CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Dossier Jean Léopold Dominique Aristide attendu le 8 mai à la cour d’appel

jeudi 25 avril 2013 par Administrator

L’ancien président Jean-Bertrand Aristide a reçu l’invitation de comparaître par-devant le juge d’instruction Yvickel Dabrésil. Il sera entendu le 8 mai prochain dans le cadre du double assassinat du journaliste Jean Léopold Dominique et de son gardien Jean-Claude Louissaint. C’est le Dr Maryse Narcisse et Me Mario Joseph qui le confirment au Nouvelliste.

Jean-Bertrand Aristide sera auditionné à la cour d’appel à titre de témoin dans le cadre de l’assassinat du directeur de Radio Haïti Inter, Jean Léopold Dominique, et de son gardien Jean-Claude Louissaint, a confirmé l’un des avocats de l’ancien président, Me Mario Joseph. Il sera entendu le 8 mai prochain aux environs de 10 heures du matin. « Finalement, mardi, un huissier de la cour d’appel a notifié l’ancien président chez lui d’un mandat l’invitant à répondre aux questions du juge Dabrésil comme témoin dans le cadre du dossier de Jean Léopold Dominique et Jean-Claude Louissaint », a confié au Nouvelliste Me Mario Joseph.

Jean-Bertrand Aristide se prépare à répondre aux questions du juge le 8 mai, a indiqué Me Joseph, rapportant des déclarations de l’ancien président lors d’une conversation avec lui cette semaine. « Le président Aristide a toujours dit qu’il se mettrait à la disposition de la justice de son pays, pour quelque raison que ce soit. Néanmoins le respect des procédures. Il sera là au tribunal le 8 mai », a ajouté l’homme de loi qui a assuré la défense de M. Aristide dans le dossier des coopératives et de l’accusation d’abus d’autorité portée contre lui par des anciens bénéficiaires de « La fanmi se lavi ».

Aristide n’a pas encore constitué son cabinet d’avocats pour ce dossier

Dans cette interview accordée au Nouvelliste, Me Mario Joseph n’a pas manqué de souligner qu’il n’est pas encore mandaté pour défendre Jean-Bertrand Aristide dans ce dossier. « Je ne sais pas encore qui va le défendre, a-t-il dit, soulignant qu’il s’est entretenu mardi 23 avril avec le concerné.

Me Camille Leblanc, un autre avocat qui avait déjà défendu M. Aristide dans le dossier des coopératives et des anciens bénéficiaires de « La fanmi se lavi » a confié au Nouvelliste qu’il n’a, jusqu’au mercredi 24 avril, reçu aucune demande à représenter le leader de l’organisation politique Fanmi Lavalas. « Je ne suis pas l’avocat du président Aristide dans toutes ses affaires. Je suis son avocat quand il me demande de le faire sur un dossier précis... », a indiqué au journal l’ancien ministre de la Justice.

Il faut souligner que le juge Dabrésil a déjà auditionné, entre autres, l’ex-chef d’Etat haïtien René Préval dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat, le 3 avril 2 000, du journaliste Jean Léopold Dominique et de son gardien Jean-Claude Louissaint.

Par ailleurs, il faut rappeler qu’au début de l’année en cours, Jean-Bertrand Aristide faisait déjà l’objet de deux plaintes, une de Rosemond Jean dans le cadre de la faillite des coopératives et une autre relative à une accusation d’abus d’autorité par des anciens membres de « La fanmi se lavi », une organisation sociale que dirigeait l’ancien président de la République.

Le commissaire du gouvernement près le
tribunal civil de Port-au-Prince, Me Lucmane Dellile, chargé de ce dossier, avait dû se rendre lui-même chez l’ancien président à Tabarre afin de l’auditionner.

Robenson Geffrard,

rgeffrard@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 331389

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Haiti - Le Retour d’Aristide   Politique de publication

Haitimonde Network