CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti - Jacmel : Fausse rumeur de séisme, au moins 10 élèves blessés - par : Claudy Bélizaire

mercredi 13 octobre 2010 par Administrator

Exactement 9 mois après le séisme qui a frappé Haïti, une situation de panique a régné hier après-midi, 12 Octobre, au Collège Saint Louis de Jacmel situé sur la Barranquilla.

Au moins une dizaine d’élèves ont été blessés et d’autres se sont évanoui lors du passage d’un bulldozer devant cet établissement scolaire.Sentant le sol vibrer, les élèves ont immédiatement pensé qu’il pouvait s’agir d’une réplique sismique, pris de panique beaucoup d’entre eux, qui se trouvaient à l’étage du bâtiment ont sauté par les fenêtres se blessant dans leur chute.

Au moins une dizaine d’élèves ont été transportés rapidement à l’hôpital par une Ambulance de la Croix Rouge régionale. Certains élèves du Collège Saint Louis gravement choqués par cet événement, interrogés par Haitilibre, ont exprimé leurs inquiétudes, malgré que le bâtiment logeant l’école, dont deux étages avaient été détruits a depuis été reconstruit. « Nous sommes tous traumatisés depuis le tremblement de terre dévastateur qui a coûté la vie à plusieurs milliers de nos compatriotes, nous ne pouvons pas oublier cette date du 12 Janvier ni les sensations des secousses » ont-ils précisé.

Djennie Théodore, directrice du Collège Saint Louis de Jacmel qui elle aussi était sous le choc a indiqué que « les autorités de la commune de Jacmel devraient adopter des mesures afin d’interdire la circulation de véhicules lourd pendant les heures de classe ou de ne pas fréquenter les rues où il y a des établissements scolaires en activités ».

Cette situation de panique a paralysé certaines d’autres écoles de la ville, notamment le Lycée Pinchinat et l’école Normale Instituteur. Des rumeurs circulaient en ville concernant un risque de réplique sismique, après vérification auprès du U.S. Geological Survey (USGS) et d’autres centres de surveillance, aucune activité tellurique n’a été signalé à Jacmel ce jour là. La psychose du séisme du 12 janvier dernier demeure un véritable trauma pour de nombreux haïtiens de tout âge et la moindre vibration peut provoquer encore aujourd’hui des mouvements de panique dramatique.

Jean Marc Marcelin, président de l’Association des Éducatrices et Éducateurs de Jacmel (AEJ) qui participait Dimanche 10 Octobre à une émission de Radio, animé par notre Journaliste Claudy Bélizaire à Jacmel, avait plaidé en faveur d’une campagne d’éducation civique dans les écoles visant à former et à sensibiliser les élèves sur le comportement qu’ils devraient avoir en cas d’une éventuelle catastrophe naturelle. Le président de l’AEJ sollicitait du ministère de l’Éducation Nationale, un encadrement psychosocial pour les enseignants pour l’année académique 2010-2011.

HL/ Claudy Bélizaire








Accueil | Plan du site | info visites 317950

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network