CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti-Petrocaribe : Au-delà du pétrole

mercredi 11 septembre 2013 par Administrator

Les interventions des officiels, en particulier des Haïtiens, à l’issue de la 11e réunion du conseil des ministres de Petrocaribe, ont été dans le sens de l’éradication de la pauvreté, de la faim, et de la nécessité d’une coopération allant au-delà du pétrole.

Cette 11e rencontre s’est tenue les 6 et 7 septembre à Petionville (municipalité à l’est de la capitale). 21 délégations devaient évaluer la mise en place de la Zone économique Petrocaribe (Zep), une plateforme de coopération économique entre les pays concernés par le programme Petrocaribe.

Déjà le 6 septembre 2013, le secrétaire exécutif de Petrocaribe, Astro Bal Chavez, a souligné la collaboration du programme des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) avec Petrocaribe.

« J’aurais aimé que ces discussions, ouvertes et démocratiques, aboutissent à des mécanismes de combat contre la pauvreté », a espéré le président haïtien, Joseph Michel Martelly, à l’ouverture de la séance du conseil des ministres, le 7 septembre 2013.

De son côté, le premier ministre Laurent Lamothe croit que l’établissement de la Zep est « une percée majeure pour les producteurs haïtiens et (une contribution pour) redynamiser l’économie haïtienne ».

« Le but ultime est de lutter contre la pauvreté extrême, l’exclusion sociale, la promotion de l’éducation universelle et de la santé », a-t-il indiqué.

Le président Martelly, dont l’administration a hérité de cet accord de coopération énergétique, au départ, semble très enthousiaste dans la construction de la Zep.

« Haïti participera avec enthousiasme à toutes les étapes de la mise en oeuvre et de la structuration de la zone économique Pétrocaribe », promet Martelly, avec sa verve connue et ses envolées lyriques atypiques.

Pas seulement du pétrole

Aux deux bateaux qui transportent les produits pétroliers dans la région, le ministre Rafael Ramirez annonce que le Venezuela va rajouter un troisième pour « le transport des marchandises, dans le cadre des échanges commerciaux dans les Caraïbes ».

Selon les informations communiquées par le politique vénezuelien, son pays a satisfait, jusqu’ici, 43% des besoins des Caraïbes en pétrole.

« L’autre partie, nous pouvons la couvrir avec les énergies renouvelables, telles l’éolienne et le photovoltaïque », continue-t-il.

Cela n’empêche pas le ministre chargé de la sécurité énergétique, René Jean-Jumeau, d’aborder la question de la disponibilité des produits pétroliers et de leurs crises [réelles ou provoquées], de raretés périodiques en Haïti.

Dans le cadre d’un processus de résolution de ces problèmes, le gouvernement haïtien travaillerait sur l’augmentation de stocks stratégiques des produits pétroliers en Haïti, selon le ministre Jean-Jumeau.

Le président haïtien affirme comprendre également « qu’il ne s’agit pas seulement de pétrole et d’argent, mais de solidarité, de complémentarité, de partage, de respect mutuel, d’intégration régionale ».

Plusieurs résolutions ont été signées entre les États, « dans le sens de la construction de la Zep », à la fin de cette deuxième séance de travail du groupe Ad hoc de Petrocaribe.

AlterPresse








Accueil | Plan du site | info visites 321063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network