe moyenne.

« C’est un projet de loi ambitieux », a poursuivi le ministre de l’Economie et des Finances, Wilson Laleau. Mais pour une année électorale, le grand argentier de l’Etat ne veut pas se faire d’illusions et espère. « Au ministère de l’Economie et des Finances, nous tablons sur un climat de stabilité malgré les incertitudes liées à la période électorale ».

Carl-Henry CADET








Accueil | Plan du site | info visites 321368

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network