CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti en Marche, édition du 14 au 20 Octobre 2009 • Vol XXIII • Nº 38

mardi 13 octobre 2009 par William Toussaint

SOMMAIRE :

L’EVENEMENT

11 morts dans l’accident d’un avion de la Minustah p.1

CRIMINALITE

Un kidnapping déjoué : l’otage relâché et les kid­nappeurs en fuite p.1
Le dilemme des taxis motos utilisés par les bandits p.2
Interpol renforce ses capacités en Haïti p.9

EDITORIAL

Nouvelle escalade de la criminalité : est-ce une pure coïncidence ? p.1

ECONOMIE

Cité Soleil choisi pour un immense parc industriel ;
Mais est-ce pour reproduire la même disparité révol­tante ? p.1
Haïti, hôte d’une importante rencontre sur l’investissement p.9

ANALYSE

La valse des millions mais l’aide pèche autant par la quantité que par la qualité p.5

DIASPORA

Situation désastreuse pour les Haïtiens face à la crise économique aux Etats-Unis p.2

SOCIAL

Crise à l’Université d’Etat : recommandations p.4

MEDIAS

L’ambassadeur dominicain exprime des doutes sur les déclarations prêtées à Amaral Duclona p.6

LE TEMPS DES NOBEL

Barack Obama, Prix Nobel de la Paix p.8
Un Haïtien peut-il gagner le Nobel ? p.8

SANTE

Carter en mission contre la malaria en Haïti p.11

LIBRE PENSER

Cheveux blancs ! p.12
En guise de réponse à mes détracteurs et aux justes préoccupations des compatriotes de bonne volonté p.12

ENVIRONNEMENT

Porto Alegre ! p.13

CREOLE

Maximilien Laroche : moun andeyò p.15

EN BREF :


11 morts  : c’est le bilan de l’accident d’un avion de la MINUSTAH

L’accident a eu lieu le vendredi 9 octobre, vers midi, quand l’avion effectuant une mission
de reconnaissance a heurté le flanc d’une montagne. L’appareil avait à son bord 11 personnes, des soldats Uruguayens et Jordaniens et les commandants des deux corps. Il était parti de Port-au-Prince. Les habitants de Ganthier, peu de temps avant le terrible accident, ont eu l’impression que le pilote avait perdu sa route. Celui-ci s’est engagé dans une zone très dangereuse abritant des mornes de haute altitude peu avant qu’il ne s’écrasât. Il n’y a aucun survivant. La Minustah a envoyé un hélicoptère pour récupérer les corps qui ont été ramenés à Port-au-Prince. Le Président René Préval a adressé une lettre de condoléances au Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. « Nous ressentons douloureusement cette catastrophe qui endeuille
la MINUSTAH, particulièrement les contingents jordanien et uruguayen. Nous avons exprimé nos sentiments au roi Abdallah II de Jordanie et au président Vàsquez Rosas  » écrit le président haïtien qui reste persuadé que la MINUSTAH continuera à accomplir sa mission auprès du Peuple haïtien, particulièrement le renforcement de la Police Nationale d’Haïti  ». On a appris que l’armée uruguayenne a envoyé deux hauts gradés pour aider dans l’enquête sur les causes de l’accident. Le site de l’accident a été sécurisé et restera sous contrôle jusqu’à ce que tous les éléments d’information nécessaires à l’investigation aient pu être recueillis. Conformément aux normes internationales, les enquêteurs du pays propriétaire de l’avion (l’Uruguay), du pays de fabrication (l‘Espagne) et Haïti (où l’accident a eu lieu) examineront ensemble l’épave pour déterminer les causes de cette tragédie.Mardi 13 octobre, une cérémonie pour honorer la mémoire des casques bleus – cinq Jordaniens et six Uruguayens - qui ont perdu la vie dans l’accident aura lieu et tout de suite après les corps des victimes seront rapatriés dans leur pays d’origine.

