CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Fanmi Lavalas dans les rues pour les dix ans du renversement de Jean-Bertrand Aristide

vendredi 28 février 2014 par Administrator

Quelques centaines de personnes ont gagné les rues jeudi à l’occasion du dixième anniversaire du renversement du président Jean-Bertrand Aristide le 29 février 2004. Les manifestants, accompagnés de plusieurs leaders du mouvement Lavalas, ont témoigné leur sympathie à l’ancien président Aristide tout en critiquant la gestion du pouvoir en place.

La manifestation a pris du temps pour démarrer devant l’ancien local de l’église Saint-Jean Bosco. Hésitation et inquiétude se lisaient sur le visage des dizaines de sympatisants présents de très tôt devant les ruines de l’église Saint-Jean Bosco. Les discussions en petits groupes de sympathisants se portent sur la dissension qui règne entre plusieurs franges du parti, depuis quelque mois. « Chacun des leaders nous raconte une histoire, je ne sais lequel d’entre eux il faut croire », lance un jeune manifestant qui s’impatiente.

Après deux heures de retard, les sympathisants de Fanmi Lavalas, venus de plusieurs quartiers populaires de Port-au-Prince, ont enfin gagné les rues à 11 heures du matin. Accompagnés de plusieurs bandes de rara, les manifestants portaient des affiches contenant des messages montrant leur attachement au representant national de Fanmi Lavalas, Jean-Bertrand Aristide.

« Plus on le persécute, plus nous l’aimons », peut-on lire sur des affiches distribuées au début de cette marche. Les manifestants gagnent la route de Delmas après avoir laissé le point de rencontre. Comme à l’accoutumée, ils traversent plusieurs quartiers populaires avant de mettre le cap sur la destination finale, place de la Constitution, Champ de Mars. Si des membres du directoire du parti Lavalas, d’anciens élus, ont accompagné les manifestants durant le parcours, d’autres figures de proue du mouvement Lavalas ont brillé par leur absence.

« Nous voulons marquer les dix ans de cet autre coup d’Etat dont Jean-Bertrand Aristide a été victime. Fanmi Lavalas veut exprimer sa solidarité envers le président Aristide qui s’est sacrifié sur l’hôtel de la démocratie pour Haïti », a déclaré l’ancien sénateur Louis Gérald Gilles, présent sur le parcours. Les manifestants, eux, s’en prennent continuellement au président Martelly et son équipe. « Martelly doit partir. Il faut que le pouvoir prenne en compte les revendications des masses populaires », martèlent des manifestants, critiquant la gestion du pays par le pouvoir en place.

La marche grandit en nombre durant son passage dans les quartiers populaires comme au Bel-Air. Une foule qui va diminuer graduellement en s’approchant du Champ de Mars. La coordonnatrice nationale de Fanmi Lavalas fera une brève apparition dans la manifestation au niveau de la rue Montalais. Sur tout le parcours, les agents de différentes unités de la police nationale escortent la manifestation. Aucun incident majeur n’a été signalé en rapport avec la marche qui s’est achevée comme prévu à la place de la Constitution.

Le président Jean-Bertrand Aristide a été renversé du pouvoir le 29 février 2004, suite à une série de manifestations et une rébellion armée qui a pris le contrôle du Nord du pays. Le chef de l’État partit en exil en Afrique du Sud pour revenir au pays sept ans plus tard, soit en mars 2011.
Louis-Joseph Olivier
ljolivier@lenouvelliste.com

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 321249

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NOUVELLES D’HAITI  Suivre la vie du site Revue de la Presse en Haiti   Politique de publication

Haitimonde Network