CAPSULES-HAITIMONDE.COM - Les Dernières Nouvelles d’Haiti - Tout sur l’actualité haitienne - Le réseau de référence Haitimonde.com

Des doutes planent sur la gestion du FNE

jeudi 23 mai 2013 par Administrator

L’argent qui est en train d’être recueilli par le Conseil national des télécommunications (CONATEL) pour le compte du Fonds national pour l’éducation (FEN) créé en 2011 par le président Michel Joseph Martelly est transféré chaque mois au ministère de l’Economie et des Finances. C’est le directeur général du Conseil national des télécommunications qui a confirmé ce mercredi cette information sur les ondes de radio Scoop FM. Une décision qui est dénoncée par des parlementaires.

« Chaque mois, le CONATEL transfère l’argent collecté sur un Compte spécial du Trésor au développement du ministère de l’Economie et des Finances », a informé le directeur général du CONATEL, Jean-Marie Guillaume. Sur la légalité de cette décision, M. Guillaume dit qu’il y a deux arrêtés déjà pris par la présidence sur le FNE qui concerne l’institution qu’il dirige. « Il y a un arrêté qui me permet de collecter des frais sur les appels internationaux et un autre arrêté qui me permet de transférer l’argent collecté sur un compte du ministère », a précisé Jean-Marie Guillaume, qui ne sait pas si ces fonds ont été engagés à des postes budgétaires.

C’était lors du dépôt du budget de l’exercice fiscal de cette année que le gouvernement avait déposé le projet de loi portant création, organisation et fonctionnement du FNE, étroitement lié à la loi de finances. Ce projet de loi devra permettre au gouvernement d’utiliser les fonds du FNE. Mais la décision de transférer l’argent collecté par le CONATEL au ministère de l’Economie et des Finances survenue un mois après le début de l’exercice fiscal 2013-2014 sème le doute au Parlement. Plus d’un se demande si cet argent n’est pas utilisé sans cadre légal. En effet, pour sortir le FNE de l’illégalité, ce projet de loi doit obtenir l’approbation du Parlement avant qu’il soit publié dans Le Moniteur, journal officiel du pays.

Miné par le doute, le Sénat de la République décide de convoquer, le mardi 28 mai 2013, le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et l’ensemble des membres de son cabinet. Ils devront répondre aux questions des pères conscrits sur, entre autres, l’utilisation des 5 milliards de gourdes de l’état d’urgence, le gaspillage des fonds du Trésor public, la cherté de la vie, la question du Fonds national pour l’éducation...

Le ministre de l’Economie et des Finances, Wilson Laleau, avait rappelé lors de la première réunion du Cadre de coordination de l’aide externe au développement d’Haïti (CAED), que la communauté internationale n’a rien encore donné au support budgétaire promis pour l’exercice fiscal en cours. Le président de la République a abondé, à différentes reprises, dans le même sens. Michel Martelly s’est toujours vanté de faire des choses avec seulement le support du Trésor public et les dollars de PretroCaribe.

Concernant l’autre partie du FNE collectée sur les transferts internationaux et gérée par le Banque de la République d’ Haïti, on ne sait pas si cet argent est également transféré mensuellement au ministère de l’Economie et des Finances.

Carlin Michel

cmichel@lenouvelliste.com








Accueil | Plan du site | info visites 321011

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FOIRE D’OPINIONS  Suivre la vie du site Textes d’Opinion   Politique de publication

Haitimonde Network