CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La France interpellée sur la dette de l’indépendance d’Haïti - lundi 16 août 2010, Radio Kiskeya

mardi 17 août 2010 par William Toussaint

Une centaine d’intellectuels et de responsables politiques de France et d’autres pays exhortent Nicolas Sarkozy à restituer 21 milliards de dollars volés à un pays qui en a aujourd’hui cruellement besoin pour amorcer sa reconstruction post-séisme

Des intellectuels et dirigeants politiques français et étrangers ont appelé lundi la France à restituer à Haïti 17 milliards d’euros (environ 21 milliards de dollars), un montant estimatif de la dette que l’ancienne colonie dut verser contre la reconnaissance de son indépendance proclamée en 1804, au lendemain du triomphe de la seule révolution antiesclavagiste de l’histoire.

Dans une lettre ouverte au Président Nicolas Sarkozy parue dans le quotidien de gauche Libération et relayée par l’AFP, le linguiste et auteur politique américain Noam Chomsky, le philosophe Etienne Balibar, les eurodéputés Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly ainsi que les autres signataires réclament de Paris ce geste en réparation d’une injustice historique lourde de conséquences.

"Considérant les besoins financiers criants de ce pays dévasté par le terrible séisme du 12 janvier, nous vous pressons donc, monsieur le président, de restituer à Haïti, la première république noire de l’histoire, la dette historique de son indépendance", déclarent les auteurs de la lettre ajoutant "cette indemnité a fait ployer des générations d’haïtiens sous le poids d’une dette illégitime, dette que la nation haïtienne n’a fini de payer qu’en 1947".

A juste titre, les intellectuels et leaders politiques rappellent qu’après l’indépendance d’Haïti, le Roi Charles X (1824-1830) imposa au gouvernement de Jean-Pierre Boyer le versement de 90 millions de francs or, sous la menace d’une invasion militaire et d’une restauration de l’esclavage.

Cette "dette de l’indépendance" est aujourd’hui estimée à "bien plus" que 17 milliards d’euros, soulignent les pétitionnaires, membres dun "groupe de soutien au Comité pour le remboursement immédiat des milliards envolés" d’Haïti (Crime).

Ledit comité avait été à l’origine de la circulation sur la toile, le 14 juillet dernier, le jour de la fête nationale française, d’un retentissant canular annonçant faussement la décision de Paris de rembourser cette somme grâce au piratage du site internet du Quai d’Orsay.

Ce site, www.diplomatiegov.info, dont les auteurs sont basés au Canada, a également mis en ligne lundi le texte de la pétition tout comme la liste de la centaine de signataires.

En son temps, Jean-Bertrand Aristide avait fait de la question de la restitution son principal cheval de bataille contre l’ancienne métropole française maintes fois accusée par ses partisans d’avoir provoqué, avec les Etats-Unis, le renversement en 2004 du Président Lavalas aujourd’hui exilé en Afrique du Sud. spp/Radio Kiskeya








Accueil | Plan du site | info visites 316025

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network