CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Des étudiants haïtiens développent une application pour sauver des vies

vendredi 2 mai 2014 par Administrator

Des dizaines d’étudiants haïtiens ont participé au Hackathon « Konbit Teknolojik pou Resilyans » du 12 au 13 avril, 2014. Un Hackathon permet à des développeurs de concourir en équipe pour créer un logiciel en quelques jours. L’objectif était de développer un outil technologique qui aidera la Direction de la Protection Civile à disposer en temps réel de données sur la situation des communes en termes de risque et de préparation aux désastres. Le logiciel gagnant permettra de saisir et visualiser les données importantes, grâce à une carte interactive.

Pour se préparer aux désastres naturels, avoir l’information nécessaire mise à jour est essentiel. Dans le cas d’Haïti, vulnérable aux tremblements de terre, cyclones et inondations, c’est une question de vie ou de mort.

Quelles sont les communes plus à risques ? Quelle est l’infrastructure en place pour répondre à une catastrophe ? Il est presque impossible de prendre la bonne décision sans avoir des chiffres en main.
Jusqu’à présent cette information, actualisée et évaluée chaque année, n’était disponible que sur format papier et il était difficile pour la Direction de la Protection Civile d’actualiser l’information en temps réel et de la visualiser rapidement.

Mais très prochainement, les fonctionnaires pourront, d’un simple clic, localiser sur une carte interactive les risques auxquels est soumis une commune ou un département. Cette carte permettra aussi de voir le niveau de préparation des institutions locales. L’information sera introduite directement par les communes. Ainsi le système rendra plus efficace l’actualisation des données.

« (Ce logiciel) nous facilitera l’ajustement de nos réponses aux besoins des populations même dans les zones les plus reculées du pays. Nous aurions pu mettre beaucoup de temps à développer un tel logiciel mais des jeunes haïtiens nous ont facilité la tâche, » déclare Roosevelt Compere, Coordonnateur de la Prévention à la Protection Civile.

Ce nouveau logiciel a été le gagnant d’un récent Hackathon, où des étudiants haïtiens se sont réunis pendant deux jours et une nuit pour développer un outil technologique afin d’améliorer la saisie d’information au niveau des communes, et de créer une base de données permettant de visualiser les informations enregistrées sur des cartes.

Anne-Martine, 22 ans, est la seule femme du groupe gagnant « Premium » et en est la chef. Etudiante en 5e année à l’Université d’Etat d’Haïti, elle a galvanisé ses collègues pour les encourager à participer. « Programmer, c’est permettre de résoudre un problème, déclare-t-elle. Chaque projet est un nouveau défi. »

Elle se réjouit que le logiciel serve à améliorer la réponse de l’Etat aux catastrophes naturelles et souligne l’importance du travail en équipe - du « konbit » en créole.

Haïti et innovation : un avenir brillant

Dimanche soir (13 avril), les traits tirés après 48 heures de travail et une nuit blanche, les concurrents ont présenté leurs applications devant un jury composé de représentants de la Protection Civile, IBM, Surtab, une entreprise locale qui a développé les premières tablettes fabriquées en Haïti, du PNUD et de la Banque mondiale.

« Haïti et innovation : ces deux mots ne sont pas très souvent associés. Pourtant, Haïti a une communauté vivante de programmeurs prêts à apporter de nouvelles idées et de nouvelles perspectives » a déclaré Michel Matera, spécialiste de la Banque mondiale en gestion des risques et désastres.
Anne-Martine en est la preuve vivante. Elle a déjà développé des logiciels pour le secteur privé. Dans quelques années elle se voit diriger une entreprise qui fournit des services technologiques.

Rachèle, 23 ans, dirigeante d’une autre équipe du Hackathon, en est une autre. Originaire d’une famille modeste de huit enfants, qui ont tous réussi à parvenir à l’université, elle a un sens aigu du service et des problèmes communautaires. En marge de ses études, elle prépare un projet pour un logiciel qui aiderait le Ministère de la Santé Publique à avoir un meilleur contrôle sur les hôpitaux surtout dans les endroits reculés.

Et Emmanuel, son frère, également participant à la compétition, se voit entrepreneur de produits technologiques dans quelques années.
Stephen Claxton le représentant de Surtab, partenaire du Hackathon confirme : « Si l’on encourage ces jeunes à rester ici, Haïti va s’épanouir : le future commence maintenant. »

Ce Hackathon est organisé en marge du Forum « Comprendre le Risque – Haïti 2014 » qui aura lieu en mai prochain. L’équipe gagnante « Premium » pourra participer à un concours international pour présenter leur projet au Forum international « Comprendre le risque » de Londres en juin 2014.

Les cinq premières équipes du Hackathon ont reçus des tablettes « Surtab » et des bons d’achats. Ils se réjouissent surtout de pouvoir faire des stages pratiques dans la compagnie Surtab et à la Direction de la Protection civile.

Le travail d’équipe ne fait que commencer.

Souce : Banque Mondiale

Voir en ligne : Le Nouvelliste







Accueil | Plan du site | info visites 262584

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site EDUCATION  Suivre la vie du site Jeunesse & Education   Politique de publication

Haitimonde Network