Voilà fête ses dix ans

Dans une atmosphère décontractée, en présence d’une vingtaine de journalistes, les responsables
de la compagnie de téléphonie mobile, Voilà, lors d’une cérémonie organisée le mardi 6 octobre dernier, au Karibe Convention Center, ont fait le bilan de leur dix ans de fonctionnement sur le territoire haïtien.Lancée en 1999, la Compagnie a, au cours de ces années, apporté une contribution particulière
dans le domaine de la télécommunication en Haïti.Aujourd’hui, s’est réjoui le Président directeur général de la compagnie, Robin Padberg,
Voilà compte près d’un million (1.000.000) de clients recouvrant plus de 90% du territoire national.Avec Voilà, la communication est, de nos jours, beaucoup plus accessible à la population
des zones reculées d’Haïti, a poursuivi M. Padberg. A côté de sa contribution pour faciliter la communication dans le pays, Voilà s’est lancé également dans le social (l’éducation, les sports, la culture), à travers les dix départements
géographiques du pays, ceci avec la mise en place de la Fondation Voilà.Des groupes musicaux sponsorisés par la compagnie ont animé samedi, un grand concert, au Champ de mars, au centre ville de Port-au-Prince, pour célébrer les 10 ans de Voilà avec toute la population. Le PDG de la compagnie se dit également satisfait du classement attribué à Voilà parmi d’autres entreprises du pays.Voilà vient d’être classée par la revue Haïti Challenge en tête de liste des 100 meilleurs entreprises en Haïti, souligne M. Padberg. Voilà compte en terme d’emplois directs et indirects plus de 600 employés, 170 concessionnaires
à travers Haïti, 15 000 agents.Au cours de cette cérémonie pour la presse, les responsables de Voilà en ont profité pour lancer de nouveaux services tels  : un téléphone V509, un téléphone Solaire et la possibilité
pour les clients de Voilà de consulter les derniers numéros de la loterie (consultation appelée chez nous Tchala) à partir de leur téléphone potable. (reportage de Veronika)

Une nouvelle Protectrice du Citoyen

La semaine dernière ont eu lieu la prestation de serment et l’installation de la nouvelle Protectrice du Citoyen. Il s’agit de Madame Florence Elie qui a prêté serment le mardi 6 Octobre devant les juges du tribunal de cassation et a été installée après à la tête de l’OPC, Office de Protection du citoyen.

Presse : un nouveau comité à la tête de l’Association des journalistes haïtiens (AJH)

Israël Jacky Cantave a rejoint Jacques Desrosiers et Marie Raphaëlle Pierre au comité de l’AJH. Le nouveau comité a été élu le 10 octobre dernier pour deux ans et promet d’oeuvrer pour améliorer l’image de la presse haïtienne.Seulement quatre candidatures ont été retenues pour participer à l’élection d’un nouveau comité à la tête de l’Association des journalistes haïtiens : Jacques Desrosiers, secrétaire
général sortant, sans concurrent, Marie Raphaëlle Pierre, trésorière sortante, sans concurrent, Léonne Alexis (Magik 9) et Israël Jacky Cantave (Radio Caraïbes) au poste de secrétaire général adjoint.Jacques Desrosiers et Marie Raphaëlle Pierre ont été reconduits sans grande difficulté à la majorité des journalistes présents. Avec 40 voix, Israël Jacky Cantave l’a emporté sur sa concurrente, Léonne Alexis (30 voix) et devient le nouveau secrétaire général adjoint en remplacement d’Eddy Jackson Alexis.Le comité sortant s’est accordé un satisfecit pour le travail accompli lors de son premier mandat. Pour le second mandat, le nouveau comité entend multiplier les initiatives pour redorer le blason de la presse. Il convient d’agir au niveau de la formation et de la pratique,
a laissé entendre Jacques Desrosiers.

