CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La fête des cerfs-volants à Bristou

vendredi 18 avril 2014 par Administrator

Comme ils ont droit aux loisirs, ils ont tous gagné ! Plus de 80 enfants de Bristou, un bidonville de Péguy-Ville, ont brandi fièrement leurs jouets, le mercredi 16 avril, après avoir répondu à une série de questions sur les droits et les devoirs de l’enfant.

Les enfants de Bristou avaient tous le visage brillant de joie à la vue d’autant de cerfs-volants frétillant au vent, prêts à prendre l’air. Assis sur des bancs, dans la cour ensoleillée d’une école environnée de taudis, ces cerfs-volistes en herbe chantent et tapent des mains.

Ils attendent impatiemment les cerfs-volants confectionnés par les artisans de leur quartier. Ces artisans, justement, sont encouragés par l’Alliance pour le progrès, l’institution qui organise la fête des cerfs-volants.

« Qui a déjà l’habitude de lancer des cerfs-volants dans l’air ? », interroge Stanley Junior Mesalier, le vice-président de l’Alliance. « Moi ! », s’écrie une fillette. Elle se tient raide comme un piquet et débite : « Je n’ai jamais eu un vrai cerf-volant. Mes parents ne m’en ont jamais acheté. Dès que le vent souffle, je prends un sachet noir et du fil. Voukap voukap, le sachet monte dans l’air », dit-elle. Touché, Junior lui fait cadeau d’un bel engin volant dont l’armature est recouverte de papier fin et de plastique.

Les autres enfants, eux aussi, réclament un jouet. La présidente de l’organisation, Stéphanie Alexis, encourage Junior à poser des questions. D’abord, celui-ci demande à ces petits qui ont entre quatre et 12 ans de le suivre attentivement. Comme un professeur, il enseigne à son public les droits et les devoirs de l’enfant. L’instant d’après, questions et récompenses pleuvent, elles sont accueillies avec des applaudissements et des cris de joie.

« Est-ce que les enfants ont des droits ? » Tour à tour, chacun apporte une réponse. « Timoun dwe viv », dit l’un en recevant son cerf-volant. Et Junior de préciser : « C’est le droit à la vie, bravo ! ». « Timoun dwe ale lekòl, timoun dwe jwe », ajoute un autre. « C’est le droit à l’éducation et le droit aux loisirs », poursuit Junior.

Il cite les droits culturels garantissant l’enseignement primaire gratuit, les droits aux loisirs impliquant les jeux, les activités artistiques et culturels. A leur manière, les enfants abordent les droits sociaux garantissant le droit d’être nourri et soigné par des médecins et les droits civils qui mettent l’accent sur le droit à la vie, à la protection des enfants handicapés et le droit à la non-discrimination.

Les devoirs de l’enfant

Mais l’exercice qui s’avère le plus difficile pour ces cerfs-volistes est le volet des devoirs de l’enfant. De manière ludique, Junior fait répéter en chœur à son public. « Je dois travailler à l’école et respecter mes enseignants et mes camarades. Je dois respecter ma famille et mes proches. » Par ailleurs, ils ont appris que prendre part au développement culturel et social de leur communauté, respecter sa vie et celle des autres étaient aussi des devoirs.

« Est-ce qu’un enfant doit respecter son environnement ? » Aucun n’a pu trouver la réponse. « Regardez comment vous avez sali la cour de l’école. Vous avez jeté du papier partout. Vous n’aurez plus de cerf-volant », a menacé Junior. A ces mots, plusieurs enfants se sont empressés de ramasser ces bouts de papier avec lesquels ils confectionnaient des jouets volants en papier.

Bonne leçon pour le jour de la fête des cerfs-volants, à Bristou.
Claude Bernard Sérant

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 274548

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network