CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti et le Mexique en mode renforcement

vendredi 13 avril 2012 par Administrator

Le temps est au renforcement des relations entre Mexico et Port-au-Prince. La coopération mexicaine pèse quelque 23 millions de dollars en projets de développement, souligne Martelly, qui, pour la circonstance, a "canto" comme un mariachi pour son homologue Felipe Calderon, le premier président mexicain à visiter Haïti.

Haïti : Michel J. Martelly, au pays du compas, chante la ranchera. Boute-en-train, le chef de l’Etat haïtien, sans écharpe, plonge volontier dans ses souvenirs de jeunesse peuplés de hits à l’eau de rose ou mélancolique... de célèbres mariachis mexicains sous les yeux ravis de son homologue Felipe Calderon, au palais national, mercredi 12 avril 2012. « C’est pour la bonne cause ». Le temps est au renforcement de la coopération entre Mexico et Port-au-Prince, souligne Martelly, fier d’accueillir pour la première fois en Haïti un chef d’Etat mexicain.

« Cette visite est un signe évident de renforcement », insiste le président d’Haïti, revenant, dans la foulée, sur le soutien d’Alexandre Pétion en 1816 au général Francisco Xavier Mina et sur le sang versé par des Haïtiens, aux cotés de Mexicains, à Tampico, le 15 avril 1817, dans la guerre de l’indépendance de ce géant de l’Amérique du Nord contre l’Espagne.

La coopération mexicaine en Haïti aujourd’hui, c’est plus de 23 millions de dollars américains investis dans l’éducation, la santé, l’agriculture, met en avant Martelly, heureux de la réactivation de la commission haïtiano-mexicaine, une plateforme importante, un creuset où les stratégies, accords, ententes seront définis dans l’intérêt des deux nations. Ils porteront sur la lutte contre la criminalité, la migration, les relations commerciales, culturelles, entre autres, détaille Michel Joseph Martelly, reconnaissant de l’assistance fournie par le Mexique à plus de 80 000 sinistrés du tremblement de terre du 12 janvier.


Content d’annoncer la disponibilité de 300 bourses d’études pour des étudiants haïtiens, une assistance technique à définir pour le CEP, l’inauguration d’un certain nombre de projets financés par « L’alliance mexicaine pour Haïti », Martelly s’est mis en mode charme. Devant un parterre d’investisseurs mexicains, le président haïtien rappelle une nouvelle fois que « Haiti is open for business ». La stabilité est indispensable à la croissance de l’économie, selon le président haitien. Sur ce front, Martelly s’est engagé à renforcer l’Etat de droit et effectuer les réformes nécessaires pour rendre le pays attractif pour les investissements.

Calderon, même tempo

Comme Martelly, Felipe Calderon vante le renforcement. « Haïti doit voir dans le Mexique un pays frère », explique Felipe Calderon, qui mise beaucoup sur la Chambre de commerce mexicano-haïtienne pour renforcer les liens commerciaux entre les deux pays. Même si les relations commerciales entre les deux pays sont devenues plus importantes au cours des dix dernières années, elles doivent l’être encore plus dans le futur, indique le président mexicain, sous les yeux de son épouse et d’une importante délégation d’hommes d’affaires.

L’alliance mexicaine pour Haïti, selon Calderon, investit 5 millions de dollars dans des travaux d’intérêt public dont la construction d’un centre santé, de marché, d’une école professionnelle, énumère-t-il avant de filer, comme l’aurait fait la célèbre souris mexicaine, Speedy Gonzalez, pour inaugurer une école à Tabarre, car son avion l’attendait sur le tarmac de l’aéroport international ...

Roberson Alphonse

ralphonse@lenouvelliste.com

Voir en ligne : www.lenouvelliste.com







Accueil | Plan du site | info visites 317988

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Mexique   Politique de publication

Haitimonde Network