CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti - Économie : Restrictions dramatiques sur les marchés binationaux

mercredi 17 novembre 2010 par Administrator

Le commerce de vêtements usagés est interdit depuis lundi sur les marchés binationaux (Dajabon, Jimani et Elías Piña) dans le cadre des mesures préventives contre l’épidémie de choléra, dont le premier cas, en provenance d’Haïti, a été confirmé officiellement hier en République Dominicaine.

Lundi, à Dajabón, un marché binational situé à environ 300 kilomètres au nord-ouest de Santo Domingo, a ouvert avec 4 heures de retard, en raison de cette nouvelle mesure. Les militaires empêchant les commerçants haïtiens, qui se consacrent à la vente de vêtements, d’entrer avec leurs marchandises. Après les restrictions portant sur les aliments et les boissons faits maison, on se demande bien ce que vont pouvoir vendre nos compatriotes.

Les ballots de vêtements usagés en provenance des États-Unis ainsi que les chaussures données par le Canada et l’Union européenne, qui représentent les principaux produits vendus par les marchands Haïtiens ne pourront plus être vendu, tant que le choléra ne sera pas sous contrôle en Haïti. Économiquement, cette mesure va faire très mal aux commerçants haïtiens. Le Centre d’exportation et d’investissement (CEI-RD) estime en effet, que ce marché représentent 3 millions de dollars annuellement.

Bautista Rojas, le ministre dominicain de la Santé, a déclaré que cette nouvelle mesure avait pour objectif de prévenir la propagation du choléra. Bien qu’aucune preuve matérielle ne prouve que ces marchandises puissent être un vecteur de la maladie, le ministre à ajouté qu’il ne pouvait pas garantir à la population que c’était sans danger. Il a souligné que ces vêtements sont ensuite revendu sur les marchés aux puces et les petites boutiques à travers à travers toute la République Dominicaine.

En fait, le choléra est un bon prétexte pour les dominicains, qui avait déjà tenté sans succès depuis 2002, d’interdire l’importation de ces marchandises usagés (qui nuisaient, d’après eux, à la production locale...). Mais sous la pression des importateurs, le gouvernement dominicain n’avait pu faire cesser ces importations.

D’autres mesures sont envisagées, et vont affecter considérablement les haïtiens dans le pays voisin. En effet, Luis Garcia, le porte-parole du Ministère de la Santé, a expliqué qu’un mécanisme visant à limiter la mobilité des vendeurs haïtiens dans les rues allait être mis en place. Sachant que la plupart des vendeurs ambulants haïtiens, dans le pays voisin, sont des illégaux, il est à craindre que cette mesure serve de prétexte au gouvernement dominicain pour augmenter le nombre d’expulsion d’haïtiens, réfugiés sur leur territoire. Mais au delà de la raison sanitaire, c’est une façon pour le gouvernement dominicain, de tenter de mettre un terme, à la « guerre » de territoire que se livrent quotidiennement les vendeurs dominicains et haïtiens.








Accueil | Plan du site | info visites 316229

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LA DIASPORA & LES ECHANGES CULTURELLES  Suivre la vie du site Republique Dominicaine   Politique de publication

Haitimonde Network