Un câble de fibre optique reliant les Bahamas à Haïti

C’est une firme bahaméenne, la BTC, qui a révélé l’existence d’un accord conclu avec la Téléco, ceci pour faciliter l’échange de données entre Haïti, les Bahamas et les Etats Unis via un câble de fibre optique. Un porte-parole de la BTC a précisé que tous les travaux ont été réalisés pour permettre aux consommateurs d’utiliser les lignes qui sont déjà opérationnelles en Haïti.Le directeur de la Téléco, Michel Présumé, a confirmé la nouvelle . « Le câble sous-marin
de fibre optique donne une ouverture sur le monde extérieur « , indique M. Présumé faisant remarquer que les opérateurs pourront mieux servir la population. Il confirme que le plan est opérationnel dans le pays depuis quelques semaines et explique que des opérateurs locaux ont déjà signé des contrats d’exploitation du câble.Par ailleurs, Michel Présumé annonce la mise en application d’autres dispositions qui permettront d’améliorer les services dans le domaine de la télécommunication. Il envisage
d’améliorer les infrastructures numériques à travers le pays.La communication par le câble de fibre optique permettra d’obtenir des services plus fiables qui ne seront pas affectés lors des catastrophes naturelles.

L’ambassadeur dominicain en Haïti met en doute les révélations d’Amaral Duclona rapportées par Haïti Observateur

L’ancien caïd de Cité Soleil, arrêté en République dominicaine, aurait fait des révéla tions lors de son interrogatoire, impliquant des autorités du gouvernement haïtien comme quoi il aurait été hébergé au Palais National et même chez la soeur du président alors que toutes les polices du pays étaient à sa recherche. Cependant, voilà  : Amaral Duclona reconnaît être l’auteur (du moins selon l’article de Haïti Observateur) de certains assassinats perpétrés en Haïti alors qu’il était censé se trouver déjà réfugié en République dominicaine. La disparition de Robert Marcelo, par exemple, est survenue près de deux ans après que Duclona ait laissé Haïti pour fuir son arrestation par la police haïtienne et les troupes de l’ONU. Lui était-il donc possible de faire le va-et-vient et de traverser la frontière pour exécuter un « contrat  », puis retraverser en République voisine, ni vu, ni connu  ?Les autorités judiciaires dominicaines doivent se prononcer sur l’extradition du prévenu vers la France (ou Haïti) le 14 octobre prochain. Une sorte de suspense règne à ce sujet puisque les deux pays sollicitent de recevoir le fameux chef de bande de Cité Soleil.

La Banque mondiale procède à une évaluation de ses projets en Haïti

La Banque Mondiale annonce pour le 12 octobre prochain l’évaluation des projets qu’elle finance en Haïti. Ces projets sont au nombre de 15 et ils totalisent 187 millions de dollars. Ces projets de la Banque Mondiale couvrent l’énergie et les transports, le développement communautaire en milieu rural et urbain, le développement urbain, incluant l’éducation et l’accès à l’eau potable et à l’assainissement en milieu rural, l’appui à la gouvernance économique, la prévention et la gestion des risques et désastres naturels. Il s’agira avec cette évaluation que veut faire la Banque mondiale d’examiner la performance du personnel y travaillant
et d’identifier les facteurs empêchant à certains de ces projets d’atteindre les objectifs fixés.

Lancement officiel du projet USAID/WINNER

Le Projet WINNER est financé par le gouvernement américain et vise d’arrêter la dégradation de nos bassins versants, en protégeant les populations vulnérables et en remettant en état nos infrastructures rurales.Ce projet se veut être un partenariat Public-Privé-Paysan et sera soutenu
par l’Etat haïtien qui se propose d’organiser l’accès des produits agricoles au marché national et international, d’organiser l’accès au crédit, de garantir au producteur des prix incitatifs pour ses produits.

POUR LIRE LE JOURNAL AU COMPLET OUVRIR LE FICHIER JOINT

PDF - 5.7 Mo







Accueil | Plan du site | info visites 316579

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network