CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

EDITO : Voyages et voyances - par : Frantz Duval, Lenouvelliste.com

mercredi 11 janvier 2012 par Administrator

Haïti : Que se passe-t-il en Amérique latine ?
Le président de la République, Michel Joseph Martelly, accompagné du ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Laurent Lamothe, a quitté le pays, ce mardi 10 janvier, pour assister, au Nicaragua, à la cérémonie d’investiture du président Daniel Ortega, réélu en novembre 2011, a annoncé une note de la présidence.

A la veille du 12 janvier, ce voyage suscite des questions. Quelle nécessité d’aller au Nicaragua pour Ortega ? Managua a été, elle aussi, frappée par un séisme il y a longtemps ; on a sans doute des leçons à apprendre en cette ville.

En fait, le président Martelly « profitera de ce court voyage pour s’entretenir avec son homologue nicaraguayen sur plusieurs sujets parmi lesquels figure le programme Petro Caribe dont bénéficie, comme Haïti, le Nicaragua. Le président Martelly aura aussi des discussions avec plusieurs autres homologues de l’Amérique latine », indique la note citée plus haut.

Le saut de puce au Nicaragua sera de courte durée.

« Le président de la République sera de retour au pays ce mercredi pour participer aux activités de célébration du deuxième anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010. »

Le retour annonce déjà un prochain départ.

Le palais confirme que le président se rendra ensuite au Guatemala pour assister, samedi, à la cérémonie de prestation de serment du président Otto Perez Molina.

Un coup à gauche, un coup à droite pour visiter deux chefs d’Etats qui sont dans cette grande Amérique latine.

Après le Venezuela, Cuba, Trinidad, le Chili et on en oublie, le président Martelly n’a toujours pas mis les pieds au Brésil, notre grand ami de la région.

La diplomatie haïtienne prend de grands airs.

Pendant que le président voyage, deux sénateurs des plus influents, Steven Benoît et Joseph Lambert, annoncent qui un crise pour le premier, qui des bouleversements selon l’autre.

Prévisions d’astrologues ou analyses de fins politiciens qui décryptent des pistes inconnues du commun des mortels ? Cela révèle de la voyance de savoir qui a raison des deux.

Entre-temps, l’affaire de la nationalité des ministres et du président continue de faire des remous.

Il se dit de plus en plus que si le Premier ministre Conille ou le président ne se prononcent pas clairement sur leur souhait de garder tous les membres du gouvernement en dépit de la couleur de leur passeport, ils devront procéder bientôt à un replâtrage en règle.

Il y a des étrangers qui conduisent les affaires de l’Etat, chuchote-t-on un peu partout, mais ce n’est pas le premier vase cassé au salon de l’empereur.

Frantz Duval

duval@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 341988

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network