CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Haïti - Économie : Interdiction des produits avicoles, plus politique que sanitaire ?

lundi 12 août 2013 par Administrator

Luis Ramon Rodriguez, le Ministre dominicain de l’Agriculture a fait savoir que des techniciens des deux pays, sont en train d’élaborer un accord sur les normes sanitaires pour permettre aux produits avicoles, qu’Haïti a interdit, de réintégrer le marché haïtien ; précisant que ces experts ont clairement établi le type et les conditions des fermes avicoles dominicaines, qui pourront être inspectés par les autorités haïtiennes pour vérifier leur état sanitaires

« La République Dominicaine a travaillé au niveau diplomatique, politique et technique », espérant que la crise résultante de l’interdiction d’Haïti, soit résolu par la Commission mixte bilatérale dans les plus brefs délais.

L’Ambassadeur d’Haïti en République voisine, Fritz Cinéas, a confirmé que l’impasse provenant de l’interdiction faite par Haïti aux œufs, poulets et autres produits dominicains, était en train d’être résolue par le dialogue autour de la table de négociations, soulignant qu’il fallait être patient pour que cette question soit résolue de la meilleure façon possible.

En Haïti, depuis l’interdiction par l’État haïtien des produits avicoles de la République voisine, sous le prétexte de la présence supposée de grippe aviaire, depuis lors largement démenti par les instances internationales de santé animale, certains éleveurs se plaignent de cette situation qui, selon eux, a des conséquences néfastes sur la vente des œufs et des poulets locaux.

L’agronome Jean-Jacques Bontemps, qui dirige la ferme JAVEK de Gressier, affirme que cette diminution de la vente a des incidences majeures sur l’économie haïtienne. Il estime que ses ventes de produits locaux, ont diminué de 50% de ce qu’il produisait avant l’interdiction des produits dominicains.

Donel Joseph, le responsable de Association pour la Promotion d’Élevage en Haïti (AHPEL), partage ce point de vue, précisant que cette diminution va non seulement affecter l’économie nationale, mais également plusieurs autres acteurs concernés, notamment les commerçants et les cultivateurs qui fournissent du maïs.

Au delà des accusations infondées de présence de grippe aviaire en République Dominicaine, il est intéressant de mettre en parallèle la venue prochaine, de dirigeants de grands groupes brésiliens œuvrant entre autres dans les secteurs de l’agroalimentaire, qui devrait confirmer leurs intentions d’implantation en Haïti comme l’atteste un accord récemment signé entre Brasil Food le plus grand groupe avicole d’Amérique Latine et Yunus Social Busines, dans le but de relancer la filière avicole en Haïti...

à suivre...

SL/ HaïtiLibre

Voir en ligne : Source : Haitilibre.com







Accueil | Plan du site | info visites 321011

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network