CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La PNH confirme l’existence d’un mandat contre Me André Michel

mercredi 30 octobre 2013 par Administrator

Le commandant en chef de la Police nationale d’Haïti, Godson Aurélus, a confirmé l’existence d’un mandat contre Me André Michel, opposant de la première heure au pouvoir Tèt kale, et dont l’arrestation la semaine dernière ne cesse de défrayer la chronique

. « Oui, il y a un mandat contre lui. Je ne sais pas. Puisque cette affaire prend une dimension politique, j’évite de me prononcer là-dessus », a affirmé mardi le directeur général de la PNH à l’issue d’une séance de convocation par la commission Justice et Sécurité du Sénat.

Quant à la possibilité d’exécuter ce mandat contre l’homme de loi considéré par le commissaire du gouvernement comme un fugitif, le chef de la PNH est plutôt réservé. « Nous sommes le bras armé de la justice. Tant que les lois et la Constitution du pays demeureront en vigueur, la PNH restera le bras armé de la justice », a laconiquement lâché Godson Aurélus, déplorant le fait qu’on tend à attribuer à l’institution policière une attitude politique. « Je l’ai toujours déploré... dès qu’il y a problème politique, la police est toujours au centre des débats ! »

M. Aurélus croit que la police n’est pas là pour jouer un rôle politique quand il s’agit d’exécuter un mandat émis par la justice. « Un juge ne peut pas procéder à l’arrestation d’un individu, c’est la tâche de la police, affirme-t-il. Cependant, la loi indique comment et à quel moment on peut exécuter un mandat. »

Beaucoup de points ont été débattus dans cette intense séance de travail entre le chef de la PNH et les sénateurs. Le fonctionnement quotidien de l’institution policière, l’intoxication de certains policiers à l’Académie, la mise sur pied d’une police communautaire et Politour ainsi que la politisation de cette institution ont été à l’ordre du jour.

Ce qui a le plus étonné le DG de la PNH, c’est le fait que certains sénateurs sont très critiques quant à la mise sur pied d’une police communautaire. Celle-ci est, à leur avis, un corps d’espionnage à la solde du président Martelly, au détriment de ses opposants. « C’est grave, cela me fait mal de voir qu’ils pensent cela. Mais je suis obligé de fournir des explications aux honorables sénateurs », soupire-t-il.

Pour contrer ce qu’il qualifie de « dérives au sein de la PNH », le sénateur Pierre Francky Exius, président de la commission Justice et Sécurité du Grand corps, recommande à Godson Aurélus de défiler devant les sénateurs tous les trois mois pour rendre compte de sa gestion...

Yvince Hilaire








Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network