CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti - Football : Edson Araujo nouvel entraineur des Grenadiers

vendredi 17 septembre 2010 par Administrator

C’est hier matin au Villate, à Pétion Ville, que la Fédération Haïtienne de Football (FHF), la DIGICEL et VIVA RIO ont présenté le nouvel Entraîneur National Edson Araujo Tavares qui a signé un contrat de quatre ans avec la FHF. Cet accord est intervenu à la faveur d’une convention de coopération signée en Mai dernier entre la FHF et l’ONG brésilien VIVA RIO pour le développement du football haïtien.

Edson Tavares, 54 ans est né au Brésil, à Rio de Janeiro. Polyglotte, il parle couramment 6 langues : le Français, l’Anglais, l’Espagnol et le Portugais, le Chinois et l’Arabe il a fait une carrière de joueur au Brésil au Vasco da Gama avant d’être transféré en Suisse où il a vécu 10 ans. C’est aussi en Suisse qu’il a obtenu son diplôme en Éducation physique et sa licence d’Entraineur de football. Par la suite, il a effectué une carrière d’Entraineur qui l’a conduit tour à tour en Suisse, en Asie (Chine, Vietnam, Oman, Koweït, Iran, Irak,etc...) avec un intermède à la tête de l’équipe nationale du Chili comme assistant et directeur Technique.

L’Homme est arrivé plein d’enthousiasme et d’ambition estimant que le niveau des équipes nationales de notre zone de la CONCACAF est assez équilibré derrière les USA et le Mexique, quasiment intouchables, et qu’il est plus facile de se qualifier pour une compétition nationale dans la zone.

Mais le coach ne veut pas soulever d’expectative et ni de vent de folie : « les expectatives sont toujours suivies de frustration. Ce n’est pas parce que je suis un entraineur d’expérience ou parce que je suis brésilien que je vais brusquement tout changer. Ici quand on arrive au pays, la première impression est qu’il s’agit d’un pays dévasté et qui mérite d’être reconstruit tout de suite. J’ai eu une idée des joueurs haïtiens qui jouent a l’extérieur, j’ai une bonne impression aussi à travers les filles que je viens de découvrir au Brésil. Si le niveau des garçons n’est pas trop loin des filles, on peut faire quelque chose. J’attends de mieux connaître les joueurs que j’aurai à ma disposition, mais je peux garantir un travail professionnel, sérieux qui donnera certainement des fruits mais il faut surtout penser dans le long terme, j’aime travailler avec le temps. »








Accueil | Plan du site | info visites 331389

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Actualités Sportives   Politique de publication

Haitimonde Network