CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Des jeunes défavorisés prêts pour le marché du travail

jeudi 1er août 2013 par Administrator

Dans une ambiance de fête, 90 jeunes filles et garçons, qui ont suivi une séance de formation professionnelle, ont reçu leurs diplômes vendredi dernier lors d’une très belle cérémonie organisée à la Villa Mamika, à Croix-des-Bouquets. Cette formation s’inscrivait dans le cadre d’un projet de réinsertion sociale par la formation professionnelle du Centre d’animation paysanne et d’action communautaire (CAPAC), financé à hauteur de 100 000 dollars américicains par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Ces jeunes ont été formés pendant cinq mois en électricité, maçonnerie, ébénisterie, mécanique automobile, plomberie, cuisine-pâtisserie et coupe/couture, dans le cadre d’un projet qui visait à réinsérer des jeunes issus des quartiers défavorisés de la région métropolitaine de Port-au-Prince par la formation professionnelle. Parmi ces 90 récipiendaires, qui ont participé à cette session de formation, 9 ont été formés en construction bâtiment, 9 en couture, 24 en cuisine-pâtisserie, 23 en informatique alors que 13 faisaient de la plomberie et 13 autres de la cosmétologie leur sujet d’étude...

Ce projet est le fruit d’un partenariat de l’OIM et du Centre d’animation paysanne et d’action communautaire (CAPAC), via le Centre de technologie moderne d’Haïti (CETEMOH), l’École ménagère Guirlande couture et l’École esthétique de cosmétologie.

Selon Chantale Valcourt, coordonnatrice du CAPAC, 70% des bénéficiaires sont des jeunes des quartiers sensibles de Port-au-Prince et les 30% restants sont des personnes relogées à la suite du séisme du 12 janvier. Enfin, 30% des bénéficiaires de ce projet de réinsertion sont des jeunes filles.

Qualifiant ces jeunes d’ambassadeurs de la paix, de modèles pour les autres jeunes dans leur communauté, elle affirme que ces derniers ont toutes les capacités pour servir la société haïtienne. « Chers jeunes, vous êtes aujourd’hui outillés pour contribuer au développement de votre région et de votre pays », a déclaré Mme Valcourt.

La réinsertion de ces jeunes, par la formation professionnelle, est un pas important pour le pays, estime pour sa part l’assistante de terrain de protection à l’OIM, Nathalie Adolphe. « Je sais qu’en Haïti beaucoup de jeunes ont difficilement accès à la formation professionnelle à cause de leur mauvaise situation économique. Ils sont très intelligents et ont besoin d’aide pour avancer », a dit Nathalie Adolphe, qui leur a présenté de vives félicitations, leur souhaitant bonne chance dans leur parcours professionnel.

Accéus Vitalème, responsable administratif du CAPAC, a fait savoir que la formation a été très bénéfique à chacun des différents participants. « A chaque gradué, nous avons offert comme cadeau, dépendamment de sa discipline, des kits de maçonnerie, de plomberie, d’ébénisterie, d’électricité et des machines à coudre dont le coût est estimé à 27 000 dollars américains, a déclaré M. Vitalème. L’avenir est à celles et à ceux qui ont une formation professionnelle. Je vous encourage à prendre des initiatives personnelles en rapport avec votre métier. »

Amos Cincir

mcincir@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 340663

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EDUCATION  Suivre la vie du site Jeunesse & Education   Politique de publication

Haitimonde Network