CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Explorer le créole jazz

lundi 30 avril 2012 par Administrator

La Fondation Haïti Jazz organise une table ronde à Le Vilatte ce lundi 30 avril. Pierre Boncy, Claude Carre, Roland Léonard, Hubert Pierre, Joël widmaier, Turgot Théodat et Réginald Policard interviendront dans le cadre de cette table ronde baptisée : « Chita pale sou kreyol Jazz ».

Lors de la Conférence générale de novembre 2011, le 30 avril a été proclamé journée internationale du Jazz par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). La Fondation Haïti Jazz organise une table ronde à Le Vilatte ce lundi pour réfléchir autour du concept : créole jazz.

De 9h à 13h, Pierre Boncy, Claude Carre, Roland Léonard, Hubert Pierre, Joël widmaier, Turgot Théodat et Réginald Policard interviendront dans le cadre de cette table ronde baptisée : « Chita pale sou kreyòl Jazz ».

Le concept, créole jazz, fait l’objet de grand débat dans le circuit musical en Haïti. Les artistes et groupes musicaux qui interprètent la musique jazz prétendent avoir imprimé une touche originale à cette musique dite teintée de couleur locale. Le concept créole jazz semble avoir un contenu clair. C’est une musique jazz d’inspiration folklorique. En d’autres termes, les thèmes interprétés sont puisés dans le folklore haïtien. « Wondol, latibonit, yoyo, complainte paysanne, déclaration paysanne », sont quelques-uns des thèmes revisités par les groupes (Trio) musicaux.

Le jazz est une musique intense et dynamique qui s’adapte facilement à un milieu culturel sans trop grande altération. « Le jazz est un langage universel. C’est à nous d’y mettre une touche nouvelle. Il est bon de mettre le public face à cette réalité universelle qui est également la nôtre », a soutenu Joël Widmaier.

Boulot Valcourt apprécie le concept créole jazz à la lumière de l’histoire de la musique nègre. Selon lui, le Jazz est d’inspiration créole. « Cette musique a traversé aux États-Unis lors de la migration de certains esclaves de l’Ile d’Haïti vers la New Orléans. Un batteur des États-Unis m’a confié avoir découvert que la basique rythmique du jazz est inspirée du folklore haïtien, a révélé, Boulot Valcourt, l’ancien musicien de Caribéan Sextet ajoutant que la musique jazz est une matrice qui influence d’autres genres musicaux populaires par sa liberté d’improvisation ».

D’autres sources font savoir que le jazz est arrivé en Haïti lors de l’occupation américaine en 1915. « Les marines écoutaient du blues et ils avaient installé de gros haut- parleurs sur la place du Champ de Mars pour écouter le jazz. Mais on dansait cette musique aussi dans certains salons bourgeois de Pétion-ville, spécialement chez Carl », a rapporté Roland Léonard. C’est probablement le jazz achevé qui était de retour en Haïti à cette époque.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a proclamé, lors de sa conférence générale de novembre 2011, l’instauration d’une Journée internationale du Jazz le 30 avril pour reconnaître ses vertus comme outil éducatif et comme force de paix (...) de dialogue et de coopération renforcée entre les peuples. « De nombreux gouvernements, organisations de la société civile, institutions éducatives et citoyens, actuellement engagés dans la promotion de la musique jazz, saisissent cette occasion pour favoriser une plus grande appréciation non seulement de cette musique mais aussi de sa contribution à l’édification de sociétés plus inclusives », soutient-on.

Plusieurs dizaines de musiciens interprètent le créole jazz. De même qu’on parle du latin jazz, de la fusion jazz, le créole jazz, une proposition typiquement haïtienne, veut contribuer à enrichir la musique jazz. Une musique de haute qualité.

Hudler Joseph

josephudler@yahoo.fr

Voir en ligne : www.lematinhaiti.com







Accueil | Plan du site | info visites 273964

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SPORTS & CULTURE  Suivre la vie du site Arts & Culture   Politique de publication

Haitimonde Network