CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

La BM offre une formation technique à 1 000 adolescentes haïtiennes

jeudi 10 mai 2012 par Administrator

Haïti : Les responsables de la Banque mondiale ont annoncé ce mercredi l’extension en Haïti de « l’Initiative pour les adolescentes », un programme mondial public-privé visant à promouvoir l’autonomie économique de 12 000 jeunes filles et jeunes femmes dans huit pays.

Dans le cas d’Haïti, ce sont 1 000 adolescentes âgées de 17 à 20 ans qui vont bénéficier d’une formation technique non traditionnelle dispensée dans un ensemble de centres de formation certifiés, avons-nous appris d’un communiqué émanant de la Banque mondiale.

Ces jeunes filles recevront par ailleurs une formation à la vie professionnelle (éthique de travail, confiance en soi, bonnes pratiques de comportement dans un environnement professionnel, etc.). Une bourse leur sera également versée via un système de banque mobile afin de couvrir les frais de transport et autres coûts associés au suivi de la formation au cours de laquelle, ou au terme de celle-ci, les bénéficiaires seront mises en contact avec des employeurs par le biais d’un stage, idéalement considéré comme une première étape à l’emploi.

Selon le communiqué, cette formation prendra directement en compte les besoins des employeurs partenaires de l’Initiative.

Sheyla Durandisse, chef de cabinet de la ministre à la Condition féminine et au Droit des femmes, parlant de cette initiative de la Banque mondiale en faveur des adolescente en Haïti, indique qu’elle intègre les dimensions communautaires, éducatives et professionnelles afin de prendre en compte l’ensemble des défis auxquels les jeunes filles haïtiennes doivent faire face pour améliorer durablement leur situation sociale et économique .

Mise en place à Port-au-Prince, et ciblant de manière prioritaire les quartiers défavorisés, la formation sera dispensée en deux phases. 500 jeunes filles seront formées en 2012 et 500 en 2013. En Haïti, où la proportion des moins de 30 ans atteint environ 70% de la population, les adolescentes et les jeunes femmes issues de foyers pauvres, comme dans de nombreux pays en développement, ont, au même niveau d’études, plus de difficultés que les garçons à s’insérer dans la vie active après l’école.

Or, le dernier Rapport sur le développement dans le monde montre que les investissements en faveur des adolescentes permettent de rompre le cycle de la pauvreté entre les générations. A titre d’exemple, les jeunes filles participant à Progama Joven, en Argentine, ont vu leurs revenus augmenter significativement ainsi qu’une hausse de l’emploi dans leur groupe de 9 à 12. Au Pérou, les jeunes filles bénéficiaires du projet ProJoven ont vu leur salaire augmenter de 92% après 18 mois de formation, explique le communiqué de la Banque mondiale.

D’après l’envoyé spécial de la Banque en Haïti, Alexandre V. Abrantes, l’enseignement technique est un aspect essentiel du développement du capital humain en Haïti. Il est à la croisée des chemins des défis de l’emploi et de la croissance du pays dans les cinq prochaines années et au-delà.

L’annonce du lancement de l’Initiative pour les adolescentes à Haïti intervient à l’occasion d’une journée de conférences et débats organisés pour présenter l’initiative ainsi que les innovations et les réalisations des programmes de développement destinés aux adolescentes des pays en développement.

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com







Accueil | Plan du site | info visites 322634

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EDUCATION  Suivre la vie du site Jeunesse & Education   Politique de publication

Haitimonde Network