CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

L’amitié indéfectible entre deux peuples

dimanche 14 octobre 2012 par Administrator

Le 101e anniversaire de fondation de la République de Chine (Taïwan) a été célébré dans la soirée du mardi 9 octobre 2012 dans les salons de l’hôtel Karibe où l’ambassadeur Bang Zhy Liu a offert une somptueuse réception aux amis de Taïwan, dont plusieurs membres du gouvernement, du corps diplomatique et de la société civile. Le diplomate accrédité en Haïti a affirmé que le peuple et le gouvernement haïtiens ont toujours démontré que l’amitié de Taïwan n’était pas négociable.

A l’occasion de la célébration du 101e anniversaire de l’avènement de la République de Chine (Taïwan), l’ambassadeur de ce pays en Haïti, Bang Zhy Liu, était entouré de la communauté taïwanaise résidant dans le pays. La soirée a débuté par l’exécution des hymnes nationaux des deux pays, entonnés à l’unisson par les invités. Les conditions étaient donc remplies pour offrir une belle soirée aux invités, en plus du buffet garni qui leur était aussi proposé.

Un verre dans une main et un morceau de griot ou une brochette dans l’autre, les invités sont restés tout de même attentifs au discours de l’ambassadeur Bang Zhy Liu. Il a fait un bref rappel des périodes difficiles que son pays a traversées depuis sa création. Pauvreté, troubles sociaux, occupations, guerres et fractures sociales ont été pendant longtemps le lot de malheurs quotidiens des habitants de l’île de Formose. Malgré sa situation de pauvreté, Taïwan a accédé très vite au développement.

Dans son discours de circonstance, le diplomate a rappelé que la réussite taïwanaise est un exemple pour le monde et pour Haïti. Elle s’est faite dans la douleur. Que de courage, de persévérance et surtout de fidélité à un rêve, à des idéaux pour accomplir tout ce chemin ! C’était aussi l’occasion pour l’ambassadeur de souligner combien le gouvernement et le peuple taïwanais tiennent à garantir l’amitié entre les deux pays.

« C’est pour cela que la République d’Haïti est chère à nous. Autant les océans nous séparent, autant nos cœurs se rapprochent. Le peuple et le gouvernement haïtiens ont toujours démontré que l’amitié de Taïwan n’était pas négociable. Cette amitié nous a aidés. Cette amitié a renforcé notre détermination d’aller de l’avant. Cette amitié nous a permis de lutter pour la défense de notre liberté, pour la défense de nos valeurs, pour la sauvegarde de nos institutions », a laissé entendre M. Liu.

L’ambassadeur taïwanais a souligné que c’est un rêve qui se partage encore plus maintenant que la République d’Haïti, avec son nouveau gouvernement, s’engage plus fermement sur la voie de la construction démocratique. Comme le gouvernement de Taiwan, le gouvernement de la République d’Haïti comprend que l’essentiel reste la satisfaction des besoins fondamentaux de son peuple et s’efforce d’avancer dans cette voie.

Une coopération sans faille

Plus loin, le diplomate a mis en avant les projets de coopération entre les deux États. Ainsi, il a rappelé combien est fructueuse la coopération entre les deux peuples, notamment le projet pilote de la coopération post-sismique haitiano-taïwanaise (Village de l’Espoir) qui a été inauguré le 18 août 2012. À ce projet de coopération est lié le projet de la production alimentaire, conçu pour les bénéficiaires du Village, entamé au milieu de l’année 2010, et prolongé jusqu’à la fin de l’année prochaine.

Parallèlement, le diplomate a fait mention du mémorandum d’entente relatif au projet de coopération pour la réhabilitation du tronçon de route Maïs Gâté prolongée, celui concernant le projet de coopération pour la construction de l’hôpital de l’OFATMA, de l’école Charles Lassègue et de logements sociaux aux Cayes et enfin le protocole relatif des travaux de reconstruction des 6 bâtiments publics du gouvernement haïtien. Sans oublier la collaboration taïwanaise dans le secteur agricole et dans le domaine des infrastructures routières.

« La République de Chine a continué ses interventions dans de nombreux domaines tout en privilégiant ces derniers temps la coopération dans le secteur sanitaire, le relogement des sinistrés, la formation professionnelle et l’assistance aux orphelins et aux enfants défavorisés », a conclu l’ambassadeur qui a profité de cette célébration pour renouveler au peuple et au gouvernement d’Haïti ses sentiments d’amitié les plus sincères.

Une relation de longue date

L’établissement en 1956 des relations diplomatiques entre Haïti et Taïwan a raffermi les liens d’amitié et de solidarité entre les deux peuples. En témoigne cette coopération bilatérale fructueuse et dynamique. Aujourd’hui, on peut affirmer que les relations haitiano-taïwanaises ont traversé le temps.
Présent à cette rencontre, le ministre de la Communication, Ady Jean Gardy, qui prenait la parole au nom du président de la République, Michel Joseph Martelly, et du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe, a déclaré que les autorités haïtiennes se félicitent du partenariat existant depuis 55 ans entre les deux nations, notamment dans les domaines aussi divers que la production agricole, la santé, l’éducation et les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

« Au nombre de ses partenaires, la République d’Haïti est fière de compter sur le support de la République de Chine, qui, durant toutes ces années de coopération, a toujours fait montre d’une constance et d’un dévouement exemplaire à la cause haïtienne, même dans les moments les plus cruciaux. Cette année encore, de nombreux projets de coopération sont en train d’être exécutés dans le but de contribuer à l’accompagnement nécessaire au peuple haïtien dans sa détermination à se relever de l’après-séisme et à assumer pleinement la reconstruction de son pays », a ajouté le ministre Ady Jean-Gardy.

Il a du même coup formulé le vœu que les relations haitiano-taïwanaises se raffermissent et contribuent au bien-être de nos populations respectives à travers non seulement la continuité des projets et programmes en cours, mais également par la mise en place de nouvelles pistes de coopération porteuses d’avantages concrets pour les deux peuples.

Aperçu historique

Le 10 octobre est la date d’anniversaire de la fondation de la République de Chine en 1912. A l’époque, Taïwan était une colonie japonaise, en vertu du traité de Shimonoseki, signé en 1895, et par lequel la cour des Qing cédait l’île au Japon. Le gouvernement de la République de Chine, alors basé à Nankin, commença à exercer sa juridiction sur Taiwan après la capitulation du Japon, en 1945, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.

Quatre années plus tard, lorsque le Kuomintang (KMT) perdit la guerre civile en Chine, le gouvernement de la République de Chine s’établit à Taiwan. Depuis, la République de Chine maintient sa souveraineté sur l’île de Taiwan et plusieurs autres îles de moindre taille. Autrement dit, depuis 1949, Taiwan et la chine continentale sont administrés par deux gouvernements différents.
Les efforts incessants pour que, à Taiwan, le bonheur de l’homme soit l’objectif de toute politique, ont fait que la République de Chine a gagné la confiance de la société internationale. Avant l’année 2008, les citoyens taïwanais pouvaient entrer dans 54 pays du monde sans visa.

Aujourd’hui, ce peuple est dispensé de visa dans 128 pays, dont les pays de l’Union européenne, le Canada et bientôt les Etats-Unis d’Amérique, qui leur accorderont le même traitement à partir du mois prochain. Le respect et la confiance, depuis la prise de fonction en 2008 du président de la République de Chine, MA Ying-Jeou, ont doublé dans la société internationale en l’espace de quatre ans.

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com

Dominique Domerçant

dominiquedomercant@gmail.com








Accueil | Plan du site | info visites 331567

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network