CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com
Accord politique

Le cardinal Langlois de retour, le dialogue aussi

vendredi 28 février 2014 par Administrator

Son Éminence le cardinal Chibly Langlois est attendu à Port-au-Prince ce vendredi. Il sera accueilli à l’aéroport Toussaint Louverture par les responsables de l’Église catholique en Haïti, le président Michel Martelly et le Premier ministre Laurent Lamothe. Maintenant, la CEH n’attend que le signal de l’exécutif pour reprendre le dialogue et arriver à la signature de l’accord de El Rancho

Le cardinal Chibly Langlois revient avec l’anneau du pape François dans son doigt. A bord d’un vol commercial de la compagnie American Airlines en provenance de Miami, il sera accueilli, vendredi, sur le tarmac de l’aéroport par les évêques. Ensuite, il aura un tête-à-tête avec le chef de l’État au salon diplomatique. Cet entretien sera suivi des discours de bienvenue de l’archevêque de Port-au-Prince, Mgr Guire Poulard, du président Martelly et du cardinal Langlois qui sera conduit par la suite à l’archevêché de la capitale.

Le cardinal laissera Port-au-Prince ce vendredi pour se rendre dans son diocèse aux Cayes où il sera accueilli par une délégation. Le samedi premier mars il y aura une grande messe d’action de grâce et une cérémonie de passation de flambeau, a appris Le Nouvelliste sans plus de précisions.

Le 9 mars prochain, au stade Sylvio Cator, il y aura une cérémonie d’accueil pour le nouveau cardinal. Cette activité sera faite sous le signe d’un rappel du premier anniversaire de l’élection au poste suprême à la tête de l’Eglise catholique de pape François et le rappel de la visite du pape Jean-Paul II en Haïti.

Une fois bien installé au pays, le cardinal Langlois ne tardera pas à reprendre le processus de dialogue entre les acteurs politiques qui devait aboutir à la signature de l’accord conclu à l’hôtel El Rancho. Pour l’heure, la Conférence épiscopale d’Haïti (CEH) attend la confirmation du pouvoir pour savoir si le processus de dialogue va reprendre tout de suite après le carnaval.« Nous attendons l’exécutif pour savoir son horaire, puisque le Sénat nous a déjà fait savoir qu’il est disponible pour reprendre le dialogue », a indiqué jeudi au Nouvelliste monseigneur Patrick Aris, porte-parole de la CEH.

Joint au téléphone par le journal, le prélat a souligné que le dialogue institutionnel entre l’exécutif et le Parlement se poursuit officieusement « avant que l’on arrive officiellement à les faire asseoir. Nous prévoyons deux jours de travail entre ces deux acteurs et probablement un troisième jour pour la signature de l’accord avec tous les acteurs ».

Interrogé sur la publication dans le journal officiel Le Moniteur des trois autres noms des membres de la Cour supérieure des comptes, qu’exige le président du Sénat comme condition pour signer l’accord, le prélat a révélé au Nouvelliste que « les informations dont nous disposons de l’exécutif laissent comprendre que ce problème sera résolu… ». La CEH, selon Mgr Aris, n’a pas à être confiante sur la signature de l’accord. Il a rappelé que la médiatrice avait à veiller à deux choses : d’abord mettre à la disposition des acteurs tous les moyens nécessaires pour qu’ils puissent décider librement et veiller à ce que leur décision soit dans l’intérêt collectif.

En revanche, il a déclaré : « Au niveau de la CEH, nous sommes confiants que les acteurs savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils devraient vouloir pour le pays. »
Le Nouvelliste a appris que les sénateurs Jean- Baptiste BIEN-AIMÉ, Moïse JEAN-CHARLES, Joseph Joël JOHN, Westner POLYCARPE, Pierre Franky EXIUS et Jean William JEANTY ont adressé une correspondance au président du Sénat avec toute une liste de demandes avant de penser à signer l’accord. « L’assemblée des sénateurs a voté des résolutions pertinentes relatives à des comportements illégaux de certains grands commis de l’État et à des décisions inappropriées du pouvoir exécutif. Les actes du Sénat demandant le redressement et les correctifs nécessaires pour le renforcement de l’État de droit sont restés lettre morte », lit-on dans la correspondance dont copie a été envoyée au journal.

« Dans le cadre de la reprise du dialogue initié avec les partis politiques, qui impliquera dans un deuxième temps comme acteur le Parlement, nous, signataires de la présente demandons au président du Sénat de mettre en application les résolutions suivantes :
1- la résolution du Sénat en date du 28 mai 2013 réclamant le renvoi du directeur général de l’ONA pour prévarication et dilapidation de fonds publics ;

2- la résolution du Sénat en date du 20 juin 2013 réclamant des sanctions à l’encontre du directeur général du CONATEL pour avoir enfreint les dispositions de la règlementation des marchés publics ;

3- la résolution du Sénat en date du 03 octobre 2012 dénonçant la nomination illégale de trois juges à la Cour de cassation et recommandant au président de la République le retrait des nominations en cause, soit celles des citoyens Kesner Michel Thermezi, Frantzi Philémon et Anel Alexis Joseph. »

En outre, les sénateurs exigent que les frères Florestal soient libérés, « car, emprisonnés depuis plusieurs mois, ils sont gardés sans motif juridique solide. Ils sont de fait des prisonniers politiques comme d’ailleurs le policier Matulnes Lamy, jeté en prison dans le cadre de l’affaire de l’Ile-à-Vache ».

Pour sa part, le président du Sénat, Dieuseul Simon Desras, a déjà clairement fait savoir qu’une fois les trois autres noms des membres de la Cour des comptes sont publiés par le président Martelly dans le journal officiel Le Moniteur, il signera l’accord. Il ne demande pas plus.

Après la signature de cet accord, un comité de suivi composé de représentants des partis politiques, un membre de l’exécutif, un membre du Parlement et un membre de la société civile entrera en fonction. Ensuite, les évêques lanceront le processus de « dialogue national », a indiqué au Nouvelliste Mgr Patrick Aris.
Robenson Geffrard
rgeffrard@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 334423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site GOUVERNANCE & POLITIQUE  Suivre la vie du site Politique   Politique de publication

Haitimonde Network