CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Le VDH poursuit ses actions au profit de la Jeunesse

lundi 25 mars 2013 par Administrator

Le Volontariat pour le développement d’Haïti continue ses actions en faveur de la jeunesse haïtienne. Deux nouveaux projets ont été lancés, le dimanche 24 mars, aux Gonaïves afin de faciliter l’intégration socio-économique des jeunes de la Cité de l’indépendance. Dénommés « Vyolans pa fè sans » et Fonds d’intégration économique des Jeunes (FISEJ), ces initiatives participent de la vision du VDH de former autrement la jeunesse en vue d’une transformation réelle de l’espace haïtien.

Chacun des projets totalise un montant de 33 mille dollars américains. Le premier vise à réduire la violence à travers la société haïtienne. Toujours selon la vision de l’organisation : l’éducation par les pairs, des jeunes affiliés au VDH seront formés et auront pour mission de travailler avec d’autres, afin de contribuer à éradiquer ce fléau qui handicape le fonctionnement du pays et le bien-être collectif. Environ 1400 jeunes devront être touchés dans le cadre de cette activité. En plus des Gonaïves, d’autres villes du pays, comme les Cayes et Ouanaminthe devront bénéficier desdits projets.

Dans le second projet dénommé FISEJ, Fonds d’intégration socio-économique des jeunes, 30 bénéficiaires, issus de 16 écoles partenaires de la Cité de l’indépendance, devront suivre un séminaire de formation sur l’entreprenariat. Suite à cette formation, ils auront à monter des activités génératrices de revenus dans les filières suivantes : transformation de la banane, l’élevage de poules et la réfrigération. Cette dernière a été établie sur les conseils de la chambre de commerce des Gonaïves, qui a identifié ce secteur comme une filière offrant de grandes opportunités.

Le Fonds d’insertion économique permettra donc de faciliter la formation technique des jeunes en situation de précarité. Ces initiatives ont été rendues possibles grâce au Programme des Nations unies pour la réalisation des objectifs du millénaire. La valeur réelle de ces projets est estimée à 100 mille dollars. Cependant, grâce aux structures du VDH et l’implication des jeunes, leurs coûts ont été réduits à 33 mille dollars.

Le VDH se donne aussi un délai de trois mois pour évaluer l’efficacité et l’effectivité de ces deux projets avant de les élargir et permettre à plus de jeunes d’en bénéficier, a expliqué le directeur exécutif, Arnoux Descardes qui croit fermement au succès de ces activités. Les jeunes sont plus aptes à travailler avec d’autres jeunes notamment en ce qui a trait à la réduction de la violence et à la mise en place de la cohésion sociale, a-t-il aussi fait remarquer. Juguler la violence à travers la société haïtienne est un acte noble que seule la jeunesse avec sa vigueur constructive, dit-il, peut accomplir.

Ces actions qui s’inscrivent dans une perspective de redynamisation de la jeunesse tombent à point, fait remarquer différents bénéficiaires dont Peter Milfort qui est aujourd’hui professeur d’art plastique à la maison des jeunes de VDH aux Gonaïves. Ces ateliers organisés régulièrement s’inscrivent en ligne droite de la vision du VDH de contribuer au renforcement des capacités et à l’intégration socio-économiques des jeunes.

Ces deux projets font suite au Programme d’intégration de la jeunesse(PIJ) lancé au cours de l’année 2012, qui a été selon de nombreux témoignages un succès. Grâce au PIJ, des jeunes qui n’avaient aucune connaissance en peinture ont pu, en six mois, réaliser et signer des tableaux. Ceux-ci seront exposés dans une grande foire à Port-au-Prince à la fin de l’année. Les fonds recueillis serviront à la reconstruction de la maison de jeunes, de ladite ville, détruite lors du séisme du 12 janvier 2010.

Ville meurtrie par les catastrophes naturelles, les stigmates des terribles inondations de 2008 sont encore présents dans les différents quartiers des Gonaïves. Ces initiatives prises en faveur de la jeunesse de cette cité au passé glorieux est un pas de plus vers la renaissance de cette ville dont la population est composée en grande partie de jeune. Le VDH prouve que les Haïtiens sont capables de grandes choses, et que l’entraide est une solution viable au mal qui nous ronge. À date, plus de 500 mille jeunes sont déjà passés par les structures de cette organisation et ont intégré valablement les différents secteurs de la vie nationale.

Lionel Edouard








Accueil | Plan du site | info visites 331257

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network