CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti - Social : Violents affrontements à Dajabon - Haitilibre.com

dimanche 31 octobre 2010 par Administrator

Le marché binational traditionnel, qui a lieu les lundi et vendredi à la frontière, a été annulé sur décision des autorités des deux pays. Des centaines d’haïtiens refusant cette décision ont essayer de traverser la rivière Massacre, dans la ville d’Ouanaminthe, pour se rendre malgré tout sur le territoire dominicain et acheter des aliments, mais ont été dispersées par des hommes armée de bâton.

Rappel des faits :

Lors d’une rencontre mercredi, Bautista Rojas Gomez avait annoncé la réouverture des marchés de la zone frontière binationale en précisant que ceux-ci devront respecter les mesures d’hygiène et de contrôle mises en place par le Ministère de la Santé afin de prévenir la pénétration du choléra sur le territoire dominicain. Ce qui a motivé les réactions violentes de ce vendredi, c’est la décision des dominicains d’interdire tous les produits haïtiens sur le marché, une mesure vivement contesté par la partie haïtienne qui conteste les raisons et son caractère injuste sur le plan commercial notamment. Jean Baptiste Bien-Aimé à Dajabon, Le consul haïtien, qui a participé à la rencontre de mercredi aux côtés du maire de Ouanaminthe et des commerçants haïtiens s’est déclaré opposé à la « proposition » dominicaine. Une autre rencontre est prévue le 5 novembre en vue d’essayer harmoniser les positions.

L’homme d’affaires haïtien Paul Baricua Renson, à informé la presse que ses compatriotes sont interdits d’entrée sur le territoire dominicain sauf s’ils sont munis d’un passeport ou d’un visa pour ce pays « cette décision a fait beaucoup de remous entre les différents secteurs » a t-il précisé et il met en garde les autorités des conséquences négatives que cela pourraient entraîner.

Lundi dernier, la Police Nationale Haïtienne (PNH) appuyée par la Minustah avait déjà réprimé, en utilisant des gaz lacrymogènes, une manifestation d’haïtiens qui protestaient contre la fermeture du marché.

Le Gouvernement dominicain, à cette semaine, procédé au renforcement militaire de sa frontière terrestre (près de 200 militaires supplémentaires). Les membres du CESFRONT, une unité spéciale de surveillance des frontières dominicaines, accompagnée du procureur du Nord-Ouest a procédé à l’arrestation d’au moins 170 Haïtiens sans papiers qui ont été remis aux autorités de l’immigration à Dajabón en vue d’être renvoyé en Haïti.

Toutefois, vers 09:15 du matin, dans Ouanaminthe, environ une centaine haïtiens armées de bâtons et de machettes sur le vieux pont de Dajabón (du côté haïtien), ont exigé la libération de leurs compatriotes appréhendés après avoir franchi illégalement la frontière dominicaine. Après les procédures en usages, les services de l’immigration dominicaine, ont renvoyé en Haïti toutes les personnes arrêtées.

Le calme est revenu sur la frontière.








Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Republique Dominicaine   Politique de publication

Haitimonde Network