CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

« Haïti doit chercher une autre alternative après le PetroCaribe », suggère Moïse Jean-Charles

vendredi 13 mars 2015 par William Toussaint

L’ex-sénateur Moïse Jean-Charles a fait le point, mercredi, sur sa participation au forum de deux jours organisé à Trinidad and Tobago, les 4 et 5 mars 2015, autour du thème : ‘’ L’investissement dans la Caraïbe’’. Ce forum, qui a réuni les pays de la Caraïbe et de l’Amérique latine, a été un succès, selon l’ancien sénateur, pour la région et pour Haïti. « Trinidad and Tobago va devenir un centre financier pour encourager le développement dans la région », a expliqué le militant politique, lors d’une conférence de presse tenue au Rendez-vous 33, cinq jours après sa participation au forum de l’investissement dans la Caraïbe.

« Cette rencontre, qui a réuni des ministres des Finances et des gouverneurs de banques centrales des pays de l’Amérique latine et de la Caraïbe, ainsi que les institutions financières de la région, ajoute M. Jean-Charles, permettra aux pays de faire des prêts à des taux plus abordables par rapport à la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, en vue de réaliser des projets liés au développement », a précisé l’ancien parlementaire, qui considère sa participation comme une victoire diplomatique sur l’équipe au pouvoir.

D’un autre côté, il n’a pas caché son scepticisme sur la continuité du fonds PetroCaribe. Moïse Jean-Charles estime qu’on doit prendre nos responsabilités en main afin de trouver d’autres portes de sortie quand l’occasion se présentera.

Des sujets relatifs à la mobilisation des rues, l’organisation des prochaines élections et l’insécurité ont été abordés sans langue de bois par le damné de la politique. Conscient que la mobilisation a perdu ces derniers jours sa vitesse de croisière en termes de regroupement des membres de la population, l’opposant farouche au pouvoir en place s’est dit déterminé à retrousser ses manches pour donner une bouffée d’oxygène à la mobilisation qui consiste à déraciner le pouvoir en place. Selon lui, ce dernier n’inspire aucune confiance pour réaliser les élections dans le pays. « Les conditions ne seront pas encore réunies pour organiser les prochaines élections tant que Michel Martelly sera au pouvoir », a-t-il tempêté soulignant que les élections générales doivent être organisées cette année.

Réagissant sur la recrudescence de l’insécurité qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans la région métropolitaine notamment, Moïse Jean-Charles n’y va pas par quatre chemins pour jeter la responsabilité sur l’équipe en place. « C’est une perspective du pouvoir visant à créer des situations de turbulence au sein de la population pour voler les scrutins », a lancé l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles.

Auteur : Michelson Césaire








Accueil | Plan du site | info visites 272184

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network