CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Jusques à quand Beria ? - par : Jean Erich René

vendredi 9 juillet 2010 par Erich Jean René

Jusques à quand Beria ?

Jean Erich René
erichrene@bell.net

L’élimination du Brésil et de l’Argentine causant des morts et des blessés marque la fin de la Coupe du Monde en Haïti et de la trêve des manifestations politiques. Désormais le désespoir trône partout. Il ne reste que le miracle pour apporter un ouf de soulagement à ce peuple qui souffre mais qui attend tout sans rien recevoir. Ce pays croupit dans la misère, la crasse et l’insécurité sous la dictature d’une bande de médiocres et de voleurs qui ne font que parasiter l’économie nationale. Préval surnommé Beria, c’est à dire l’homme le plus farouche de la Gestapo, arrive toujours à concrétiser ses fantasmes, à cause de la veulerie et l’esprit de lucre de la classe politique qui se laisse toujours prendre au même piège. Au cours de son premier mandat Préval a roulé dans la farine nos leaders. Aujourd’hui il livre les mêmes jeux sordides pour les endormir et les chasser de la plateforme politique. A dire vrai l’Opposition a toujours été feinte. Il n’est pas étonnant de remarquer certains leaders dans les manifestations au cours de la journée puis de les retrouver le soir au Palais national. Ils commencent à se dissocier de Préval lorsqu’il a déclaré : deuxième mitan.

Il faut un climat de tension pour permettre à Préval de diriger. Dans les eaux troubles, il nage mieux puisqu’il peut tout se permettre sans être vu. Comment Préval, sans avoir fiché un seul poteau en terre en Haïti, a-t-il pu exécuter deux mandats présidentiels ? C’est parce qu’il ne se foute de rien et ne s’embarrasse d’aucun scrupule pour éliminer tous les obstacles qui le gênent. On se souvient des accusations accablantes de l’épouse du Major Winner contre le Premier Ministre de Jean Bertrand Aristide, nul autre que René Préval qui a connecté des électrodes à son vagin. Ce cas de figure suffit pour illustrer aux yeux de tous, le cynisme de l’homme qui nous dirige. Le passé de Préval comme activiste politique sous le Gouvernement d’Aristide milite contre lui parce qu’il n’avait pas protégé ses arrières.

Pour maitriser la scène politique et les leviers économiques du pays, un climat d’insécurité est créé à souhait. La militance remplace la compétence. D’où l’exode massive des cadres du pays en Europe et surtout en Amérique du Nord pour échapper à la mort et à la misère. La fuite suspecte des prisonniers politiques au Pénitencier National le 12 janvier 2010 est une stratégie utilisée pour dédouaner le Gouvernement des cas d’assassinat et de kidnapping des opposants du régime.en vue des prochaines élections. Le scandale de la fusillade des prisonniers des Cayes vise à éliminer des témoins gênants pour ne pas rééditer l’erreur d’Amaral. Tant pis pour les serviteurs du diable. Tôt ou tard , il va les manger tous. On n’éprouve aucun respect même pour nos morts ramassés à la pelle et jetés comme à Auschwitz dans des charniers. A moitié recouverts, on voit encore des bras brandissant leur indignation et leur colère pour le traitement infligé à leurs cadavres.

Haïti va-t-elle sortir de cette situation ? On sent une fatigue et un sentiment de découragement tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Les pirouettes de René Préval dans la Caraïbe et en Amérique du Sud aussi bien que l’arrogance de ces initiatives politiques pour lancer les élections sont de simples parades pour impressionner la Classe Politique et la tétaniser. Peut-il lancer comme François Duvalier le cri de Jacmel juste pour laisser l’impression qu’il va passer à Gauche et renverser les vapeurs ? Cette politique n’est plus payante avec la fin de la Guerre froide. De plus, le Houngan Ti Boss de Port Margot est mort. Il ne peut plus réchauffer son point LAFANMI SELAVI. En politique haïtienne si on ne se comporte pas en lion on est dévoré comme un mouton (JLT). Il est vrai que le 55e Président d’Haïti a à sa disposition les caisses publiques et l’Appareil étatique mais la Classe Politique doit saisir comme arme imparable la technicalité des élections pour terrasser le démon. Jusques à quand Beria !








Accueil | Plan du site | info visites 316579

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network