CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La Conférence épiscopale instrumentalisée par l’international, selon Moïse Jean-Charles

vendredi 31 janvier 2014 par Administrator

A l’hôtel El Rancho, à Pétion-Ville, le dialogue interhaïtien poursuit son petit bonhomme de chemin. Le cardinal Chibly Langlois, président de la Conférence épiscopale d’Haïti, organe médiateur, est satisfait jusqu’à présent. Dans la presse dans le même temps, il fait l’objet de critiques acerbes de la part du sénateur du Nord, Moïse Jean-Charles. Ce dernier n’a pas sa langue dans sa poche.

Cette initiative vise à casser la mobilisation populaire, a-t-il répété jeudi sur Magik 9. L’Eglise catholique, selon lui, a été instrumentalisée par la communauté internationale qui veut mater le mouvement de l’opposition et tenir le pays en otage. Il pense que ces négociations vont permettre à Michel Martelly de gagner du temps et de terminer son mandat.

Mardi, lors de la deuxième journée du dialogue, les représentants des partis politiques présents ont longuement discuté sur la nature du gouvernement à adopter en vue de sortir le pays de la crise. Gouvernement d’ouverture, gouvernement de consensus.... Tout cela revient au même. Partage du gâteau, résume le sénateur.
Certains des partis politiques qui participent au dialogue ne cherchent qu’à se frayer une place au sein du pouvoir en vue de se donner les moyens financiers pour aller aux prochaines élections. D’autres ont rejoint la table du dialogue, poursuit le parlementaire, sur l’ordre de l’ambassade américaine.

La majorité des gens réunis à l’hotel El Rancho symbolise le malheur, a lancé Moïse Jean-Charles sans peur d’être démenti. Il a aussi qualifié de carnaval l’initiative de la Conférence épiscopale d’Haïti de réunir autour d’une même table des gens de tendances politiques différentes en vue de trouver une issue à la crise politique. Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas, Sauveur Pierre Etienne de l’OPL, Edmonde supplice Beauzile de la Fusion des sociaux-démocrates et Evans Paul de la KID portent le drapeau ou chantent chacun à voix égales au sein de cette bande de rara, caricature Moïse Jean-Charles.

Il s’en prend ouvertement au directoire de Fanmi Lavalas qui, selon lui, aurait poignardé une seconde fois les masses populaires en participant à ce dialogue.

Le sénateur a par ailleurs exprimé son opposition à l’idée de modifier la liste des noms des nouveaux juges à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif désignés par le Sénat. Le conseiller du président de la République Joseph Lambert avait annoncé ce mercerdi sur Vision 2000 que le chef de l’État s’apprêtait à publier dans le journal officiel Le Moniteur les noms des juges moyennant de légères modifications.

Désigner les membres de la CSC/CA , bras droit du Parlement dans son travail de contrôle, est une prérogative constitutionnelle du Sénat de la République, soutient Moïse Jean-Charles. Le sénateur du Nord avance que le président Michel Joseph Martelly n’a pas d’autres prérogatives que de publier les noms des nouveaux juges dans le journal officiel de la République.

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site GOUVERNANCE & POLITIQUE  Suivre la vie du site Politique   Politique de publication

Haitimonde Network